Live now
Live now
Masquer
Des femmes de la famille Sharma dans la saison 2 de Bridgerton
Actualité mode

La saison 2 de Bridgerton regorge d’inspirations mode indiennes, et c’est une splendeur

La cheffe costumière de La Chronique de Bridgerton révèle ses inspirations derrière les looks si flamboyants de la famille Sharma, aux origines indiennes.

Si la deuxième saison de La Chronique de Bridgerton occupent moult conversations dans les couloirs de fac et devant la machine à café, c’est peut-être autant pour ses intrigues que pour son style. Dans cette fiction Netflix, la famille Sharmas débarque de Bombay à Londres, à l’époque de la Régence anglaise (autour de 1811 à 1820), ce qui donne lieu à des tenues vestimentaires renversantes de beauté.

La mode de Bridgerton saison 2 se pique de références indiennes

Alors qu’on pensait la série déjà bien sapée à grands renforts d’anachronismes et de prises de liberté stylistiques, voilà qu’elle met la barre encore plus haut en s’inspirant du patrimoine indien. Et on doit remercier la cheffe costumière Sophie Canale pour nous en mettre plein les mirettes ! Auprès du média The A.V. Club, elle explique ainsi son processus créatif :

« Nous avons eu beaucoup de discussions sur la façon dont les robes [de la famille Sharmas] — les broderies, les motifs, les embellissements — doivent être une fusion entre leur héritage indien et le fait qu’elles fassent désormais partie de la haute société.

[…] Quand c’était possible, nous avons déplacé [les fentes] un peu sur le côté pour lui donner une influence semblable à celle d’un sari. »

L’importance des accessoires et bijoux pour la famille Sharma dans Bridgerton

Rien de tel que des personnes concernées pour apporter ce qu’il faut de façon sensible, respectueuse et responsable.

Ainsi, pour enrichir les tenues de cette famille indienne dans la fiction, a notamment été particulièrement mobilisée la joaillière Poonam Thanki, qui faisait déjà partie de l’équipe de stylistes de la série :

« Elle apportait constamment de nouvelles idées sur la table. Nous voulions tous les deux nous assurer que les bijoux assortis aient des notes indiennes, nous avons donc utilisé beaucoup de fleurs, d’épingles à cheveux et de décorations pour assortir les robes. Ceux-ci sont déjà ornés de motifs scintillants, de paillettes et de motifs floraux. »

Prendre des libertés avec la réalité historique pour un supplément de style

Rappelons encore une fois que La Chronique des Bridgerton est une fiction ; elle n’a donc que très peu de comptes à rendre à la réalité. Les personnes les plus scrupuleuses noteront par exemple qu’à l’époque où semble se situer la série, le Royaume-Uni n’a pas encore commencer à coloniser l’Inde, en réalité.

Mais il existait déjà quelques familles indiennes outre-Manche. La cheffe costumière Sophie Canale s’en est en partie inspirée pour habiller ses personnages, poursuit-elle auprès du A.V. Club :

« Nous avons beaucoup acheté des tissus à Southall [un quartier de la banlieue londonienne avec une forte population sud-asiatique]. J’ai voyagé moi-même en Inde, tout comme mon assistant designer. C’était important de faire l’expérience de visiter des ateliers de confection textile là-bas. »

Des personnages bien sapés de la saison 2 de Bridgerton
Des personnages bien sapés dans la saison 2 de Bridgerton. © Netflix.

Comme souvent, dans les séries, les vêtements reflètent l’évolution de la psychologie des personnages.

Ainsi, après avoir commencé la saison dans des vêtements sombres faits de matières plutôt drues, l’héroïne Kate Sharma tombe progressivement amoureuse de Lord Anthony Bridgerton et ses vêtements s’adoucissent, explique la styliste au A.V. Club. Elle a pensé les tenues de la famille Sharma comme un ensemble de bijoux :

« Je pense à la série dans son ensemble comme à un décor. Les femmes Bridgerton sont dans les tons blancs ou pastels ; les Featherington ont du punch dans leur palette de couleurs avec des jaunes et des oranges. Je voulais que les Sharma aient leur propre truc. Les superbes robes violettes et bleues de Kate se démarquent. »

D’après la cheffe costumière Sophie Canale, les robes mettaient entre 10 et 24 jours à produire, pour une cadence d’environ 160 costumes toutes les 6 semaines. Alors autant savourer la splendeur de tout ce travail.

À lire aussi : Pourquoi les mecs osent la jupe sur le tapis rouge, mais pas (encore ?) dans la vraie vie

Crédit photo de Une : Netflix.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

5
Avatar de AngeleLN
4 avril 2022 à 15h04
AngeleLN
L'idée en elle-même est très sympa, je regrette juste le choix des tissus qui fait que la plupart des robes font cheap et bal de promo.
Le Vanity Fair de 2004, s'était également inspiré de la mode indienne notamment pour les tissus et le résultat en était fabuleux et bien mieux exécuté
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Source : Pexels
Actualité mode

SHEIN retire une paire de chaussures pour enfants de son site, car trop nocive par rapport aux normes européennes

1
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Vinted_11_IVS_1859
Actualité mode

Voici les 3 marques de luxe les plus recherchées sur Vinted

Ce nouveau sac Polène est-il hideux ou somptueux ? // Source : Polène
Actualité mode

Ce nouveau sac-filet en perles de cuir upcyclé Polène est-il hideux ou somptueux ?

À Cannes, la top Bella Hadid, en robe keffieh hommage à la Palestine, joue avec la censure // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

À Cannes, la top Bella Hadid, en robe keffieh hommage à la Palestine, joue avec la censure

La chanteuse Thérèse présente ses meilleures pépites de fripes et son rapport à la mode auprès de Madmoizelle // Source : Madmoizelle
Mode

Thérèse, 700 € de shopping annuel : « Les vide-greniers de campagne regorgent de méga pépites »

Pourquoi la collection Monoprix Atelier fait déjà frétiller les fans de mode 1
Actualité mode

Monoprix sort une collection mode faite avec les tissus de grandes maisons : du luxe à petit prix ?

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP, signe d'un retour de hype pour l'enseigne.jpg // Source : Capture d'écran Instagram de Zac Posen
Actualité mode

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP : signe d’un retour de hype pour l’enseigne ?

1
Source : Pexels
Mode

Mauvaise nouvelle, ce célèbre e-shop pour enfant est placé en redressement judiciaire

Capture d'écran TikTok d'une influenceuse faisant un haul de vêtements Shein // Source : @sunlizzeb
Actualité mode

SHEIN émet plus de CO2 que le Paraguay, d’après une nouvelle étude édifiante

1
Une femme essaye des vêtements au milieu d'une friperie
Actualité mode

Ces friperies à Paris vendent tout à 0,95 € (certains jours…)

La vie s'écrit au féminin