Live now
Live now
Masquer
Source : Canva Pro
Chère Daronne

Help, mon mec a un gros crush sur sa collègue et j’ai peur pour notre couple !

La Daronne répond à toutes vos questions, en essayant de ne pas trop être à côté de la plaque.

La Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés dans une grosse dose d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’une lectrice !

La question pour la Daronne

Chère daronne,

Je t’écris parce que depuis quelques jours, mon monde est sens dessus dessous. L’homme de ma vie et père de mon enfant m’a avoué qu’il avait un énorme crush sur une collègue, avec qui il échange beaucoup de messages chaque jour, et j’ai énormément de mal à vivre avec cette info.

Nous sommes en couple monogame depuis une dizaine d’années, plutôt heureux et sans soucis, à part le fait que nous manquons de temps l’un pour l’autre depuis que nous avons un enfant en bas âge venu s’ajouter à des boulots très prenants.

Il y a plusieurs années, nous avions discuté « en théorie » de la possibilité d’ouvrir notre couple un jour, si l’un de nous en ressentait l’envie ou le besoin. En théorie, j’étais d’accord, mais là, confrontée à la réalité (et après être devenue mère), plus du tout.

Même s’il dit que ce qu’il ressent pour elle ne change rien à l’amour qu’il éprouve pour moi, je suis terrifiée à l’idée que ce crush puisse devenir une relation et qu’il s’éloigne (encore plus) de moi. En bonne drama queen, je m’imagine déjà en train de faire le planning de garde partagée et ça me brise le cœur.

Moi qui ne pensais pas être une personne jalouse, je me surprends à lorgner son téléphone par-dessus son épaule. Bref, c’est la merde et j’ai besoin d’un regard extérieur sur la situation, je crois, parce qu’à force de ressasser le truc seule et avec lui, j’ai l’impression de devenir zinzin.

Juliette

La réponse de la Daronne

Ma petite biche jolie,

J’aimerais te prendre dans mes bras et faire claquer mes lèvres sur tes joues. Tu dirais : « rohhh nan, je ne veux pas embrasser la Daronne, elle pique  » mais ça te ferait quand même du bien.

À force de recevoir vos courriers, je commence à mieux appréhender l’espèce humaine et ses petits schémas. Je peux donc te dire que les situations qui font le plus mal à la tronche sont souvent des situations auxquelles la plupart des gens sont confrontés un jour ou l’autre.

Sauf que, comme l’a si bien dit un jour Hélène Segara : « ce n’est jamais qu’une histoire, comme celle de milliers de gens. Mais voilà, c’est mon histoire et bien sûr, c’est différent. « 

C’est statistique, plus tu t’engages longtemps, plus les chances de devoir surmonter une grosse crise un jour ou l’autre sont fortes. Quelle injustice ! Toi, tu donnes tout à l’amour, tu lui dédies ta vie et voilà comment tu es remerciée !

Je te rassure, ce courrier n’est pas un remake de la chanson Confessions nocturnes, et je ne pense pas que tous les mecs aient un problème avec leur slip ou quoi. Je vais seulement tenter de faire le point avec toi.

Le couple exclusif et les crush

Parfois, OK TOUS LES JOURS, je regarde Ça commence aujourd’hui sur France 2. Ce visionnage intervient à des fins purement professionnelles, évidemment. Si je regarde ce talk-show, c’est uniquement pour y grappiller des conseils qui peuvent aider mes lecteurs. Souvent, l’émission traite d’amour et invite des couples de seniors pour qu’ils viennent nous narrer à deux voix chevrotantes leurs 60 ans de mariage sans nuages. Permets-moi de rire.

Si ces témoignages pleins de tendresse sont adorables, personne ne me fera croire que Josiane n’a jamais eu la culotte en feu pour un autre que son Gérard. Personne ne me fera croire non plus que ce bon vieux Gérard ne s’est pas quant à lui imaginé au moins une fois planter sa Raymonde pour se barrer au bout du monde.

Là où je tire mon chapeau à Josy et Gégé, c’est que malgré les inévitables incartades, ils ont réussi à continuer ensemble. La question n’est pas de savoir si des bricoles vont tomber sur le coin du museau de notre couple, car la réponse est oui. La question est de savoir ce qu’on va faire de ces bricoles. Dans ta lettre, tu me dis que vous discutez beaucoup et malgré tout, personne ne semble envisager qu’il arrête de parler à ce crush.

Je te sens bienveillante et compréhensive, et lui sincère, maintenant qu’il s’est fait choper. Mais ces conversations ne vont pas vous mener bien loin si personne ne prend ses responsabilités. Vous n’êtes pas les malheureuses victimes d’un destin tragique qui vous accable sans crier gare, cette situation est la conséquence d’un choix éclairé : celui de ton mari d’échanger malgré les risques avec une femme qui l’attire. Il a probablement ses raisons et toi tes torts, mais ses doigts n’ont pas ripé sur le clavier pour taper par le plus terrible des hasards des messages sans équivoque.

