L’alcool dans les cosmétiques, est-ce vraiment une mauvaise chose ?

L'alcool dans les cosmétiques a souvent mauvaise réputation, mais est-ce vraiment justifié ? La présence d'alcool dans un produit le rend-elle nécessaire mauvais pour la peau ? Toutes les réponses d'une cosmétologue sont là.

alcool dans les cosmétiques

— Publié le 5 décembre 2019

L’alcool dans les cosmétiques est un sujet qui m’interroge depuis trèèès longtemps.

J’entends très régulièrement que l’alcool est agressif pour la peau et les cheveux, ce qui me paraît plutôt logique puisqu’on s’en sert pour désinfecter des plaies et stériliser du matériel.

Pour autant, même certains produits certifiés bio en contiennent, alors je suppose que sa présence peut être justifiée ?

J’ai donc posé quelques questions à Claire Laborde, créatrice de la marque À La Claire Fontaine et chimiste cosmétologue, afin de mieux comprendre à quoi sert l’alcool dans les cosmétiques, et s’il s’agit effectivement d’un ingrédient à risque.

Existe-t-il différents types d’alcools dans les cosmétiques ?

La première chose que je lui ai demandée, c’est s’il peut exister différents types d’alcools présents dans les cosmétiques, et si oui, comment les reconnaître dans la liste d’ingrédients (aussi appelée liste INCI).

« Il existe en effet plusieurs types d’alcools.

Nous avons l’alcool éthylique ou l’éthanol, identifiable sous la dénomination INCI suivante: alcohol (origine végétale) ou alcohol denat (origine végétale ou synthétique).

À côté de cela, nous pouvons trouver une autre catégorie, à savoir les alcools gras.

Vous pourrez les identifier sous les dénominations INCI suivantes: cetearyl alcohol (origine végétale), lauryl alcohol (origine végétale ou synthétique), et autres -yl alcohol. »

Deux types d’alcools différents, donc. Mais pour quoi faire exactement ?

Pourquoi y a-t-il de l’alcool dans les cosmétiques ?

J’ai donc ensuite demandé à Claire de m’expliquer à quoi servaient les différents alcools dans les cosmétiques, à commencer par l’éthanol.

« L’éthanol ou alcool éthylique peut être utilisé dans les cosmétiques pour ses propriétés antiseptiques ou antibactériennes (comme dans les déodorants par exemple).

Nous pouvons également en retrouver dans la formule de certains produits pour son rôle de support pour des compositions parfumantes.

Enfin, il peut également être utilisé pour donner un effet frais et un toucher sec, du fait qu’il s’évapore rapidement (aftershave, mousses coiffantes…). »

Et pour les alcools gras alors ?

« Ces derniers n’ont plus rien à voir avec l’éthanol, et sont largement utilisés pour leurs multiples propriétés : émulsionnante (c’est-à-dire pour lier les ingrédients ensemble), hydratante, filmogène… »

En somme, les alcools gras sont présents dans les cosmétiques principalement pour leurs effets sur la texture du produit. Ils contribuent notamment à le rendre plus onctueux ou à adoucir la peau ou les cheveux.

Est-ce que l’alcool dans les cosmétiques est mauvais pour la peau ?

Maintenant que tout est un peu plus clair concernant la fonction des différents types d’alcools dans les cosmétiques, il me semble essentiel de remettre les points sur les i au sujet de leur supposée nocivité pour la peau.

L’éthanol, en raison de ses propriétés antiseptiques, peut irriter la peau. En fait, son effet asséchant contribue à éliminer la barrière hydrolipidique de la peau (c’est-à-dire la couche superficielle qui la protège).

Comme me l’a expliqué Claire, il est donc plutôt déconseillé pour les personnes ayant la peau sensible ou fragilisée.

« Quant aux alcools gras, il n’y a pas de contre-indication. »

Tous les alcools ne sont donc pas à bannir des cosmétiques, et cela dépend en partie de ton type de peau.

De toute façon, comme expliqué sur le site de Cosmebio, les effets de l’éthanol sont souvent contrebalancés dans la composition des produits par d’autres actifs qui favorisent l’hydratation et la nutrition.

Tu peux par ailleurs regarder la position de l’alcool dans la liste INCI d’un produit afin d’avoir une idée de sa concentration : plus l’alcool apparaît tôt, plus sa quantité est importante dans le produit.

Si le terme alcohol arrive dans les derniers ingrédients de la liste, c’est donc qu’il y a peu de risque que le produit soit très irritant !

La présence d’alcool dans un cosmétique ne signifie donc pas qu’il est nécessairement mauvais pour la peau ou les cheveux, et au contraire, s’il s’agit d’un alcool gras, c’est même plutôt bon signe !

J’espère en tout cas que cet article t’aura aidé à y voir un peu plus clair, et je remercie chaleureusement Claire Laborde pour son expertise et son temps !

Est-ce que tu aimerais voir d’autres articles de ce genre au sujet d’autres ingrédients dans les cosmétiques ? Dis-moi en commentaire ce qui t’intéresserait !

À lire aussi : Faut-il faire confiance aux applis qui décryptent les cosmétiques ?

Lucie

Lucie

Lucie est la rédactrice beauté de madmoiZelle (quand elle n'est pas trop occupée à chanter des chansons des années 2000 ou à manger des crêpes).

Tous ses articles

Commentaires

Jukeuh

Ouiiiiiiiii on veut d'autres articles comme celui ci, objectifs et détaillés ! Parlez des silicones, des micro plastiques, de tous les composants louches des cosmétiques peau et cheveux ! Il faut informer bien objectivement sur le sujet ! C'est un devoir écologique et humanitaire de nos jours !
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!