Live now
Live now
Masquer
Un verre de lait, soit le plus grand cauchemar d'un intolérant au lactose
Food

Cette étude montre qu’on a toujours galéré à digérer du lait, mais qu’on s’est forcé quand même

Des chercheurs et chercheuses en génétique, archéologie et épidémiologie ont étudié la consommation de lait en Europe ces 10.000 dernières années, et la mutation génétique autour de la lactase (enzyme permettant de digérer le lait). Les résultats sont confondants.

Quand on vous dit que les hommes sont des forceurs… Pendant des milliers d’années, des Européens ont consommé des produits laitiers alors même qu’ils n’avaient pas d’enzyme nécessaire à leur digestion et souffraient donc de maux gastro-intestinaux. C’est ce que prouve une nouvelle étude, aussi amusante qu’édifiante.

Étudier la digestion du lait en Europe ces 10.000 dernières années

Pour le contexte, comme la plupart des bébés mammifères, les enfants digèrent du lait grâce à la lactase. Cette enzyme coupe le sucre du lait en fragments facilement absorbables. Une fois sevrés, on cesse normalement de produire de la lactase. Pourtant, beaucoup d’humains continuent de consommer, même adulte, du lait. Ce, au grand malheur de leurs entrailles, pour certains.

D’autres présentent une mutation génétique qui leur permet de continuer à produire de la lactase tout au long de leur vie, afin de pouvoir continuer à digérer du lait aisément. Et cette mutation pourrait bien procéder d’une forme de forcing. C’est ce que vient de démontrer Richard Evershed, biogéochimiste à l’Université de Bristol en Angleterre et son équipe (plus de 100 scientifiques aux expertises différentes, notamment en génétique, en archéologie et en épidémiologie), dans une nouvelle étude, publiée par Nature.com le 27 juillet 2022.

Quand on a commencé à élever des animaux, dont des bovins il y a plus de 10.000 ans, les humains qui continuaient de produire de la lactase se trouvaient favorisés puisqu’ils pouvaient consommer cette source de calories et de protéines. Mais ceux sans lactase forçaient quand même, s’infligeant des crampes d’estomac et des gaz. En période d’épidémies et de famines, la consommation de lait pouvait même participer à entraîner des diarrhées potentiellement mortelles.

Le Dr Evershed et son équipe ont notamment étudié les traces de matière grasse de lait sur d’anciens pots, en croisant ses donnants à l’ADN de vieux squelettes (pour y chercher la mutation génétique autour de la lactase), afin d’estimer la consommation de lait et sa digestion au cours des 9000 dernières années à travers l’Europe.

Pendant près de 2600 ans, les Européens consommaient du lait sans forcément pouvoir le digérer

Les chercheuses et chercheurs ont ainsi découvert que les premières traces d’adultes pouvant digérer du lait remontent à 6600 ans environ, et que cette mutation génétique est restée très rare jusqu’à il y a 4000 ans. C’est ce que résume le New York Times par rapport à l’étude :

« En d’autres termes, pendant ces 2 600 ans, les Européens consommaient du lait alors que presque aucun d’entre eux n’était capable de produire de la lactase à l’âge adulte. »

Mais sans même avoir lu cette étude, vous connaissez sûrement autour des vous des personnes qui se savent intolérantes au lactose, mais ne peuvent résister à un petit bout de fromage de temps en temps… L’homme est un loup pour l’homme, ou plutôt : un verre de lait.

À lire aussi : Dénicher un maillot de bain de grossesse stylé et confortable, c’est possible !

Crédit photo de Une : Imoflow via Pixabay

Un verre de lait, soit le plus grand cauchemar d'un intolérant au lactose
Un verre de lait, soit le plus grand cauchemar d’un intolérant au lactose…

Les Commentaires
6

Avatar de EvaEva
29 juillet 2022 à 07h15
EvaEva
[mode prof de SVT on] Le coup de la lactase, c'est un exemple hyper classique de sélection naturelle appliquée à l'homme. Ce qu'on constate, c'est que l'allèle (la version du gène) permettant la digestion du lactose est surtout retrouvé parmi les populations dont les ancêtres ont pratiqué l'élevage bovin. C'était effectivement très pratique en cas de famine, ou tout simplement pour passer un hiver long et rude (90% des Suédois tolèrent le lactose par exemple source).
Ce qui est intéressant aussi, c'est que la mutation est apparue plusieurs fois dans des populations différentes.
En tout cas, c'est très variable entre populations. En France, il me semble qu'on est globalement à 50%. Perso, j'ai de la chance, bon côté de la force. Mon mari a renoncé au lait en revanche. [mode prof de SVT off]
Je fais un edit pour préciser quand je dis que c'était très pratique : la mutation est apparue et a été sélectionnée au moment de famines : les personnes tolérantes avaient plus de chance de passer la famine, donc de se reproduire et de transmettre l'allèle.
J’avais lu la même chose : la consommation de lait aurait favorisé les humains pouvant le digérer durant les périodes où la nourriture se faisait rare, mauvaises récoltes etc. Plus on est capable de s’alimenter de manière diversifiée , plus on a de chances de survie quand la nature se montre hostile. En même temps les stratégies de survie c’est du forcing si on va par là
4
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Food

Monika Grabkows / Unsplash
Food

3 veloutés de légumes originaux pour vous réchauffer avec panache

Aïda Djoupa

29 jan 2023

1
jen-gunter-A4BBdJQu2co-unsplash
Food

Quels fruits et légumes de saisons consommer en ce moment ?

recette-sans-four-600
Food

3 recettes de desserts faciles et sans cuisson

Manon Portanier

28 jan 2023

3
17 brasseuses de bières artisanales
Food

17 brasseuses de bières artisanales partout en France

Nora Bouazzouni

20 jan 2023

1
Crédit photo : Yaroslav Shuraev / Pexels
Food

Pas d’inspi en cuisine ? Testez ce flan aux poireaux et à la noix de coco !

Aïda Djoupa

15 jan 2023

Galette des rois © estefaniavizcaino via Canva
Food

Galette des rois : la recette traditionnelle frangipane et ses variantes pour tous les goûts

Annelise

08 jan 2023

30
Ma recette de galette des rois au citron et à la frangipane
Food

Ma recette de galette des rois au citron et à la frangipane

Margaux Palace

06 jan 2023

14
L’été sera chaud, et voici mes recettes de cocktails sans alcool rafraîchissants
Food

Dry January : voici des recettes de cocktails sans alcool réconfortants

Anthony Vincent

02 jan 2023

5
crystal-jo-84DKIMmvoQM-unsplash
Food

Bonne nouvelle : les fast-foods ne serviront plus à manger dans de la vaisselle jetable

Camille Lamblaut

02 jan 2023

3
bols de bouillon
Food

Notre recette de bouillon magique pour vous sauver après les excès du réveillon

Aïda Djoupa

01 jan 2023

4

La vie s'écrit au féminin