Live now
Live now
Masquer
[Site web] Visuel horizontal Édito (41)
Mode

House of the Dragon : comment les scénaristes vont-ils montrer les violences sexuelles (et éviter les erreurs de GOT) ?

La scénariste de House of the Dragon a révélé que la série traitera de viols, mais que ces derniers ne seront pas montrés à l’écran. L’accent sera plutôt mis sur les victimes.

Alors que House of the Dragon s’apprête à débarquer sur nos écrans, la série cristallise déjà de nombreux questionnements sur la représentation des violences sexistes et sexuelles dans l’univers de Game of Thrones. Sara Hess, la scénariste et productrice exécutive du préquel, s’est exprimée à ce sujet, affirmant que ce dernier présenterait un traitement complètement différent.

Pas de scènes de viol dans House of the Dragon ?

Nous ne sommes plus qu’à quelques jours de la sortie de House of the Dragon, dont la diffusion est prévue dès le 21 août sur OCS. L’intrigue de ce préquel de Game of Thrones se situe 200 ans avant la série de 2011, au moment d’une guerre générationnelle qui déchire la maison Targaryen.

house-of-the-dragon-differente-got
© HBO

Tout l’enjeu est de savoir si House of the Dragon saura tenir compte des critiques adressées à Game of Thrones. La série est notamment connue pour ces scènes de viol gratuites et extrêmement violentes. Interrogée par Vanity Fair, la scénariste et productrice Sara Hess a assuré que les viols ne seraient pas montrés et resteraient dans le hors-champ :

« Je voudrais préciser que nous ne décrivons pas la violence sexuelle dans la série. Nous traitons un cas hors écran et montrons à la place les conséquences et l’impact sur la victime et la mère de l’agresseur. Je pense que ce que fait notre émission, et ce dont je suis fière, c’est que nous choisissons de nous concentrer sur la violence contre les femmes qui est inhérente à un système patriarcal. »

House of the Dragon, critique ou complaisant avec la culture du viol ?

Faut-il en déduire que House of the Dragon sera plus féministe que son prédécesseur ? Rien n’est moins sûr. La scénariste a tenu des propos qu’il serait légitime de questionner :

« Il existe de nombreuses séries « historiques » ou basées sur l’histoire qui romantisent des relations sexuelles entre des hommes puissants et des femmes qui n’avaient pas l’âge de consentir, même si elles étaient « consentantes ». Nous mettons cela à l’écran, et nous n’hésitons pas à dire que nos héroïnes, dans la première moitié de la série, sont contraintes et manipulées pour faire la volonté d’hommes adultes.

Cela n’est pas nécessairement le fait de ceux que nous définirions comme des violeurs ou des abuseurs, mais souvent d’hommes généralement bien intentionnés qui sont incapables de voir que ce qu’ils font est traumatisant et oppressant, car le système dans lequel ils vivent tous le normalise. C’est moins évident que le viol mais tout aussi insidieux, bien que d’une manière différente. »

On s’inquiète de voir une forme de déresponsabilisation des agresseurs, dont les actes seraient justifiés par « l’époque ». À ce stade, on aimerait rappeler que Game of Thrones et House of the Dragon sont moins des séries historiques sur le Moyen-Âge que des fictions sur un monde fantastique issu de l’imaginaire de George R.R Martin…

À lire aussi : Game of Thrones : l’auteur George R.R Martin annonce une histoire différente de la série, mais en constante mutation

Crédit de l’image à la Une : © HBO


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Mode

Gazelle, Samba, Spezial… C'est quoi la tendance sneakers « T Toe » // Source : Adidas
Conseils mode

Comment nettoyer ses sneakers en 6 étapes faciles et rapides (et le point sur la machine à laver)

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Comment porter la tendance denim on denim, ou jean sur jean, comme Beyoncé // Source : Captures d'écran instagram et TikTok
Tendances Mode

Beyoncé booste les ventes de Levi’s avec sa chanson « LEVII’S JEANS » qui relance la tendance denim on denim

Mélody Thomas et Amélie Zimmermann (@FashionQuiche) sont les invitées du JT Mode du 16 avril 2024
Actualité mode

Peut-on vraiment critiquer la mode ? Le JT Mode avec Melody Thomas et @FashionQuiche

Comment sera calculée l'écobalyse, l'étiquette environnementale façon éco-score des vêtements ? // Source : irynakhabliuk
Actualité mode

Comment sera calculée l’écobalyse, l’étiquette environnementale façon éco-score des vêtements ?

Jeux Olympiques de Paris 2024 : jugées sexistes, les tenues des athlètes des États-Unis insurgent // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

Jeux Olympiques de Paris 2024 : jugées sexistes, des tenues Nike des athlètes des États-Unis insurgent

2
Le retour de la ballerine est inévitable alors voici comment ne pas puer des pieds ni vous niquer le dos // Source : cottonbro studio de Pexels
Mode

Le retour de la ballerine est inévitable : voici comment ne pas puer des pieds, ni vous faire mal au dos

16
Ceinture-trop-grande-Problèmes-de-passants-TikTok-a-évidemment-la-solution
Conseils mode

Ceinture trop grande ? Problèmes de passants ? Voici l’astuce hyper simple pour y remédier (vidéo)

Source : URL
Daronne

« Mais pourquoi tu cries autant ? » Quand l’éducation des enfants est source de tensions

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
La tendance mi-bas sur les podiums contemporains // Source : La tendance mi-bas sur les podiums Koché printemps-été 2021 ; Lanvin automne-hiver 2022 ; Christian Dior automne-hiver 2020 ; Jacquemus automne-hiver 2023 ; Vaillant printemps-été 2024
Tendances Mode

Pour ou contre les mi-bas semi-opaques, des chaussettes de mamie à hype ?

2

La vie s'écrit au féminin