Live now
Live now
Masquer
[Site web] Visuel horizontal Édito (18)
Pop culture

Game of Thrones : l’auteur George R.R Martin annonce une histoire différente de la série, mais en constante mutation

George R.R Martin s’est confié sur l’écriture des deux prochains livre du Trône de fer, rappelant au passage qu’ils seront très différents de la fin de la série.

Si Game of Thrones a pris fin en mai 2019 pour le meilleur ou pour le pire, la saga littéraire est encore en cours d’écriture. Depuis plus d’une décennie, George R.R Martin se consacre à la rédaction de The Winds of Winter et A Dream of Spring, les sixièmes et septièmes volets du Trône de Fer.

Une histoire en constante mutation

Bien que cela soit rarement arrivé, George R.R Martin s’est récemment confié sur son travail. Il a révélé plusieurs informations importantes dans une note publiée sur son blog le 5 juillet :

« Mes histoires grandissent, évoluent et changent à mesure que je les écris. Je sais généralement où je vais, bien sûr… les destinations finales, les grandes pièces du puzzle, je les ai en tête depuis des années… des décennies […] Mais il y a beaucoup de diables dans les détails, et parfois le sol change sous mes pieds au fur et à mesure que les mots coulent.

Je travaille sur mon jardin d’hiver. Les choses poussent et changent, comme cela se passe lorsque l’on jardine. Les choses bougent, de nouvelles idées arrivent (merci à ma muse), d’anciennes idées se révèlent impossibles à utiliser, j’écris, je réécris, je restructure, je repars à zéro et je réécris tout. »

« J’ouvre des portes qui débouchent sur des impasses et d’autres qui me permettent d’atteindre des mondes merveilleux. »

George R.R Martin

Une fin différente de la série

George R.R. Martin a profité de cette prise de parole pour rassurer ses fans : si l’écriture a son lot d’incertitudes, « la majorité [de ce qu’on découvrira dans les livres] sera différente [de la fin de la série] », écrit-il.

« Tous les personnages qui ont survécu à la fin de la série ne seront pas forcément en vie à la fin du roman. Certains survivront, aussi. Bien entendu. La plupart. Mais pas tous. Bien sûr, je peux décider de tout changer la semaine prochaine, lorsque je me pencherai sur le prochain chapitre que je dois écrire. »

À l’occasion de cette prise de parole, l’auteur a aussi exprimé son regret d’avoir été dépassé par la série. Lorsque Game of Thrones est sorti en 2011, George R.R Martin avait « une longueur d’avance de cinq livres ». Il confie : « Je n’ai jamais cru un seul instant qu’ils me rattraperaient, mais ils l’ont fait. Ils m’ont rattrapé et m’ont dépassé. »

Game-of-Thrones
© HBO

Si George R.R Martin semble décidé à laisser son « jardin d’hiver » fleurir à son rythme, HBO a de quoi nous faire patienter avec sa série consacrée à Jon Snow. L’autre bonne nouvelle, c’est qu’on découvrira House of The Dragon dès le lundi 22 août sur OCS.

À lire aussi : House of the Dragon (GoT) : le trailer est en ligne, et on s’en remet pas

Crédit de l’image à la Une : © HBO

Les Commentaires
45

Avatar de Luvina
23 juillet 2022 à 11h29
Luvina
Je ne sais pas si on peut dire qu'un auteur ne doit rien à son public, surtout si ce dernier a entretenu son succès. Mais par contre, c'est sûr qu'il ne nous doit pas de travail : pas de spin off, ni même de suite en fait. Cela fait partie des aléas de l'écriture et on ne peut pas exiger d'une personne des œuvres futures parce que son travail nous a touché.
L'auteur peut devoir des ouvrages à son éditeur si il est sous contrat, c'est tout.
On ne connait pas la situation de Martin à ce sujet-là. Mais il a tellement fait gagner d'argent à sa maison d'édition que je ne serais pas surprise qu'elle soit plus laxiste envers sa poule aux œufs d'or qu'envers un inconnu débutant.
Mais pourquoi choisir de critiquer Martin alors ? Il y a beaucoup de sagas qui ont été vraiment gâchée au nom de la productivité, et je pense que beaucoup d'auteurs auraient aimé prendre leur temps. Je pense que c'est plutôt notre rapport consumériste à la culture et le marché du livre qui est à revoir.
Je trouve durs surtout les jugements comme quoi Martin ne serait pas "professionnel", voire qu'il se moquerait des fans. Il dit lui même qu'il a arrêté de partager ses projections de dates parce que ça lui retombait dessus et maintenant on lui reproche de ne pas communiquer... Il faudrait savoir.
En vérité, avec son succès, Martin aurait pu facilement se contenter de faire une fin passable et ça aurait marché... Mais il semble vraiment aimer ses personnages (et ses lecteurs/lectrices) et c'est justement pour ça qu'il veut la meilleure conclusion possible. Mais avec une telle saga, ça prend forcément beaucoup du temps...
5
Voir les 45 commentaires

Plus de contenus Pop culture

salade grecque
Pop culture

Tout savoir sur la série Salade grecque, L’auberge espagnole nouvelle génération

Maya Boukella

08 fév 2023

1
[Site web] Visuel horizontal Édito (22)
Société

PPDA : pourquoi la publication du livre « Le Prince noir » pose problème

premier rang knock at the cabin 2
Pop culture

Knock at the Cabin est un grand film de Shyamalan sur… le cinéma (analyse et explications)

Maya Boukella

08 fév 2023

manifestation soutien iran Mahsa Amini – melbourne – Matt Hrkac
Pop culture

Baraye, l’hymne de la révolte iranienne remporte le prix de l’engagement aux Grammy Awards

Maya Boukella

07 fév 2023

stranger-things-saison-4-volume-2
Pop culture

On connaît le top des films et séries les plus streamées aux USA, et il a de quoi étonner

Maya Boukella

07 fév 2023

mucem-lutte-vertical
Évènements

La lutte bretonne : quand la virilité sort ses gros muscles

jessica chastain iran
Pop culture

Pour Jessica Chastain, les médias US taisent la révolte iranienne car elle est menée par des femmes

Maya Boukella

06 fév 2023

1
Beyoncé confirme la sortie de son nouvel album, Renaissance, pour juillet
Musique

Beyoncé marque l’Histoire en devenant l’artiste la plus récompensée des Grammy Awards

Maya Boukella

06 fév 2023

1
netflix
Pop culture

Partage de comptes Netflix : tout savoir des nouvelles règles de la plateforme

Maya Boukella

06 fév 2023

7
titanic fin 2
Pop culture

Dans Titanic, « un seul pouvait survivre » : James Cameron le prouve avec une étude scientifique

Maya Boukella

05 fév 2023

9

La pop culture s'écrit au féminin