Live now
Live now
Masquer
ok-1
Bien-être et soin

Hyperpigmentation : comment estomper les zones d’ombres des aisselles ?

Les aisselles sont souvent touchées par le phénomène d’hyperpigmentation. Et si ce dernier est parfaitement naturel, certaines d’entre vous peuvent peut-être avoir envie d’estomper ces tâches brunâtres qui s’installent au niveau des dessous de bras. On vous explique comment faire.

La peau des aisselles est fine et délicate. Elle est tellement fragile, qu’on pourrait la comparer à celle qui se trouve au niveau des paupières, d’après les propos de la dermatologue Elyse M. Love dans les colonnes de Byrdie. Une finesse qui la rend particulièrement sujette à l’hyperpigmentation, phénomène très fréquent dont certaines s’accommodent très bien. Pour les autres, sachez qu’il existe plusieurs moyens d’estomper ces tâches plus ou moins diffuses. Mais avant de savoir comment s’en débarrasser, et si on commençait par comprendre comment elles apparaissent ? C’est parti !

Pourquoi les aisselles deviennent-elles parfois foncées ?  

Une surproduction de mélanine 

L’hyperpigmentation des aisselles provient le plus souvent d’un « dérèglement » pigmentaire. Chez certaines personnes, la mélanine, un pigment naturellement présent dans le corps, peut être produite de façon plus excessive à des moments de la vie. En résultent des tâches qui peuvent apparaître aussi bien sur le visage, l’aine, les coudes, les genoux et, le plus souvent au niveau des aisselles. Mais savez-vous que ça n’est pas la seule raison qui peut amener la peau à prendre cette coloration ? Il existe aussi un critère génétique qui prédispose certaines personnes à expérimenter cette surpigmentation.

Des problèmes de santé 

Il peut également avoir une corrélation entre l’apparition de l’hyperpigmentation et le diabète d’après une étude médicale menée par le professeur Michael Dansinger relayée par le site Web MD. Une étude commentée par le docteur Solomon à Refinery29 :

« Des études ont montré que les personnes atteintes de diabète ont une plus grande propension à être affectées, car l’insuline peut interférer avec la pigmentation de la peau ».

Un facteur extérieur 

Comme on vous le disait plus haut, la peau des aisselles est très fine. Elle est donc plus à même d’absorber certains ingrédients et actifs irritants comme ceux présents dans les antitranspirants et les déodorants. S’en suit, une inflammation cutanée, un épaississement de la peau et enfin, un assombrissement. « De nombreux anti-transpirants utilisent l’aluminium comme ingrédient actif », explique le docteur Solomon, avant de continuer : « Ce dernier obstrue les glandes sudoripares et, ce faisant, irrite la peau ».

Le rasage ou l’épilation 

Le rasage et l’épilation sont deux techniques qui créent des micro-lésions au niveau de la peau. Ces dernières donnent lieu à un traumatisme cutané post-inflammatoire. Il peut être de couleur rouge ou rose chez certaines personnes. Chez d’autres, ce phénomène engendre une coloration plutôt brune/grise. 

trevin-rudy-QDqRNxb56zM-unsplash
@Unsplash

Comment prendre soin des aisselles quand ça arrive ?

Si cela arrive souvent, il existe des moyens d’y remédier. On vous en donne quelques-uns. 

Miser sur les déo doux 

Dépourvus de substances abrasives, les déodorants doux ne provoqueront pas d’irritation ou d’inflammation à chaque utilisation. Du coup, la peau ne deviendra pas sombre à leur contact. Mais attention tout de même. Puisque les déodorants naturels n’arrêtent pas la transpiration, ils sont généralement pourvus de parfums, ce qui peut être un facteur irritant et même allergisant sur certaines peaux. Le bicarbonate de sodium, peut, selon le docteur Woolery-Lloyd interrogé par Byrdie, également créer de l’hyperpigmentation. Il existe d’ailleurs un lien direct entre les deux. Alors gardez l’oeil ouvert ! 

Exfolier gentiment 

Se frotter les dessous de bras avec un gommage mécanique n’est pas la meilleure façon de se débarrasser de l’hyperpigmentation. D’ailleurs, ça peut même aggraver le problème en créant une plus grande zone d’irritation. Mais s’il y a bien une chose qui fonctionne à merveille quand il s’agit de cette problématique, ce sont les exfoliants chimiques. Acides lactique, glycolique et salicylique y permettent de se débarrasser des cellules mortes et autres résidus sans action mécanique. Une révolution. 

Prendre soin des aisselles EN DOUCEUR 

Si vous vous demandez si vous pouvez utiliser votre sérum visage sur vos aisselles pour traiter l’hyperpigmentation, la réponse est oui. En revanche, faites attention. Comme on vous le disait, la peau est plus fine, les actifs ont donc de grandes facilités à pénétrer. Le risque d’en mettre trop ? Créer une réaction due à l’irritation de ce produit parfois abrasif. Au début, une à deux fois par semaine suffit afin de constater les premiers résultats. Vous pouvez augmenter le rythme à 3 fois mais pas plus, sinon vous pourriez sur-solliciter la zone. 

