Live now
Live now
Masquer
Source : Arthur Krijgsman de Pexels
Chère Daronne

Help ! Je veux mettre mon fils dans une école privée, mais mon mec ne veut pas !

La Daronne répond à vos questions en essayant de ne pas trop être à côté de la plaque.

La Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés dans une grosse dose d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’une lectrice !

La question pour la Daronne

Chère Daronne,

Je suis la maman d’un petit garçon de bientôt six ans. L’année prochaine, il doit rentrer au CP et nous sommes en désaccord avec son père sur l’école où l’inscrire. Il est actuellement à l’école publique de mon quartier. Mon fils est timide et très sensible, et il a déjà été chahuté par des enfants de sa classe qui le suivront en CP.

Par ailleurs, les classes sont chargées au maximum, soit 24 gamins par classe, pour mon fils, c’est trop et je sais qu’il gagnerait à être dans une structure plus restreinte. Si ses maîtresses et maîtres m’ont toujours dit qu’il était en retrait dans la classe et très discret, il est inscrit à des activités extra scolaires en plus petit groupe et il participe spontanément et volontiers !

À côté de chez nous, il y a aussi une école privée dont le projet pédagogique vise à respecter le rythme des enfants : les classes sont plus petites, l’approche plus douce, les enseignants ont l’air géniaux, nous avons les moyens de payer l’inscription, bref tout roulerait… Mais après y avoir réfléchi, mon mec a finalement décidé qu’il voulait que notre petit garçon reste dans le public.

Selon lui, le concept d’école privée est profondément injuste. De plus, il me dit que justement, notre petit garçon doit s’endurcir et s’habituer à ce que tout n’aille pas toujours comme il veut.

Suis-je trop protectrice ? Ai-je raison ?

Anaïs

La réponse de la Daronne

Mon scoubidou,

« Il vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade« , cette réflexion d’une logique à première vue simpliste me vient de la Grande Daronne. Je trouve pourtant qu’elle détient toute la sagesse du monde. Je ne partagerai pas les quelques interprétations que j’en ai. Je veux te faire le cadeau de découvrir par toi-même la sagesse originelle de ce dicton.

Comme pour moi, c’est fait, je vais profiter de votre réflexion pour entamer ma réponse :

Le concept d’école privée est-il injuste ?

Évidemment, puisque cela signifie que certains enfants bénéficieront d’une éducation par principe premium et d’autres se contenteront de l’offre essentielle. Certaines écoles privées sont en vérité assez bancales. Il faut aussi savoir distinguer sous et hors contrat, ce système entrave le principe d’égalité inaliénable entre tous les enfants et dans le cas de certains établissements très sélect, il entretient la domination de classe.

C’est un fait.

Voici un autre fait avéré : si tu n’inscris pas cet enfant dans cette école, ce n’est pas un enfant moins privilégié qui prendra sa place. Cette belle initiative sociale n’est pas très utile. In fine, ton fils ne sera pas scolarisé dans une école qui aurait pu lui convenir, mais ceux que ton mec défend non plus.

Attention ! J’encourage tous mes lecteurs à s’investir dans des causes qui leur tiennent à cœur et à se montrer solidaires quand l’occasion se présente. Volontariat, dons financiers, implication politique, il existe plein d’autres moyens d’aider son prochain autrement qu’en menant des actions qui ne servent à personne.

À moins que vous n’envisagiez de reconvertir les fonds initialement prévus dans cette inscription, pour les reverser à une association qui propose du soutien scolaire. Là, évidemment, je me dis : Ok, la classe.

Mais ça ne résoudrait pas la situation de ton fils.

Il doit s’endurcir. Mais Damn, POURQUOI ?

Je veux emprunter la DeLorean de Doc pour retourner dans le passé et faire un gros câlin au petit garçon qu’était ton mec. Ce discours internalisé lui a probablement terni un peu de son enfance et personne ne mérite qu’on ternisse son enfance.

En soi, je ne suis pas contre l’idée d’apprendre à gérer les conflits et à neutraliser les personnes nuisibles, sans le devenir à notre tour. Mais, ce n’est pas ce que veulent dire les petits garçons sensibles d’autrefois quand ils parlent de s’endurcir. Chez eux, il est question d’apprendre à en chier, sans moufter.

Aucune souffrance n’efface la précédente. Elle se contente de s’entasser. Une fois devenu grand, on en bave toujours autant. Donc, moi, là, je dis : non. Personne n’a besoin d’endurcir les enfants. L’existence s’en chargera pour eux, et moins elle s’en chargera, mieux ce sera. Cet entraînement ne les empêchera pas de s’effondrer en cas de vraie grosse mandale de la vie, comme tous les autres. Et souvent, ils se relèveront, comme les autres.

On remarque quand même que les enfants élevés à la « pas dure », montrent fréquemment d’excellentes capacités de résilience. Il parait que quand on a confiance en soi et en son environnement dès le début de sa vie, ça sécurise par la suite. Je dis ça, je ne dis rien.

L’école privée n’empêche pas le harcèlement

Nous arrivons à la fin de cette réponse et je n’ai pas vraiment répondu à ta question. Je t’invite à exposer mes arguments à ton conjoint et voir ce qu’il en pense. « Elle raconte n’importe quoi ! » « Le fait que tu le prennes aussi mal, c’est qu’elle a dû viser juste ! » , »Non, mais n’importe quoi. Non, mais tu sais quoi, on l’inscrit. Tu vois que je ne suis pas un petit garçon blessé.« 

Et hop.

Ceci dit, je t’invite également à n’idéaliser aucune école. Qu’elle soit Républicaine ou Daltonienne. Le harcèlement existe partout. Auprès des élèves comme des parents. Ces écoles sélectes peuvent aussi suggérer un public peut-être plus… libéral. Derrière des principes bienveillants et fédérateurs, ces établissements n’échappent pas aux écueils, d’autant que la parentalité hélicoptère y est très valorisée. Avant de signer, mène ton enquête.