Pour moi, la première chose à faire, c’est que ton mari coupe court à ce petit cirque épistolaire et restreigne leurs interactions au cercle strictement professionnel. Ce n’est pas trop lui en demander, promis. Toi, moi et tout le monde sur cette planète a déjà dû renoncer à coucher avec une personne qui lui plaisait beaucoup et personne n’en est mort. Au pire, il écoutera des chansons de Saez en boucle, allongé sur son lit, comme on le fait tous dans ces moments-là, avant de réaliser qu’il a évité une sacrée connerie qui aurait pu foutre son couple en l’air.

Et ne te laisse pas berner par la perspective d’un échange qui serait dorénavant purement amical. On est suffisamment à fourmiller sur cette planète pour ne pas avoir besoin de justement se choisir comme amis les gens qui nous plaisent.

Communiquer et se comprendre pour avancer ensemble

Ce sous-titre ressemble à l’en-tête du flyer d’un séminaire de préparation au mariage destiné aux futurs époux de la paroisse. Tu me diras, cette chronique, c’est un peu le même principe puisque j’y aborde souvent les épreuves de la vie qui se dressent sur notre chemin et fais simplement appel à mon bon sens pour vous aider à les traverser.

Une fois que ton mec aura réglé ses petites affaires, il sera temps de s’attaquer aux sujets qui fâchent : pourquoi en est-il arrivé là ?

En général, la réponse à cette question est confondante de banalité : entre les enfants et le travail à plein temps, on s’enferme dans une routine qui peut être plus ou moins difficile à vivre. Cet événement, aussi douloureux qu’il soit, peut vous servir de point de départ pour redéfinir votre couple et bricoler des moyens de vous retrouver, quitte à suivre une thérapie de couple.

Un écart, ça se surmonte et si vous arrivez à tirer parti de cet événement pour repartir sur de bonnes bases, on vous retrouvera dans 50 ans au micro de Faustine Bollaert. Et je suis certaine que vous ne prendrez même pas la peine de mentionner cette petite incartade.

Écoute-toi et impose tes besoins

Tu parles de couple libre comme si le fait de l’avoir envisagé un jour consistait un accord contractuel impossible à révoquer. Je vais te confier un secret : tous les couples exclusifs ou presque ont évoqué la possibilité d’ouvrir leur couple dans un futur lointain. Sauf que si cette conversation est intéressante et permet de s’assurer qu’on est sur la même longueur d’onde, elle ne constitue en aucun cas un accord tacite au passage à l’acte.

Je te vois venir, à ce moment précis de votre histoire, tu es surement tentée de lui faire la belle vie et d’accepter tout et n’importe quoi pour ne pas le perdre. Tu dois te dire que même si tu crèves en silence, ta meilleure alternative, c’est de jouer les femmes cools et compréhensives pour qu’il réalise à quel point tu vaux mieux que ce crush. Justement, tu ne mérites pas de t’effacer pour lui.

Par pitié, impose-toi et ne t’oublie pas. Assumer tes besoins et exiger qu’il coupe avec cette fille puisqu’il veut rester avec toi, ce n’est pas faire preuve d’étroitesse d’esprit. C’est être lucide sur la réalité de la vie de couple et de tes besoins à toi. S’il ne veut pas le comprendre, et qu’il préfère que tu acceptes l’inacceptable, quitte à sombrer en direct dans l’indifférence générale, je crois qu’il vient de te rendre un grand service en te montrant son vrai visage avant vos soixante ans de mariage.

