Live now
Live now
Masquer
Source :  Dimaberlinphotos
Chère Daronne

Help, mon mec m’a larguée et j’ai l’impression que je ne m’en remettrai jamais !

La Daronne répond à vos questions en essayant de ne pas être trop à côté de la plaque.

La Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés dans une grosse dose d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’une lectrice !

La question pour la Daronne

Chère Daronne,

J’ai été quittée par quelqu’un dont j’étais amoureuse, il y a bientôt 5 mois.

Notre relation a duré pas loin de deux ans. Lui sortait d’une relation de 17 ans avec son amour de jeunesse (qui l’a quitté) et moi, je sortais de 10 ans de relation avec une personne toxique psychologiquement.

Ayant tous les deux des enfants (lui des petits, moi une ado), nous profitions de nos week-ends de libres pour apprendre à nous connaître et à passer du bon temps. J’avais l’impression d’avoir trouvé mon double. Nous avions le même sens de l’humour et nous communiquions en toute transparence, avec respect et bienveillance. Nous avons fait de nombreux voyages.

Seulement, voilà, au fil des mois passés ensemble, il n’a pas réussi à éprouver pour moi ce que j’éprouvais pour lui. Il tient à moi, mais ce n’est pas suffisant et il a arrêté notre relation.

Nous avons gardé contact et continuons de nous parler actuellement et comme presque tout le monde, on s’est promis de rester amis, on a continué de se voir « après « notre rupture. Depuis, j’ai le cœur brisé, même 5 mois après. Tout le monde me dit de couper tout contact avec lui, mais je n’y arrive pas. J’ai mis des choses en place pour aller mieux, faire du vélo, programmer des voyages, des week-ends, voir des copines, profiter de ma famille, mais je ressens toujours le trou béant de douleur que laisse une rupture amoureuse. Je t’écris par ce que j’aimerais que tu m’aides à me sentir mieux et à arrêter d’avoir mal au cœur.

J’ai besoin de tes conseils pour aller de l’avant et je te remercie d’avance.

Lucie.

La réponse de la Daronne

Mon petit chat,

Je me souviens de mon premier chagrin d’amour. À l’époque, j’avais listé toutes les choses que j’étais prête à sacrifier en échange du retour de l’être aimé. Dont mes orteils. Parfaitement, j’étais prête à échanger mes orteils contre son retour. Je ne sais pas par quel truchement magique la chose aurait été possible, mais je suppose que la moi de naguère avait tout prévu.

À l’époque, je pensais sincèrement que cette rupture marquait l’arrêt définitif d’une existence heureuse. Des années plus tard, lorsque vient l’été et que j’enfile mes sandales, je remercie le ciel d’avoir épargné mes petites saucisses de pied. Et de m’avoir épargné moi. Rétrospectivement, l’homme cher à mon cœur était une jolie petite raclure, malgré ses cheveux longs et ses compétences en skateboard. 

Après lui, il y a eu d’autres grands bonheurs et d’autres grands chagrins. Jusqu’à ce que ma route croise celle du Daron et que je me dise qu’en fait toutes ces galères avaient eu l’avantage de me mener jusqu’à lui. 

Je ne crois pas au destin, ni au concept d’âmes-sœurs. Je sais que mon cher époux est aussi susceptible de se barrer un jour. Ou moi de me barrer un jour. C’est le jeu. L’amour à ça de cruel que la personne que l’on aime le plus au monde, est aussi celui qui a le droit de nous planter sans donner de raisons. Mais ça vaut quand même le coup.

Comment ouvrir les yeux de son ex et le reconquérir ?

Je me souviens d’un site internet très en vogue au début des années 2000 qui s’appelait : Je récupère mon ex. Ce site dispensait des instructions précises dans cet objectif. Il fallait d’abord respecter un « silence radio » et ensuite opérer un retour subtil et… STOP.

Ton ex a pris sa décision, peu importe les raisons. Un contrat amoureux tacite peut se rompre à tout moment, sans période de préavis, et sans raison impérieuse. L’envie de partir est suffisante, même si elle est encore impossible à rationaliser pour un cœur en miettes.

Ne t’oppose pas à sa volonté, sous risque de t’en prendre plein la tronche ou plus terrible, risquer qu’il revienne, rongé par la pitié et la culpabilité. Malgré un soulagement de courte durée, ce serait la pire chose qui puisse t’arriver. Cela te condamnerait à vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, en reniant ta personnalité au passage, pour ne pas le faire fuir. D’expérience, c’est un coup à crever à petit feu. Je préfère te prévenir.

Le chagrin d’amour a cela de particulier qu’il fait atrocement mal, mais qu’il est bénin. Je ne connais pas de douleur mentale qui soit si vive. Et fourbe avec ça ! Elle s’estompe un jour pour revenir nous latter la tronche le lendemain. Jusqu’à ce que ça s’arrête.

On pourrait pourtant croire que souffrir autant, et si longtemps, traumatiserait le plus optimiste d’entre nous. Penses-tu ! Qui retrouvera-t-on dans quelque temps la culotte sur la tête, accrochée au bras d’un nouvel humain bien plus séduisant que ton ex ? Ou morte de rire avec des copines qui valent mieux que des cismecs ? Toi ! Exactement !

Accepter la douleur et la lose

Tu me dis que cinq mois après ton histoire, tu es au fond du seau. Je ne vois pas ce qui est choquant. Désagréable, si. Je me figure bien. Mais choquant ? Dans la législation française, il n’existe pas de durée réglementaire pour se remettre d’une rupture. La police des cœurs perdus ne va pas venir t’arrêter parce que tu mets « longtemps » à te remettre d’une histoire.