Pensez également à hydrater vos aisselles, qui, elles aussi en ont besoin. Pour ce faire, le docteur Salomon explique chez Refinery29 :

« La silice [contenue dans le concombre] stimule la croissance et la préservation du tissu conjonctif de notre peau. L’aloe vera est riche en propriétés hydratantes et anti-inflammatoires, et elle contient un élément dépigmentant, l’aloïne. »

Pensez donc à faire des masques régulièrement afin de profiter des propriétés de tous ces ingrédients. Et lorsque vous vous rasez, n’oubliez pas d’appliquer une fine couche de crème apaisante, afin d’éviter ou de calmer le plus rapidement possible l’inflammation. 

Porter des vêtements amples 

Les frottements avec les vêtements peuvent créer une irritation sur la zone souvent très sollicitée des aisselles. Et quand on vient de se raser ou de s’épiler, c’est encore pire ! Pour éviter ce problème, il n’y a qu’une seule solution : porter des vêtements plus amples afin d’avoir plus de marge pour éviter les frottements du tissu contre la peau. 

Et comme toujours, si vous voyez que la zone hyperpigmentée gratte, donne lieu à des irritations prolongées ou a des signes d’infections, n’hésitez pas à aller consulter un dermatologue. Lui seul est habilité à répondre à toutes vos questions mais aussi et surtout à vous prescrire un traitement médical ou non, qui puisse être adapté à votre situation. 

À lire aussi : La crème anti-hémorroïdes en guise de contour des yeux, c’est toujours un grand non

Crédits de l’image de une : @Billie 

Les Commentaires
12

Avatar de Llaurelin
26 juillet 2022 à 22h47
Llaurelin
J'ai pensé la même chose. Je suis métisse et ce complexe existe bel et bien dans ma communauté : j'en ai toujours entendu parler par les autres femmes autour de moi. D'ailleurs, les marques qui proposent des produits dédiés sont asiatiques ou black-owned/black-led, comme la marque Nubiance en France, qui propose un déodorant contenant un soin à l'effet légèrement unifiant pour les aisselles.
C'est sûr que quand on est pas le public ciblé par ces pubs Instagram (que je vois littéralement à chaque connexion), on doit avoir l'impression que ça sort de nulle part, mais non.
Entre racisme, manque de sensibilité et d'éducation culturelle, je conseille aux personnes qui seraient au premier abord un peu rapides à sous-estimer l'intérêt de cet article à se demander si elles n'étaient tout simplement pas l'audience ciblée.
Je n'y vois aucune injonction, mais des réponses à des questions que vous n'avez simplement jamais eu à vous poser.
Manque d'éducation culturelle peut-être, encore que je sais pas si on peut parler de culture pour un truc qui amène des femmes à complexer, mais de là à parler de racisme, ça va loin non ?
J'avoue que j'ai eu la même réaction que les premières personnes qui ont commenté : on s'en fout de la couleur de nos aisselles, on va quand même pas se mettre à se prendre la tête AUSSI pour ça. On est déjà suffisamment victimes d'injonctions à la con.
Alors avec les mises au point des derniers commentaires je comprends mieux, mais est-ce que les concernées ne préfèreraient pas un article qui dirait un peu plus que les aisselles plus sombres c'est pas forcément inesthétique et que le mieux serait de foutre la paix à notre peau ? Par contre le passage sur le diabète est intéressant.
0
Voir les 12 commentaires

Plus de contenus Bien-être et soin

Bien-être et soin
difference-peau-sensible-peau-sensibilisee

Peau sensible vs. peau sensibilisée, on vous explique la différence

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Bien-être et soin
ok-2

La technique du patchworking serait le secret belle peau des célébrités, mais sur quoi repose-t-elle ?

Barbara Olivieri

20 sep 2022

1
Bien-être et soin
ok-2

Je reviens des USA et j’ai mis la main sur 2-3 pépites beauté dont je dois vous parler 

Barbara Olivieri

17 sep 2022

Bien-être et soin
ok-2-blanchiment

Blanchiments dentaires : les produits maison considérés comme « dangereux et inutiles » par 60 millions de consommateurs 

Barbara Olivieri

13 sep 2022

Bien-être et soin
planifier-routine-skincare-skin-cycling

Planifier sa routine skincare du soir peut transformer la peau, et c’est une dermato qui le dit

Bien-être et soin
cicaplast-soin-acne

Ce baume La Roche-Posay est la nouvelle obsession de TikTok pour traiter l’acné

Beauté
nettoyer-visage-matin

Se nettoyer le visage le matin est-il nécessaire ?

Bien-être et soin
cosmetiques-a-base-dor

Les produits de beauté à base d’or, ça vaut le coup ou c’est du marketing ?

Barbara Olivieri

24 août 2022

3
Bien-être et soin
ok-2

Avion : pourquoi la peau réagit mal lorsqu’on voyage et comment éviter que ça arrive ?

Barbara Olivieri

06 août 2022

2
Bien-être et soin
jambes-lourdes-conseils-traitement

Voici comment soulager les jambes qui gonflent

La beauté s'écrit au féminin