Live now
Live now
Masquer
femme-heureuse-joyeuse
Daronne

30 % des femmes en âge de procréer déclarent ne pas vouloir d’enfants

Une enquête IFOP menée pour le magazine Elle révèle que 30 % des femmes en âge de procréer ne souhaitent pas avoir d’enfants.

Un sondage IFOP réalisé pour le magazine Elle révèle que 30 % des femmes en âge de procréer ne veulent pas d’enfants. S’il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer cette décision, la moitié d’entre elles considère simplement ne pas avoir besoin de donner naissance pour s’épanouir, ni l’envie d’assumer des contraintes parentales.

Les conséquences de la crise écologique et patriarcat

À travers ce sondage, le magazine Elle s’est penché sur les raisons qui poussaient ces 30 % de femmes à se détourner de la maternité. L’état du monde semble être un sérieux motif de dissuasion. 39 % des femmes évoquent les enjeux écologiques, 37 %, les crises politiques et sociales et 35 % la surpopulation. D’ailleurs, 44 % des femmes se déclarant très écologistes ne veulent pas d’enfants.

chiffre_article_childfree (1)

Cette étude s’intéresse également aux convictions et au bord politique de ces femmes. 48 % des partisanes EELV se déclareraient childfree, tout comme 39 % des femmes se considérant comme très féministes, tous bords politiques confondus. Du côté des partis conservateurs, elles sont au contraire une immense majorité à vouloir devenir mères.

Levée du tabou autour de la maternité

Cette étude met en lumière les conséquences de la crise écologique et du patriarcat sur le désir de reproduction des femmes. Plus les femmes sont confrontées à ces enjeux, plus elles sont conscientes des difficultés qu’ils feront peser sur une hypothétique maternité. Dont on sait aujourd’hui à quel point elle peut être aliénante.

Dorénavant conscientes que l’injonction, « c’est que du bonheur » est loin de se vérifier, les femmes sont de plus en plus nombreuses à réaliser que leur épanouissement personnel ne passe pas forcément par le fait de devenir mère. 43 % des 15-24 ans déclarent donc qu’avoir un enfant n’est « pas vraiment nécessaire » à leur bien-être.

chiffre_article_childfree (2)

Société hostile et conscience de la réalité maternelle, les raisons qui poussent de plus en plus de femmes à se détourner de la maternité sont nombreuses et complexes. Paradoxalement, il faut voir dans ces 30 % le signe d’une société qui évolue (très) doucement et qui permet à chacune d’assumer ses choix et suivre ses envies. Enfin.

À lire aussi : Chères childfree, voici des réponses toutes faites pour clouer le bec à vos proches relous

Crédit photo image de une : Stockfour

Les Commentaires
38

Avatar de Kettricken
3 octobre 2022 à 07h00
Kettricken
Comme je le dis souvent, la société aime LA Mère,son image d'Epinal, mais elle déteste les mères.
Pile tu perds, face la société gagne.
Ce qui fait que je suis très très partagée sur ce débat en @poulaga et @blobette .
Factuellement, je sais qu'il ya une grosse pression à être parent mais j'ai un peu eu l'impression de vivre l'inverse au cours de ma vie.
J'ai grandi en répétant que jamais j'aurais d'enfant, et j'ai maintenu cette position très fermement jusqu'à 27 ans, puis moins fermement (fencesitter penchant du coté CF) jusqu'à 32 ans.
Et clairement, pendant ma 20aine, je ne fréquentais pas de CF. Ou plutôt les personnes n'en parlaient pas encore.
Et pourtant, j'ai l'impression d'avoir passé toutes ma jeunesse à entendre que les enfants c'était horrible. Je l'avais soupconné pendant mon adolescence dans les années 90 puis le sketch de Florence Foresti est venu confirmé ce soupçon, suivi de plein plein d'autres productions culturelles qui me confirmaient que nope, c'était nul.
Attention, tous ces messages n'allaient pas jusqu'à dire qu'il ne fallait pas avoir d'enfants. Ils disaient que c'était horrible d'être mère, mais n'allait jamais jusqu'au bout du raisonnement comme je le faisais.
Je me souviens avoir feuilleté un livre "no kids" , début des années 2000 ? Je crois qu'à l'époque c'est le seul truc que j'avais vu allant au bout du raisonnement.
Toujours est-il que quand je me suis rendue compte que si, en fait je voulais un enfant, tous ces discours dont j'étais impreignée depuis 20 ans ont fait que ça a été assez terrifiant de changer d'avis.
C'est pas pour dire que ces discours sont néfastes, au contraire.
Mais juste que si, dans certains cas, ils peuvent faire très peur.
La bonne nouvelle c'est que je suis passée au-delà de cette peur et que grâce à eux, j'ai été très agréablement surprise de découvrir que en fait, être parent était bien plus cool et facile (pour moi) que ce que j'avais cru.
Personnellement, j'ai un entourage très CF et globalement très cool à part une personne partie en croisade contre les parents et qui dit des choses assez blessantes. Et des petites remarques ça et là qui échappent aux autres et qui veut bien dire que dans leurs esprits, une mère ça ne va pas au concerts, ça ne court pas un marathon et ça ne fait rien de fun. Ce qui est logique vu leur choix mais peut être agaçant à force. L'image qu'ils renvoient inconsciemment des mères, c'est pas comme ça que je me vois
Ou alors, quand tu évoques certaines difficultés, la fameuse réaction de "ah ben oui, c'est pour ça que moi j'aurais jamais d'enfant !"
Alors ok, je comprends vu la pression de la société que tu aies besoin de te rassurer dans ce choix. Mais là je te dis que je ne dors plus depuis 2 ans, pourrais-tu faire preuve d'empathie avec moi ton amie ?
Bref, ça dépend fort fort des entourages
12
Voir les 38 commentaires

Plus de contenus Daronne

crise-hopital-pediatrique
Daronne

Crise de la pédiatrie : 10 000 soignants dénoncent l’indifférence du président

Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
crise-couple
Chère Daronne

Help ! Mon mec n’arrête pas de se plaindre et ça me rend complètement barjot

Chère Daronne

30 nov 2022

4
fast-food-enfant
Daronne

Surprise (non) ! les menus enfants des fast-foods ne sont pas adaptés… aux enfants !

ADD_Annonce
À propos de Madmoizelle

Retrouvez-nous ce soir à 20h30 sur Twitch avec Lisa Gachet !

Manon Portanier

29 nov 2022

QOAOC_V
Quand on aime, on compte

Alma, 565 € de dépenses par mois pour son bébé d’un an : « De neuf, je n’ai acheté que des chaussures »

Manon Portanier

29 nov 2022

6
femme-sans-abris
Daronne

Une tribune dénonce le « racisme d’État » à l’égard des femmes étrangères et de leurs enfants

jouets-noel
Daronne

Voici les 4 jouets les plus pourris de l’univers, à n’acheter sous aucun prétexte !

cuboAI
Daronne

Une super promo pour le babyphone Cubo AI pendant le Black Friday !

Manon Portanier

26 nov 2022

1
bebe-vaccin
Santé

40 millions d’enfants dans le monde sont privés de vaccins contre la rougeole

pere-noel-visio-enfant-sourd
Daronne

Les enfants sourds vont aussi pouvoir papoter avec le Père Noël

Manon Portanier

24 nov 2022

Pour les meufs qui gèrent