Je te laisse, car il est l’heure de déjeuner et j’ai faim,

La bisette

Ta Daronne

Les Commentaires

35
Avatar de nipoune
9 juin 2023 à 18h06
nipoune
@Neverland90 @PetitePaille
Je suis désolé, ça va sembler hyper bête comme réponse mais ... En quoi mon commentaire est en contradiction avec les vôtres ?
Je me suis peut-être mal exprimé, mais je condamne l'attitude du mec. Évidemment je suis pour la sororité, la Madz qui témoigne est légitime de se questionner sur cette situation pour se protéger au mieux. Ce que je voulais dire dans mon commentaire, c'est que le sujet n'est pas de se focus sur la collègue car elle représenterait un problème (comme c'était le cas dans le commentaire que je citais), mais sur le mec qui crée le problème.
En soit, à mon sens, il y a deux situations possibles :
1) la collègue a un crush, le mec est droit dans ses baskets en mettant une limite, en mode "je suis en couple, j'ai fondé une famille, on est monogame, donc je ne suis pas disponible" et ça s'arrête là
2) la collègue a un crush, le mec laisse entendre que c'est ok avec sa femme pour qu'il ait une aventure, du coup ça se rapproche
Mais en soit, la collègue réagit simplement à la réponse du mec à ses avances. Puis, il n'y a pas eu quelque chose de concret encore visiblement, juste de la drague (chacun•e met ses limites où iel le veut, mais par "concret" là j'englobe des actes physiques).
Ce que je veux dire par là, c'est que la Madz qui témoigne ne va pas aller voir la collègue pour décider de ce qu'elle va faire concernant sa relation entre la Madz témoignante et son mari, car justement c'est une décision à l'intérieur du couple. Visiblement, même si cette collègue dirait non, ça pourrait arriver avec une autre personne car le mec se laisse l'option et vient imposer le résultat dans sa vie de famille. C'est ça le problème en soit. Du point de vue de la collègue, on ne sait pas ce qu'elle souhaite comme relation et l'implication qu'elle veut, on est focus sur le problème à l'intérieur du couple. Je crois fortement que le mec a dû dire à la collègue qu'il était dans un couple libre, donc qui peut la juger sur la douleur qu'elle inflige à la Madz ? (C'est même pas sûr qu'elle le sache)
Et donc, pour finir, concernant vos commentaires sur le mec : oui, je suis d'accord ! Justement, c'est un pattern qu'on retrouve régulièrement où les femmes en sont victimes. Vous citez vous-mêmes le cas où la 2nd meuf se fait avoir par des paroles mensongères du mec (ce qui la rend donc victime).
C'est justement pour ça que je dis que le problème vient du mec, qu'il n'est pas victime dans l'histoire. Personne le force à entrenir une relation qui va dans cette direction, c'est forcément qu'il y a consenti. Je ne sais pas ce que va choisir la Madz de faire pour sa famille, mais clairement j'espère qu'elle ne va pas tomber dans la situation dont vous parliez où le mec est à son avantage avec deux femmes dans sa vie.
La seule chose que je dis, c'est que blâmer la collègue ne mène à rien car vu qu'on est du point de vue de la Madz ça se joue entre elle et son mari, pas la vision des choses de la collègue. (Sinon, à mon sens, la décision devrait être prise à trois si c'était le cas, autant inclure tous les partis concernés si on considère que la collègue est autant fautive que ça)
Et concernant @nipoune je suis désolé que tu ais subit cette construction familiale pour avoir aussi été dans une situation similaire mais moins poussée (ça a toujours été acté que mon géniteur a trompé ma mère plusieurs fois, ça a juste pas été prouvé et je ne sais pas avec qui), j'espère que tu as réussi à surpasser tous les impacts que ça a pu donner
Me concernant, je tiens à préciser quand même que je suis contre l'adultère / l'infidélité. Au contraire, je tiens à ce que ce soit clair entre tout le monde et que tout le monde soit d'accord / content de la situation. Dans mon expérience, j'ai été à la place de la collègue mais théoriquement la conjointe était parfaitement au courant et ok (je dis "théoriquement" car on s'est croisé elle et moi, mais jamais on a échangé, donc je n'ai jamais eu sa confirmation à elle), pis elle aussi avait le droit d'aller voir ailleurs. Donc si ça se trouve, ça a donné la même situation de son côté que celui de la Madz témoignante, je ne sais pas finalement.
PS : je ne suis pas une meuf, mes pronoms sont au masculin, je suis un mec trans du coup je suis en faveur de la sororité mais je n'en fais pas partie activement puisque -par définition- ce n'est qu'entre femmes. Voilà, je voulais juste le glisser, car du coup je suis un mec qui condamne l'agissement du mec de l'histoire et qui est pas vraiment chaud de reporter la faute sur les femmes concernées.
Le comportement de mon père na finalement pas eu d impact car ma mère l a heureusement largué des le début sinon je pense que si elle était reste avec lui cela aurait été dramatique!
Les personnes a la place de la collègue devrait se mettre a la place de la personne qui risque d'être trompé(e) sauf si le couple est libre alors ok du moment que personne n en souffre!
2
Voir les 35 commentaires

Plus de contenus Chère Daronne

Source : Monkey Business Images
Chère Daronne

Help, mon mec et moi on n’est pas d’accord sur l’éducation des enfants

7
Lifestyle

Cette montre connectée design propose aussi des fonctionnalités innovantes

Humanoid Native
Source : Africa Images
Chère Daronne

Help, je n’attire que des mecs en couple, je fais quoi ?

89
Source : Pexel
Chère Daronne

J’ai vu ma pote mettre une fessée à son fils, je suis censée faire quoi ?

35
Source : Getty Images Signature
Chère Daronne

Mon mec s’habille mal, au secours !

56
Copie de [CD] Image de une • Verticale
Chère Daronne

Mon mec a toujours une bonne excuse pour esquiver les réveils la nuit et les corvées, il se fout de moi, non ?

22
CD_V
Chère Daronne

Mes meilleurs amis sont partis en vacances sans moi, je l’ai découvert par hasard !

32
femme-seulme-vacances
Chère Daronne

Ma meuf s’est incrustée dans mes vacances solos, ça me gonfle, help !

9
Source : Getty Images
Chère Daronne

Help ! Je ne veux pas partir en vacances avec mes enfants, suis-je une mère horrible ?

18
Source : Getty Images
Daronne

Help, la belle-famille de notre fils ne veut pas de nous en vacances

34
Source : Getty Images
Chère Daronne

Help, j’en ai marre de payer pour les enfants de mes potes en vacances

119

Pour les meufs qui gèrent