Certains parviennent à se dépêtrer des ronces de la passion brisée en quelques semaines, pour d’autres, c’est plus long. Il y a des gens qui vont avoir besoin de se jeter à corps perdu dans les conquêtes et la fête, d’autre de se terrer chez eux en pleurant devant Selling Sunset. Il n’y a pas de bonne façon de faire, si ce n’est celle qui te fait du bien.

Puisque tu me donnes ce pouvoir, je vais te prescrire un exercice très simple. Pendant les mois d’hiver qui arrivent, mettons jusqu’au 15 mars, je t’autorise à faire exactement ce dont tu as envie. À condition que cela ne menace pas ton intégrité ou celle des autres, va sans dire.

Tu as besoin de traîner en pyjama toute la journée en te lamentant ? Vas-y ! Tu as envie de tester tout ce que propose ton application de rencontre ? Go ! Tu veux passer les week-ends à faire des marathons films avec ta fille (ou solo) ? C’est parti ! Tu veux inscrire ton ado à une activité pour avoir le temps pour pleurer le soir ? Be my guest ! Mange ce dont tu as envie, dors comme tu en as envie, même si le rythme est erratique. Tant que ta fille est en sécurité et que toi aussi, tout va bien, c’est d’accord. Pas de « il faut » ou de « je dois ». Tu es en convalescence, et tu dois prendre soin de toi.

Couper les ponts avec son ex, une bonne idée ?

Je dois te dire que je suis très partagée sur la question. En théorie, j’approuve l’idée de couper les ponts avec son ex. Revoir encore et encore l’être aimé et réaliser que ce dernier n’éprouve à notre égard qu’une tendresse teintée de pitié, c’est moche. Quant au fait de rester amis, je pense qu’il y a suffisamment de personnes sur cette terre pour se dégoter des potes qui ne seraient pas des exs dont on est encore amoureuse.

En pratique, tu ne t’exposes pas non plus à la damnation éternelle en continuant de le fréquenter. Au pire, tu en seras encore au même point dans quelques mois et ce ne sera pas la fin du monde. La temporalité d’un chagrin d’amour est suffisamment courte pour que ce qu’on trafique quand on est dedans n’impacte pas l’avenir à long terme.

Tu as le droit de prendre ton temps, et de faire ce qui te va, même si ce n’est pas « la meilleure option ». On vit dans un monde de la win qui nous force à gesticuler dans tous les sens dès qu’on ne va pas bien. Il faut méditer, répéter des affirmations positives, avaler du ginseng, rencontrer des hommes après avoir bloqué le dernier, essayer le yoga et découvrir de nouveaux bars et… La flemme ! Accepte ton état, il n’y a rien d’autre à faire. Lutter contre, c’est seulement constater l’échec de la manœuvre. Quand tu iras mieux, tu le sentiras. Un jour, tu seras prête à couper les liens avec cet ex. Ou pas, mais à ce moment-là, vous pourrez vraiment devenir amis.

Pour finir, tu me parles d’une relation toxique de dix ans, en amont. Je ne sais pas si tu as eu l’occasion de discuter de tout ceci avec un professionnel. Si ce n’est pas le cas, je ne peux que t’y encourager, cela te permettra aussi de régler cette rupture si ton chagrin ne disparaît pas. Effectivement, tu as le droit de prendre ton temps. Malgré tout, si tu ne constates aucun mieux à la date butoir posée par ta Daronne, quelques séances avec un pro devraient te donner l’impulsion pour enfin envisager l’avenir sereinement, seule ou à plusieurs.

Je te laisse, je vais m’acheter des cookies,

La bisette,

Ta Daronne


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

7
Avatar de vassilena
22 novembre 2023 à 21h11
vassilena
J'ai toujours mis plus d'un an (même deux !) à me remettre des ruptures douloureuses, donc non, cinq mois n'a rien de choquant. La réponse de la Daronne est super.
3
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Chère Daronne

Source : Oneinchpunch
Chère Daronne

Help, je manque de confiance en moi et j’ai peur de tout faire foirer avec mon nouveau mec

5
Source : Comstock / Photo images
Chère Daronne

Help, ma fille raconte des horreurs sur moi à ses copines !

14
Source : Film Love Actually
Chère Daronne

Help, le meilleur pote de mon mec ne m’aime pas

33
Source : Kyrylo Ryzhov
Chère Daronne

Help, je n’arrive plus à communiquer avec mes parents de droite

15
Source : Getty Images Signature
Chère Daronne

Help, ma pote veut me faire acheter une robe moche pour son mariage

8
[CD] Image de une • Verticale (1)
Chère Daronne

Help, mon nouveau mec a une ex folle, je me méfie ou pas ?

17
[CD] Image de une • Verticale
Chère Daronne

Au secours ! J’ai pécho le professeur principal de mon fils, c’est grave ?

Copie de [Image de une] Horizontale (92)
Daronne

Help, je ne veux pas rencontrer les enfants de mon nouveau mec !

13
Source : Fotostorm / Getty Images
Chère Daronne

Help, les fêtes en famille me rappellent chaque année à quel point je n’avance pas dans la vie

11
Source : Getty Images Signature
Chère Daronne

Help, j’ai envie de planter les fêtes en famille, je peux ?

20

Pour les meufs qui gèrent