Emily Blunt ou le charme à l’anglaise — Les fantasmes de la Rédac

Emily Blunt, il y a des rôles qui parlent plus que d'autres. Et quand tu aimes tous les rôles d'un acteur ou d'une actrice, c'est qu'il y a quelque chose derrière. C'est le cas pour Aki avec Emily Blunt, pour qui elle éprouve un véritable amour infini.

Emily Blunt ou le charme à l’anglaise — Les fantasmes de la Rédac

620-mmz-aime-chasseur-reine-neiges

Ce dossier a été créé dans le cadre d’un partenariat avec Universal.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Actuellement dans Le Chasseur et la Reine des Glaces, interprétant Anna Freya, la-dite reine, l’actrice anglaise Emily Blunt a une carrière bien fournie.

Au fait, c’est mon premier fantasme de la Rédac, j’ai l’impression que c’est un rite de passage où je vais me faire bizuter, mais voilà, rien ne va m’empêcher de professer mon amour pour Emily Blunt !

emily blunt reine des glaces

Un début prometteur

La première fois que je l’ai vue à l’écran, c’était dans Le diable s’habille en Prada, et je sais pas, il s’est passé un truc. J’ai détesté Anne Hathaway (qui était pourtant chouette dans Journal d’une princesse) et j’ai adoré Emily Blunt (et Meryl Streep, mais bon, normal).

À lire aussi : Le Diable s’habille en Prada

C’était sûrement mon côté défenseur des persos que personne n’aime. Je trouvais que la vie était injuste avec elle, qu’elle avait l’air un peu nunuche, mais en même temps, elle bossait si dur sans aucune reconnaissance, et puis Emily — le nom de son personnage dans le film aussi — maîtrise à mort la levée des yeux au ciel.

emily-blunt-diable-prada

À lire aussi : « Lip Sync Battle », épisode 2 : Anne Hathaway VS Emily Blunt

Du coup, je me suis pas trop posé de questions, j’ai regardé ce qu’elle avait fait avant, et j’ai visionné My summer of love, une histoire de gamines qui grandissent et découvrent la sexualité.

Le film met hyper mal à l’aise avec une atmosphère bien étouffante, mais Emily Blunt y brillait avec une intensité rare. Et puis, elle était violoncelliste, et dès que quelqu’un joue d’un instrument ou chante, je suis tout naturellement conquise.

emily-blunt-summer-of-love

Nan mais dites-vous que le premier conseil qu’elle a reçu pour une pièce de théâtre de la part d’un grand acteur, enfin une grande actrice en l’occurrence puisqu’il s’agissait de nulle autre que Dame Judi Dench, c’était « Si quelqu’un t’embête, viens directement me voir ». À 17 ans ! Si c’est pas la classe !

Une image de bonne pote accessible

Mais le grand tournant, c’était dans Sunshine Cleaning, comédie à l’humour noir où deux sœurs (Blunt et Amy Adams) montent une société de ménage un peu spéciale, puisqu’elles s’occupent des scènes d’homicides.

Et je sais pas si c’était sa désinvolture ou encore le fait qu’elle interprète une fille paumée tellement identifiable, mais en tout cas, j’ai déterminé avec conviction que c’était une actrice de talent qui savait choisir ses rôles. Voilà.

emily-blunt-sunshine-cleaning

Je confesse également que je suis amoureuse de son sourire, que je trouve contagieux et surtout authentique contrairement à de nombreuses stars américaines.

L’effet du charme britannique

Et surtout, sa persona publique a l’air trop drôle. Ci-dessous, son passage à Jimmy Kimmel après avoir opté pour la citoyenneté américaine, ce qui fait d’elle une mi-Brit et mi-Ricaine, une Britricaine quoi.

À lire aussi : George Clooney, Emily Blunt et bien d’autres lisent des tweets méchants qui leur sont destinés

Puis je ne sais pas pour vous, mais j’ai toujours l’impression que les Anglais•es sont les meilleurs pour jouer dans des films d’époque !

Après, parfois, je regrette qu’elle n’ait tourné principalement que dans des productions américaines, même si je comprends que pour une carrière, c’est ce qui peut la faire décoller.

