Live now
Live now
Masquer
"@Vidal Balielo Jr. / Pexels"
Actualités mondiales

Boom des stérilisations chez les américaines, deux ans après la révocation de Roe v. Wade

Deux ans après la révocation de Roe v. Wade, qui garantissait depuis les années 70 le droit à l’avortement aux États-Unis, la stérilisation comme moyen contraceptif connaît un boom sans précédent. Et une fois de plus, ce sont les femmes qui s’y collent.

C’est une nouvelle conséquence des restrictions concernant l’accès à l’avortement aux États-Unis qui a été mise en lumière ce vendredi 12 avril par une étude publiée dans la revue scientifique JAMA. Alors qu’a été abrogé en juin 2022 l’arrêt Roe v. Wade, le nombre de stérilisations utilisées comme moyen de contraception dans le pays a connu une forte augmentation. Sans surprise, ce sont majoritairement les femmes qui portent une fois de plus cette charge contraceptive.

Un bond depuis Roe v. Wade

Le taux de stérilisation augmente depuis plusieurs années sur le sol américain. Peu de temps avant que soit révoquée la protection constitutionnelle de l’IVG, on comptait en moyenne 2,8 procédures pour 100 000 femmes par mois et une pour 100 000 hommes. Post-Roe v. Wade, les chiffres n’ont plus rien à voir : chez les 18-30 ans, on dénombre désormais 58 procédures de stérilisation pour 100 000 femmes chaque mois et 27 pour 100 000 hommes.

Passé le choc initial du revirement de jurisprudence, le nombre de vasectomies chez les hommes s’est toutefois tassé, jusqu’à revenir aux tendances antérieures, notent les chercheurs. À l’inverse, le taux de ligatures des trompes chez les femmes a continué à augmenter plus rapidement qu’avant la décision de la Cour suprême.

Le poids de la charge contraceptive revient encore aux femmes

Cette différence notable « reflète probablement le fait que les jeunes femmes portent largement la responsabilité d’empêcher les grossesses, estime la principale autrice de l’étude, Jacqueline Ellison, de l’université de Pittsburgh, dans un communiqué consulté par l’AFP. Et elles subissent de manière disproportionnée les conséquences sanitaires, sociales et économiques des interdictions de l’avortement. »

Pourtant, les procédures de stérilisation sont bien plus complexes chez les femmes, et deux à six fois plus coûteuses que pour les hommes, ajoutent les auteurs de l’étude. De plus, inverser une stérilisation féminine implique d’entreprendre une chirurgie complexe et invasive, ce qui est beaucoup moins le cas pour les hommes.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

6
Avatar de Vintage Phonic
17 avril 2024 à 10h04
Vintage Phonic
@Kettricken
Mais bon ce que souligne l'article c'est que ce sont encore une fois les femmes qui se tapent toute la charge mentale et contraceptive, avec le coût qui va avec (parce qu'apparemment c'est cher en plus) et une opération invasive à la clé. Bien dommage qu'il n'y ait pas plus de vasectomies en réaction à tout ça
Ah ça... Mais c'est malheureusement pas les géniteurs qui risquent les peines de prisons donc bon, comme d'hab la charge prime chez les femmes
2
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Actualités mondiales

Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
delia-giandeini-unsplash lgbtqi lives matter
Actualités mondiales

En Argentine, trois femmes brûlées vives parce que lesbiennes

1
Source : Ted Eytan // Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0 International License
Actualités mondiales

La Suède adopte une loi qui autorise les transitions de genre à partir de 16 ans

Giorgia Meloni // Source : Vox
Actualités mondiales

En Italie, une nouvelle loi autorise les militants anti-avortement à entrer dans les cliniques IVG

Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l'exclusion de l'Afghanistan // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

JO 2024 : Friba Rezayee, première femme afghane à participer aux Jeux olympiques, demande l’exclusion de l’Afghanistan

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l'Unicef // Source : Capture d'écran YouTube
Actualités mondiales

Leïla Bekhti alerte sur le sort tragique des enfants à Gaza, avec l’Unicef

6
"Crédit photo : Pexels"
Actualités mondiales

À Sydney, un homme commet une attaque au couteau « concentrée sur les femmes »

2
Source : Charles LeBlanc / Flickr
Actualités mondiales

Mort d’O.J Simpson : cette autre affaire de violences conjugales que ses avocats auraient caché dans le cadre du « procès du siècle »

Source : Hélène Coutard
Société

« Ce que l’on retient du 7 octobre, c’est que la solution militaire n’est pas la bonne » : Reportage avec Women Wage Peace

La société s'écrit au féminin