6 films qui te donnent envie de bouger ton boule et de rugir ton flow !

Par  |  | 3 Commentaires

Certains films vous filent l'irrépressible envie d'esquisser quelques gracieux pas de danse (ou de split twerker) et de chanter à tue-tête. Kalindi vous propose 6 longs-métrages qui font danser, que l'on aime le rap, le rock ou le classique.

6 films qui te donnent envie de bouger ton boule et de rugir ton flow !

Parfois, tu sors d’un film et t’as juste envie de faire du pole-dance autour d’un lampadaire, des claquettes sur le toit du voisin, ou juste de lâcher un gros rap pour montrer ton incroyable flow.

Moi, je veux faire ça à peu près 8 fois par jour (dès que je pense à La La Land en fait, dont je ne vais pas parler ici).

Je vais laisser un peu de place à d’autres films que j’aime tout autant.

Vous allez voir, ça risque d’être éclectique.

Voilà donc 6 longs-métrages qui te donneront peut-être envie de faire de ta soirée un show endiablé.

Patti Cake$, le plus feel good, en ce moment au cinéma !

Cette semaine, madmoiZelle est la fière partenaire de Patti Cake$, un film plein de hip hop, de rap et de bonheur !

Présenté à Sundance et à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes cette année, Patti Cake$ a su gagner les faveurs du public et le coeur de la rédac‘ !

À lire aussi : 5 raisons de voir Patti Cake$, le film feel-good avec du rap et une héroïne qui déchire !

  • De quoi ça parle ?

Réalisé par Geremy Jasper, ce long-métrage suit les pérégrinations musicales de Patricia Dombrowski (Danielle Macdonald) qui se sert de son rap pour dénoncer les conditions de vie des habitant•es de sa ville.

Un film qui fait du bien !

À lire aussi : « DOPE », un film qui donne la patate, à voir absolument

Flashdance, le plus vintage

Flashdance a, peut-être comme pour vous, bercé mon enfance. Je rêvais de pouvoir faire un grand jeté et d’enchaîner sur une roulade parfaite devant un jury médusé.

Mais comme j’ai déjà du mal à faire deux tours sur moi-même sans vomir, ce projet a dû en rester au stade de rêve. Et puis j’ai beau m’entraîner chaque jour, je n’arrive toujours pas à toucher mes pieds.

Dans Flashdance (réalisé par Adrian Lyne), il y a tout ce qui provoquait chez moi un engouement démesuré : une romance à l’eau de rose, de la danse, une meuf incroyable et du homard.

  • De quoi ça parle ?

Alex (la sublime Jennifer Beals) vit dans une ville pourrie gangrenée par le chômdu et travaille comme soudeuse sur un chantier. Mais la véritable passion d’Alex, c’est la danse.

Bien sûr, elle va tomber amoureuse d’un type absolument splendide qui va l’encourager à vivre son rêve...

West Side Story, le merveilleux

Stop aux galéjades, il nous faut parler franchement. Est-ce que West Side Story n’est pas la meilleure comédie musicale jamais réalisée et en passant LE MEILLEUR FILM AU MONDE ?

En tout cas, il entre facile dans mon top 10 (qui change à peu près toutes les 14 secondes, le temps que je pense à d’autres longs-métrages qui sont aussi mes préférés).

Je pense qu’aucune œuvre cinématographique de cette époque n’a réussi le pari de m’avoir autant émue.

Encore aujourd’hui, j’impose le moment où Tony chante « Maria » à quiconque pénètre mon domicile.

Réalisé par Jerome Robbins, Robert Wise, West Side Story s’est très vite inscrit au Panthéon des chefs-d’œuvre, et aura même remporté un Oscar en 1962.

  • De quoi ça parle ?

De danse, de chant et d’amour évidemment.

Dans les bas quartiers de New York, deux clans de jeunes s’affrontent (en dansant of course) : les Sharks dirigés par Bernardo et les Jets managés par Riff.

Seulement voilà, Tony, un ancien membre des Jets va s’éprendre de Maria, la sœur de Bernardo. Et là, bah c’est la cata.

Sorte de Roméo et Juliette des temps modernes, West Side Story a traversé les années sans prendre une ride ! Pas évident pour une comédie musicale !

Straight Outta Compton, le plus hip hop

Sans transition, bonsoir ! On quitte les films de danse un brin cucul pour rentrer en plein dans un produit 100% hip hop.

Straight Outta Compton, réalisé par F. Gary Gray, à qui l’on doit Fast and Furious 8 (Hum), est un biopic très fort, qui m’a donné envie d’enfiler un T-shirt oversize, des sneakers bien blanches et de prendre le premier avion pour LA afin de devenir la superstar du rap que je suis au fond de moi.

  • De quoi ça parle ?

Straight Outta Compton suit les pérégrinations de 5 mecs en plein coeur d’une banlieue violente de Los Angeles.

Pour exprimer la colère qui les ronge, ces 5 potos décident de faire de la musique. Ils forment les N.W.A et se servent de leur talent pour dénoncer la dure réalité de leur quartier.

Un biopic coup de poing, avec des mecs qui n’en mettent que par leur hip hop !

À lire aussi : 10 morceaux de rap que même tes copines qui n’aiment pas le rap aiment

Sing street, le plus Rock’n Roll

Je suis tombée sur ce petit bijou d’humour et de bonne humeur complètement par hasard, un jour où je cherchais un film sur le rock qui ne soit pas un biopic chiant comme la pluie (oui parce que je suis pas franchement fan des biopics).

Si vous aussi vous avez possédé un Walkman et que vous piquiez les disques de rock de vos parents pour les glisser dedans en douce, vous allez kiffer remuer du boule devant Sing street.

Présenté à Sundance en 2016, Sing street (réalisé par John Carney) c’est un concentré de tendresse sur fond des musiques de ma jeunesse : The Clash, The Cure, Duran Duran, Adam Levine et j’en passe.

Des sons qui me donnent encore aujourd’hui envie d’aller dans un garage anglais pour baver d’admiration devant des petits mecs en perfecto qui bougent leurs cheveux au rythme de leurs batteries.

  • Ça parle de quoi ?

Des petits gars sous des chemises à jabots se déchainent sur leur synthé, leur guitare, leur basse et leur batterie dans le seul espoir que le jeune Conor puisse conquérir le coeur de Raphina.

Ce dernier ne connaît pourtant rien à la musique si ce n’est en théorie, grâce aux vinyles qu’il collectionne dans sa chambre.

Un film d’une tendresse infinie qui m’a fait chanter, danser et pleurer. Mais qui est aussi essentiel au rêve, à la musique, et à ceux qui espèrent faire de la musique !

À lire aussi : Ces films qui ont marqué par leur bande-originale

Save the Last Dance, le plus… je sais pas mais je voulais le mettre

Allez, je suis forcément obligée de vous caser un petit film (dont je raffoooooole) qui allie danse classique et hip hop.

Parce que franchement, bah c’est trop cool. Rien d’autre à dire.

Save the Last Dance, réalisé par Thomas Carter, n’est pas le long-métrage le plus qualitatif des 50 dernières années, je vous l’accorde.

Il est bourré de défauts et a franchement un peu mal vieilli mais je l’aime à la folie, allez savoir pourquoi. 

  • Ça parle de quoi ?

Sara Johnson (Julia Stiles) emménage à Chicago suite au décès de sa mère. Elle y rencontre Derek (Sean Patrick Thomas), un jeune homme dont elle tombe amoureuse.

Elle fait de la danse classique, il fait du hip hop.

Ils vont allier leurs compétences pour que Sara devienne la meilleure danseuse possible et intègre une super école. Mais tout n’est pas gagné…

À lire aussi : « Sur quel pied danser ? », une comédie musicale made in France

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (3) Facebook ()
  • Ada Lovelace
    Ada Lovelace, Le 5 septembre 2017 à 16h58

    Non mais TELLEMENT d'amour sur Billy Elliot!!!!!
    Sinon, West Side Story, c'est pas une "sorte" de Roméo et Juliette des temps moderne, c'est TOTALEMENT ça, le scénario est basé sur la pièce (même si la fin est un peu moins tragique). D'ailleurs, quand j'ai appris ça, ça a été la révélation de l'année lol :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!