Et s’il doit rester à l’école publique, encouragez ces pratiques extrascolaires où il semble s’épanouir. Communiquez avec lui et restez vigilants. J’espère que le harcèlement dont tu me parles dans ton courrier a été pris au sérieux et qu’il s’agit désormais d’un mauvais souvenir. Si ce n’est pas le cas, n’hésite pas à alerter. Dans ce cas, un changement d’école peut aussi s’avérer bénéfique (à vous trois de voir), mais encore une fois, publique ou privée, cette décision doit appartenir à ta famille.

Je te laisse, c’est l’heure du bookclub des mamans de l’école.

La bisette,

Ta Daronne


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

57
Avatar de Elvira-Tajkowsky
21 mars 2024 à 20h03
Elvira-Tajkowsky
@Pélagique j'apprécie le fait que tu me répondes de manière nominative. Et pour préciser, quand je parlais de tomber sur une madz, je ne parlais pas de moi (puisque je ne vois pas quand je ferai la promotion de la pédagogie Steiner-Warldorf), ni de toi, mais de Zénon.
Mon avis à moi (personnel et qui n'engage que moi, tu as tout à fait le droit d'avoir un avis différent) c'est que cette philosophie est louche, que les risques de dérives sectaire sont documentés (même si elles peuvent très bien ne pas être systématiques) et que je préfère alerter à ce sujet toute personne qui aurait dans l'idée de considérer cette école pour ses enfants.
Bah justement, c'est aussi le fond de ma pensée. Je trouve importante la distinction entre alerter/informer et dissuader/diaboliser. Dans un cas on laisse le choix, dans le second on impose son opinion comme seul choix permis.
Après, est-ce que l'État devrait contrôler drastiquement ces établissements, et selon les cas, les fermer ? Je pense que oui, puisque sa mission est de protéger les citoyens de toutes dérives sectaires en milieu scolaire puisque c'est l'éducation est une de ses missions. Mais étant donné que l'EN failli déjà à sa mission dans le public...
@Elvira-Tajkowsky
Je ne crois pas avoir voulu "te tomber dessus", mais je voulais participer à cet échange pour expliquer pourquoi la manière dont certains message semblant "relativiser" le risque peuvent être mal perçus.
C'est là où je trouve tendancieuses certaines formulations : quels messages sont visés quand on parle de relativisation ?
Tu dis "certains messages" alors qu'il est facile de les citer et qu'on est seulement deux ici à aller dans le sens contraire des opinions exprimées sur le sujet, avec toutes deux il me semble des avis assez différents. Je comprendrais si nous étions nombreux(-ses) à être dans une forme de contradiction, ou à "relativiser", selon l'appréciation de chacun(e). Mais là, ça désigne soit les messages d'une autre personne, soit les miens, soit les deux. Pourquoi ne pas préciser ce dont il est question, pour nous laisser à chacune l'opportunité de clarifier nos propos si souhaité et de se défendre quand on se sent attaquée ?
Je ne dis pas personnellement que tu soutiens l'antroposophie. Après si ma réponse te paraît inadaptée, je ne souhaite pas être désagréable donc je peux éviter de rebondir.
Pour moi c'était sous-entendu puisque des accusations de relativisation sont lancées et qu'elles laissent entendre une forme de complaisance avec les dérives sectaires, ce que je reçois comme une attaque infondée de mon propos tel qu'articulé.
Je te re-remercie pour ta réponse, elle est apaisante sans nul doute. Et propice à poursuivre d'avantage les discussions. Mais je ne souhaite plus participer, ni être citée/nommée sur ce topic, je suis déjà éprouvée par ces discussions. Ayant bossé longtemps dans la bio et cotoyé pas mal d'anthroposophes, dont des gourous-gourelles, lu pas mal de la bibliographie de Steiner, j'ai je pense des choses que j'aurais pu partager d'intéressantes. Merci a tous/toutes les Zénon des internets, et aux "débats" sur le topic de l'anthroposophie (que j'ai créé), qui ne laissent pas émerger des vérités non conformes à l'idée préconçue de ce qu'est le sectarisme, surtout chez les verts.
2
Voir les 57 commentaires

Plus de contenus Chère Daronne

Source : pixelshot
Chère Daronne

Je suis enceinte et je fume, help !

24
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Source : Odua Images
Chère Daronne

Chère Daronne, j’ai le droit de fouiller dans le téléphone de mon ado ?

10
Source : Elnur
Chère Daronne

Mon plan cul est enceinte, elle veut garder le bébé. Je fais quoi ?

96
Source : MART PRODUCTION de Pexels
Chère Daronne

Help, j’ai l’impression que tout le monde passe son temps à m’écraser (surtout mon mec)

6
Source : Getty Images Signature
Chère Daronne

Help ! Ma sœur est persuadée qu’elle sera la marraine de mon bébé, mais euh… non en fait.

18
Source : Oneinchpunch
Chère Daronne

Help, je manque de confiance en moi et j’ai peur de tout faire foirer avec mon nouveau mec

5
Source : Comstock / Photo images
Chère Daronne

Help, ma fille raconte des horreurs sur moi à ses copines !

14
Source : Film Love Actually
Chère Daronne

Help, le meilleur pote de mon mec ne m’aime pas

34
Source : Kyrylo Ryzhov
Chère Daronne

Help, je n’arrive plus à communiquer avec mes parents de droite

15
Source : Getty Images Signature
Chère Daronne

Help, ma pote veut me faire acheter une robe moche pour son mariage

8

Pour les meufs qui gèrent