Pourtant, ses films moins connus comme Petits meurtres à l’anglaise ou encore Victoria : les jeunes années d’une reine font partie des petits bijoux britanniques qu’on oublie trop souvent.

À lire aussi : Jane Austen, Jonathan Swift et autres auteurs à l’humour « so british »

Et puis je ne sais pas pour vous, mais j’ai toujours l’impression que les Anglais•es sont les meilleurs pour jouer dans des films d’époque ou de costumes ! J’aurais donc voulu qu’elle en fasse plus !

Quelque part, Le Chasseur et la Reine des Glaces tombe à point nommé, même si on est loin du film intimiste… mais j’ai pleuré devant (je suis très sensible devant les œuvres de fiction).

Plusieurs cordes à son arc

Pour prouver encore plus son talent, elle joue des rôles loin de sa zone de confort avec Edge of Tomorrow ou encore Sicario, où elle passe à l’action avec aisance.

Après, j’ai une préférence pour ses rôles comiques ou dramatiques quand même, même si j’ai l’impression que le monde a enfin reconnu son talent avec Sicario… Le film prêtait surtout à la récompense en fait.

emily-blunt-edge-of-tomorrow

Je vous raconte pas mon état quand j’ai appris qu’elle allait CHANTER dans Into the Woods. Comment dire que pour moi, quand un•e acteur•trice chante pour une comédie musicale ou un film, c’est la consécration.

Elle avait déjà chanté un tout petit peu dans Gideon’s Daughter, un téléfilm britannique (où franchement c’était chelou de voir que Bill Nighy jouait son père, puis quelques années plus tard, il jouait son love interest…) et c’était déjà très joli !

big-into-the-woods-disney-broadway

Une actrice qui campe sur ses positions

Puis justement, elle arrive à rester classe tout en affirmant ses positions, sur l’égalité des salaires par exemple. Dans une interview pour le Telegraph, elle a déclaré :

« Si tu te trouves dans une position où tu as une grande opportunité – en tant que femme et en tant qu’actrice – tu dois te demander combien un homme dans l’industrie gagnerait à ce moment précis de sa carrière. Mon agent peut le trouver très rapidement, donc je le lui demande toujours maintenant, et je pense que c’est la responsabilité de toute femme de faire de même.

Puis avec un peu de chance, une femme qui travaille dans un supermarché pourra se dire « Je vais trouver combien gagne Bob – parce que je veux le même salaire ».

À lire aussi : Égalité salariale : Leadership Pour Elles, pour arrêter de se sous-estimer

emily-blunt-sisters-sister

Elle s’est exprimé aussi sur le sexisme à Hollywood sur RadioTimes :

« J’ai l’impression qu’on peut exacerber le problème en en parlant davantage. Je pense qu’on peut continuer à en parler et à créer une division. On doit agir plus et arrêter d’en parler. […]

On doit trouver des solutions pratiques – comme créer des programmes pour encourager les scénaristes femmes – plutôt que célébrer les femmes qui s’en sortent déjà Hollywood. »

À lire aussi : Ce monde sexiste m’épuise

Emily & John : le couple de stars le plus mignon d’Hollywood

Depuis quelques années, Emily Blunt forme avec John Krasinski le couple de stars le plus mignon qui existe. Ils sont mariés, ont une petite fille ensemble, et elle a même demandé la nationalité américaine !

Certains argueraient que John Krasinski est fait pour être avec Jenna Fischer (Jim & Pam de The Office quoi), mais bon, ce n’est pas le cas.

Alors même si c’est clairement un coup monté, ils avaient fait tous les deux l’Ice Bucket Challenge (si vous vous en rappelez), et ils étaient trop choux !

Prochainement, elle sera à l’affiche de The Girl on the Train, l’adaptation du thriller de Paula Hawkins, avec un cast assez impressionnant composé de Justin Theroux, Rebecca Ferguson, Allison Janney ou encore Luke Evans.

MAIS AUSSI, on la retrouvera dans la suite de MARY POPPINS s’il vous plaît ! Je ne crois pas qu’on puisse faire plus anglais que ça !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire