Live now
Live now
Masquer
Ken Moody et Robert Sherman / Aira. Images courtesy of Robert Mapplethorpe Foundation. // Source : Images courtesy of Robert Mapplethorpe Foundation.
Actualité mode

Après avoir quitté Vogue, Edward Enninful revient pour exposer Robert Mapplethorpe

Le grand styliste de mode et ancien rédacteur-en-chef du British Vogue Edward Enninful a sélectionné 46 clichés du controversé Robert Mapplethorpe pour les exposer au sein de la galerie Thaddaeus Ropac, à Paris, du 2 mars au 6 avril 2024.

À 52 ans, Edward Enninful a quitté la rédaction-en-chef du British Vogue qu’il assurait avec brio depuis 2017 jusqu’à sa dernière couverture pour mars 2024, pour laquelle il a réussi l’exploit de réunir 40 personnalités qui ont jalonné sa carrière. Cela fait près de trente ans qu’il fait et défait la mode, d’abord comme mannequin (dès 16 ans), puis comme styliste (dès 18 ans chez i-D), et maintenant comme sommité de l’industrie (passée par les Vogue US et italien, et W, alors tout le monde ou presque se demande quelle sera la prochaine étape de sa carrière. Alors que les rumeurs le voient prendre la relève d’Anna Wintour (actuellement directrice du contenu de tout Condé Nast et directrice éditoriale mondiale de Vogue), Edward Enninful surprend son monde en exposant Robert Mapplethorpe en marge de la fashion week automne-hiver 2024-2025 à Paris.

À lire aussi : Fashion Week : Derrière le boom des mannequins noires sur les podiums, la sombre réalité de régufié·e·s

Edward Enninful et la photographie, c’est bien plus qu’une histoire de mode et de mannequin

En effet, dans la galerie parisienne de Thaddaeus Ropac, accueille sa vision du scandaleux photographe (né en 1946 et décédé en 1989) qui capturait les scènes de sexe BDSM avec la même minutie que ses natures mortes d’orchidées. En tant qu’homme noir lui-même, Edward Enninful a aussi voulu questionner la dimension fétichiste de l’artiste états-unien également connu pour ses clichés aussi érotiques qu’objectifiant de nus noirs masculins, en particulier du prof de fitness Ken Moody. Auprès du Guardian, Edward Enninful se remémore avoir découvert ces clichés quand il était ado et les réflexions qu’elles lui inspirent encore :

« J’étais alors un mannequin à la peau foncée et chauve. Je me voyais dans Ken Moody. J’ai adoré la façon dont Mapplethorpe utilisait la lumière. C’était si puissant qu’on avait envie de toucher l’image. On avait le sentiment que quelque chose de nouveau et d’incroyable se produisait dans son travail. […] Tout au long de l’histoire, les hommes noirs ont été représentés de nombreuses manières. Nous avons été habitués à créer certaines des images les plus emblématiques. Nous devons poursuivre le débat sur l’objectivation. Mais nous devons nous attaquer aux images qui définissent les hommes et les femmes – elles ne peuvent pas être limitées aux hommes noirs. »

À lire aussi : A$AP Rocky, Billy Porter et Jeremy Pope enrichissent les masculinités noires en Une de magazines

Edward Enninful expose Robert Mapplethorpe à Paris pour interroger nos représentations

Priver les modèles photo de leur agentivité durant une prise de vue, c’est quelque chose qu’a lui-même subi et observé Edward Enninful, et qu’il ne reproduit pas avec ses shootings, poursuit-il, toujours auprès du Guardian :

« J’ai été mannequin, donc je comprends ce que c’est d’être sur le plateau et ne pas avoir mon mot à dire, quand on est au service de l’image et du shooting. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir des gens comme [le grand styliste britannique] Simon Foxton et [le photographe] Nick Knight, qui m’ont encouragé à prendre la parole. Être mannequin n’est pas facile – on vous dit toujours de vous taire, votre opinion compte moins. Ainsi, lorsque je travaille avec Kate [Moss] ou Naomi [Campbell], nous travaillons ensemble sur des histoires, nous développons des personnages – c’est quelque chose que j’ai vraiment appris dès nos débuts. »

