13 Reasons Why a-t-elle perdu ce qui a fait son succès ?

13 Reasons Why saison 3 a bien secoué Alix, c'est le moins qu'on puisse dire. Elle revient sur cette 3ème partie de la série et t'explique son ressenti.

13 Reasons Why a-t-elle perdu ce qui a fait son succès ?

13 Reasons Why saison 3 est sortie il y a maintenant quelques temps. J’ai bingé le tout en quelques jours ; comme à son habitude, la série était pleine de rebondissements qui ont provoqué en moi de nombreux questionnements.

À force d’y repenser, j’ai pris conscience d’une chose : je trouve que le show a un peu perdu de vue ce qui m’avait plu au départ…

Attention spoilers !

Attention, cet article spoile l’intégralité des 3 saisons de 13 Reasons Why.

Pourquoi j’ai accroché à 13 Reasons Why

N’étant plus au lycée au moment de sa sortie, je n’étais pas forcément la cible de 13 Reasons Why. Cependant, les fictions teen étant un peu mon péché mignon, je me suis lancée.

Autant te dire que je ne m’attendais pas à tant de violence !

Mais 13 Reasons Why m’a tout de suite parue importante, et nécessaire. J’aurais aimé avoir une telle série à portée de main pendant mes années lycée…

Déjà, je trouvais les personnages moins stéréotypés et manichéens que dans les autres programmes.

Et surtout, 13 Reasons Why résonnait en moi car j’arrivais à m’identifier aux personnages, même si j’avais quitté les couloirs du lycée.

Leurs histoires, aussi violentes soient elles, étaient des histoires plausibles. Oui, le viol, le harcèlement scolaire, le suicide, ça arrive. Et ça arrive aussi aux ados. Donc c’était intéressant de voir ces thématiques portées à l’écran.

La saison 2 m’avait aussi plu car elle faisait aussi référence à une réalité : la culture du viol, et des affaires comme celle de Brock Turner, le « violeur de Stanford ».

L’intrigue intégrait aussi un problème plus spécifique à la société américaine, les tueries dans les établissements scolaires, que le port d’armes ainsi que le tabou autour de la santé mentale facilitent grandement.

Mais dans 13 Reasons Why saison 3, quelque chose m’a clairement dérangée : je me suis retrouvée bien loin des préoccupations d’ados lambda, puisque les héros doivent résoudre et maquiller un homicide !

Ce qui arrive à RELATIVEMENT PEU de lycéens et lycéennes. Tu en conviendras.

Ani et Bryce dans 13 Reasons Why saison 3

Dans la saison 3, une nouvelle tête fait son apparition.

Il s’agit d’Ani, la nouvelle élève du lycée Liberty et aussi la narratrice des épisodes.

Elle devient vite amie avec le petit groupe qu’on suit depuis la saison 1, à savoir Clay, Jessica, Alex, Justin, Tyler et Zach.

Mais aussi et surtout, elle habite chez Bryce Walker, le violeur innocenté d’Hannah, de Jessica et de nombreuses autres jeunes filles…

Elle noue une amitié plutôt forte avec lui, prétendant donc connaître une facette différente de sa personnalité, qui montre un Bryce doux et repentant.

Bon, éventuellement, ok sur le principe, tout le monde n’est pas complètement mauvais ou totalement bon.

Mais FUCK ! Comment la série peut-elle me m’envoyer autant de violence dans les saisons 1 et 2, faisant ainsi de Bryce un prédateur dangereux dans mon esprit…

Et me servir une saison 3 (qui ne se déroule qu’un an après le procès, pour rappel) qui, parce qu’il est mort, le rend presque doux comme un agneau ?

Surtout, j’ai été très choquée qu’Ani, bien qu’elle ne sache pas exactement ce qui est arrivé à Hannah, couche avec Bryce en sachant qu’il avait déjà violé son amie, Jessica — et que Clay l’avait prévenue qu’il était dangereux.

Certes, elle avoue que c’est la pire chose qu’elle ait jamais faite, mais ça ne suffit pas, selon moi, à explorer la complexité de cette situation.

Le meurtre rocambolesque de 13 Reasons Why saison 3

Et puis, cette histoire de meurtre est tout de même bien abracadabrantesque.

Quel ado en a déjà tué un autre et s’est entouré de ses amis pour tromper la police et mettre la faute sur le dos d’un troisième lycéen (violeur lui aussi… donc il l’a bien mérité ?) mort en prison ?

Le tout résolu en UN épisode top-chrono.

Tout se contredit un peu, c’est le bordel !

Finalement, je trouve cette saison très confuse. Elle traite de nombreux sujets sans vraiment les approfondir, résultant en un chaos avec lequel j’ai du mal à être à l’aise.

C’est d’autant plus dommage que certains thèmes comme l’addiction de Justin ou l’activisme de Jessica auraient été intéressants… s’ils avaient été plus poussés.

La remise sur pieds de Tyler est cependant plutôt bien traitée, et son personnage connaît une apothéose formidable quand enfin, il se sent prêt à parler de son viol, commençant ainsi son deuil.

Malgré une belle évolution de certains personnages, notamment Clay, 13 Reasons Why perd à mes yeux son objectif premier : celui de parler aux ados de sujets durs qui les concernent.

