Qu’est-ce que le « BB Glow » ou BB crème semi-permanente par microneedling ?

Lucie te présente la nouvelle tendance beauté du moment : le BB Glow, la BB crème semi-permanente insérée par microneedling.

BB Glow BB crème semi-permanente microneedling

Je vois de plus en plus sur Internet un phénomène « beauté » qui relève plutôt de la sorcellerie selon moi. Il s’agit du BB Glow, ou BB crème semi-permanente au microneedling, et accroche-toi bien à ton slip, c’est assez flippant.

D’où vient le BB Glow ?

Il semblerait que ce phénomène provienne de Russie, mais une des pionnières de cette technique de maquillage semi-permanent aux Etats-Unis est Aishe Balic.

Selon le magazine Allure, c’est après un cours de microblading (maquillage semi-permanent des sourcils) qu’Aishe a eu l’idée d’effectuer le même type de procédure, mais sur le visage au lieu des sourcils.

Depuis, elle pratique cette technique dans le salon new-yorkais Glo Skin & Laser qu’elle a co-fondé. Le nom BB Glo qu’elle lui a donné (en référence au nom de son salon) est vite devenu une véritable tendance, #bbglow sur Instagram.

En quoi consiste le BB Glow ?

Le BB Glow est une technique qui a pour but d’améliorer l’apparence de la peau en y injectant des pigments, un peu comme s’il s’agissait d’un tatouage.

Elle est effectuée à l’aide du microneedling, qui, comme le microblading, consiste à faire passer de très fines aiguilles à la surface du visage pour y injecter ledit pigment.

L’objectif premier du microneedling est d’améliorer l’aspect de la peau en boostant la production de collagène et la régénération de la peau, mais la BB crème semi-permanente va encore plus loin puisqu’elle consiste en plus à injecter du maquillage à 1 mm de la surface de la peau.

L’effet est censé durer 6 mois à 1 an, le tout pour la modique somme de 400$.

Perso ça me donne des frissons rien que d’y penser.

Est-ce que le BB Glow est dangereux pour la santé ?

Pour l’instant, difficile de dire si cette technique comporte réellement des risques, puisqu’elle est encore assez récente. Allure précise cependant que le produit utilisé par Aishe Balic pour cette procédure n’est pas encore autorisé par la FDA (Food and Drug Administration regulation).

Déjà ça donne moyen confiance.

En plus, le magazine a interviewé plusieurs dermatologues au sujet du BB Glow, et ces derniers ont confirmé que cette procédure pouvait comporter des risques parce qu’il est difficile de savoir comment la peau peut réagir lors de l’injection des encres.

Par ailleurs, le BB Glow pourrait causer des rougeurs, des gonflements, des infections, des démangeaisons, ou encore des réactions allergiques.

Cette technique encore expérimentale requiert donc de bien se renseigner au préalable auprès d’un spécialiste, en particulier pour les personnes souffrant d’eczéma ou de psoriasis.

Pour finir, il n’existe que très peu de teintes différentes dont aucune n’est adaptée aux peaux noires. Mais finalement, est-ce une grosse perte pour ces dernières ? Pas sûre.

Qu’est-ce que tu penses de cette technique ? Est-ce que tu envisagerais de la faire si tu en avais l’occasion ? 

À lire aussi : Les protections solaires en poudre sont-elles vraiment efficaces ?

Lucie

Lucie

Lucie est la rédactrice beauté de madmoiZelle (quand elle n'est pas trop occupée à chanter des chansons des années 2000 ou à manger des crêpes).

Tous ses articles

Commentaires

nka

Mais purée MOI CA ME TENTE !
Oui ça fait peur mais je suis pas satisfaite de ma peau/mon teint.

Avant je mettais du fond de teint, tous les jours puis mon SOPK s'est bien manifesté sur mon visage, j'ai de cicatrices un peu sombres, elles ne se camouflent pas facilement et maintenant que j'ai "besoin" de fond de teint je n'en mets plus car on voit vraiment que j'en mets... Alors oui ça fait peur, c'est assez extrême, mais le résultat est plutôt beau, donc OUI quand ça sera bien développé/au point/qu'on en saura plus : ptet que je sauterais le pas. Ca sera #nomakeup et #nofilter au "naturel" :rire:
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!