C’est avec ce raisonnement en tête qu’Edward Enninful a scruté des milliers de photos produites par Robert Mapplethorpe au sein de la fondation qui s’occupe de son patrimoine, afin d’en sélectionner 46 qu’il expose donc à Paris du 2 mars au 6 avril 2024. On croise sur les clichés de nombreuses célébrités comme Fran Lebowitz, Isabella Rossellini, Susan Sarandon, ou encore Arnold Schwarzenegger. Mais aussi des nus masculins noirs. Ainsi que des photos plus méconnues, qui permettent d’entrevoir un peu de l’humour du photographe. Alors qu’on interroge de plus en plus nos représentations contemporaines, de ce qui tient du female gaze ou du male gaze, cette exposition prolonge ces réflexions à l’intersection des questions de fétichisation raciale et d’homo-érotisme. Pour le média Komitid, j’avais justement interrogé plusieurs expert·e·s sur ces questions aussi esthétiques que politiques. Car, plus que la mode, l’œuvre de Robert Mapplethorpe a peut-être bien plus largement gravé nos rétines et nos façons de voir le monde, l’altérité, et nos propres identités.

Exposition « Robert Mapplethorpe, curated by Edward Enninful » à la galerie Thaddaeus Ropac Paris Marais, 7 rue debelleym, 75003 Paris.


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualité mode

Une femme pose avec un panneau au logo de la marque Brandy Melville, au sein d'une boutique // Source : Capture d'écran YouTube de la bande-annonce du documentaire "Brandy Hellville & The Cult of Fast Fashion"
Actualité mode

Brandy Melville : la face cachée de cette marque star des années 2010 se révèle dans un docu choc HBO

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Comptoir des cotonniers et Princesse tam tam vont fortement baisser leurs prix // Source : Princesse tam tam / Comptoir des cotonniers
Actualité mode

Bon plan mode : ces 2 marques (qu’on adore) vont fortement baisser leurs prix

Pourquoi ces sandales façon œuvre d'art africain a besoin de vous // Source : Omôl
Actualité mode

Pourquoi ces sandales Omôl façon œuvre d’art africain risquent de vous faire du pied ce printemps-été

3
Trois femmes en costume devant un point d'eau // Source : cottonbro studio de Pexels
Actualité mode

PFAS : dans quels vêtements trouve-t-on ces polluants éternels qui nous empoisonnent ?

Les chaussures, sneakers, jupes, jeans, et robes sur lesquels miser pour ce printemps-été 2024 // Source : Capture d'écran TikTok
Actualité mode

Tendances mode printemps-été 2024 : quels sont les sneakers, jupes, jeans, et robes sur lesquels miser ?

4
Victoria Beckham x Mango officialisent leur collab qui sort le 23 avril 2024 // Source : Victoria Beckham x Mango
Actualité mode

Victoria Beckham annonce sa collab mode avec cette enseigne petit prix qu’on adore

1
Brad Pitt et Penelope Cruz, stars du défilé Chanel automne-hiver 2024-2025 // Source : Chanel
Actualité mode

Le sac Classique de Chanel dépasse la barre symbolique des 10 000 € : des hausses de prix du luxe qui rassurent les ultra-riches

4
Isabel Marant a ressorti ses baskets compensées si controversées, et des modeuses TikTok en sont fans // Source : Captures d'écran TikTok
Mode

Isabel Marant a ressorti ses baskets compensées si controversées, et des modeuses TikTok en sont fans

3
Comment transformer un débardeur en haut aux épaules dénudées dit "Bardot"  // Source : Capture d'écran TikTok @rebeccaxko
Conseils mode

Comment transformer un débardeur basique en top à épaules dénudées ? Le hack mode express

2
La grande braderie des chaussures Minelli se poursuit chez Noz // Source : Capture d'écran TikTok
Actualité mode

Cette enseigne de destockage va vendre 170 000 paires de chaussures Minelli à prix cassé

La vie s'écrit au féminin