Je n’ai pas besoin d’un second Riverdale !

Que voulait raconter 13 Reasons Why saison 3 ?

Quand j’ai un peu dépassé mon choc initial, j’ai essayé de trouver ce que la série essayait de dire aux lycéens et lycéennes, puisqu’elle se veut en interaction directe avec eux.

Je pense qu’elle a surtout tenté (maladroitement) d’expliquer que personne n’est tout blanc ou tout noir. Personne n’est fondamentalement et à 100% gentil ou méchant, le monde est fait de nuances de gris.

La saison 3 semble aussi vouloir dire que notre vie peut ne pas être définie par une chose qu’on a faite et/ou subie.

L’exemple de Tyler est frappant : il est possible de s’en sortir, de changer.

Enfin, je pense que la saison 3 a voulu montrer que rien n’est évident, que les gens sont complexes.

Même un personne aussi cruel que Monty trouve une origine à son malheur… Malheur qu’il choisit de diriger vers les autres, en les torturant.

Peut-être que je suis aussi perturbée parce que j’ai trop vu la série comme une tentative d’excuser les personnages, alors qu’elle voulait simplement les expliquer ?

Qu’en as-tu pensé, toi, lectrice, de cette saison 3 ?

À lire aussi : 5 preuves que Brooklyn Nine Nine est la meilleure série

Alix Martino

Alix Martino

Alix Martino, à dire sur l'air de Paris Latino, est chargée des podcasts chez madmoiZelle. Elle aime principalement le cinéma et Lidl.

Tous ses articles

Commentaires

pikalovescoke

Sur la partie 'des ados qui maquillent un meurtre', je suis d'accord avec l'article.

Cependant, j'ai beaucoup plus apprécié cette saison, par rapport à la saison 1 surtout. Pour le coup, je trouvais que la saison 1 était très manichéenne "regardez, le grand méchant, c'est Bryce, il n'est QUE méchant rien de plus" et "Clay est un ange". Ici, j'ai réussi à avoir de la compassion pour Bryce et Montgomery. Je trouve que, pour le coup, dans cette saison, leurs personnages sont plus proches de la vrai vie: des humains donc capable du pire comme du meilleur. Ils ont commis des actes horribles et ils doivent réparation à leurs victimes. Monty n'a pas le temps de faire ce chemin mais Bryce si et je pense qu'il le regrette vraiment. On n'efface pas ses erreurs mais on a le choix entre continuer comme si de rien n'était ou tenter d'être meilleur que la personne qu'on était en faisant ses erreurs.
Et Montgomery montre bien l'effet qu'un environnement familial malsain peut avoir sur un enfant/ado. Le même garçon serait né dans la famille de Clay, jamais il n'aurait ne serait-ce qu'envisager ce qu'il a fait à Tyler parce qu'il n'aurait pas appris toute sa vie que pour être respecté, il n'y a que la violence et il n'aurait pas eu cette haine envers lui-même pour aimer les garçons dont il ne sait visiblement pas quoi faire et qu'il transforme en encore plus de violence.

Je crois vraiment dur comme faire que tout être humain peut être autant un ange qu'un démon et que l'environnement fait pencher pour l'un ou l'autre. On peut toujours avoir le choix entre être bon ou méchant mais c'est plus difficile selon d'où l'on vient. Et cette saison le montre bien, on a des "méchants" qui essaient d'avoir une rédemption et des "gentils" qui font des choses horribles (si on peut trouver des excuses à Alex, si on veut être honnête, on peut en trouver aussi à Bryce et Monty).

Pourquoi ? Pas parce qu'ils ont eu envie de se venger (et qu'ils l'ont fait) mais parce que je n'ai d'un coup plus eu aucune empathie pour ces victimes (on a beau savoir que c'est illégal, je comprends le soulagement de se dire "il ne fera plus ça à personne") je trouve pas que la façon dont ça a été géré au niveau scénario les a rendues détestables... Et ça, c'est extrêmement dommage et je trouve que ça décrédibilise le message initial de la série
Je pense que c'est le but de cette saison: montrer que le monde est pas divisé en méchant et gentil mais que tout le monde peut commettre des choses horribles. Au final, Alex commet un acte aussi voire plus horrible que Bryce. Aucun des deux actes n'a d'excuses. Aucun des deux n'est né méchant. Les deux ont une histoire et des choix qui ont mené là, c'est tout. C'est comme ça dans la vraie vie. Même Hitler n'est pas né méchant et tu changes 2-3 trucs dans son histoire, on aurait peut être eu le mec le plus généreux du monde. La personnalité, faut se dire, ça doit être un truc comme 10% d'inné, 90% d'acquis ! (suffit de voir des jumeaux monozygotes, même en grandissant dans la même famille, ils peuvent être très différents alors qu'ils ont EXACTEMENT les mêmes gênes et donc, si on naissait méchant ou gentil, avec une personnalité déjà faite, ils devraient être pareil niveau personnalité aussi. Mais là, juste des petits changements dans l'environnement, en font 2 êtres uniques).

(et je n'invente rien, y a eu pas mal d'étude sur le sujet)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!