Toi aussi, tu t’emmerdes sur YouTube ?

Est-ce que tu te retrouves souvent à faire défiler ta page d'accueil YouTube, choisissant difficilement une vidéo qui ne t'enthousiasme pas tant ? Tu n'es pas seule !

Toi aussi, tu t’emmerdes sur YouTube ?

C’est quelque chose qui arrive souvent, je pense : on ouvre YouTube en se disant qu’il est temps de se mater une petite vidéo, on s’installe, et 15 min après, on est toujours là, à scroller…

Pourquoi est-ce devenu si difficile de choisir une vidéo ? Est-ce le contenu qui a changé, ou nos pratiques ?

On s’emmerde sur YouTube, non ?

Cyrus North, youtubeur connu pour ses vidéos de vulgarisation des concepts philosophiques, a depuis élargi son contenu à divers domaines.

Il a récemment sollicité ses followers Twitter pour leur demander s’il était le seul à se découvrir peu enthousiaste au moment de choisir une vidéo YouTube.

64% des 7600 personnes qui ont répondu au sondage se retrouvent dans l’expérience de Cyrus. Et chiffre plus parlant encore, seulement 10% ne s’y retrouvent pas du tout.

Les vidéos YouTube sont-elles devenues chiantes ?

Cyrus North a décidé de tirer une vidéo de ce sondage, mais aussi des différentes réactions plus développées que les gens lui ont envoyées.

Alors, pourquoi est-ce qu’on s’emmerde sur YouTube ? Voici les pistes de réflexion dégagées par le vidéaste.

Trop de YouTube tue YouTube ?

Cyrus North commence par mentionner la MASSE de contenu disponible sur YouTube.

Quand on a 100, 150, 200 abonnements, ça fait beaucoup de nouveautés sur la page d’accueil.

Les vidéos elles-mêmes sont de plus en plus longues. Il n’est pas rare de voir, au lieu des 3 à 5 minutes habituelles, des formats de 10, 15, 20, voire 30 minutes.

Choisir une vidéo, c’est engager plus de temps. Et justement…

Choisir une vidéo YouTube, c’est sacrifier les autres

Cyrus compare le scroll incessant sur YouTube à son homologue : le scroll incessant sur Netflix.

Contrairement à la télé, qui nous impose un programme, ces nouvelles plateformes nous donnent le choix. La liberté. Sauf que pour nos cerveaux, c’est parfois un fardeau !

Imagine, imagine que tu choisisses une vidéo bof alors qu’en fait, tu étais à deux clics d’un meilleur contenu ! Insoutenable… C’est la fameuse angoisse sartrienne.

Quand YouTube devient une corvée

Cyrus évoque même une pratique que j’appellerai le « YouTube forcé » : quand on ne regarde pas une vidéo par intérêt personnel, mais par pression sociale.

Si tu sais que tous tes potes parleront du « clash » Squeezie/Tiboinshape ou de l’axolotl d’Esile, tu peux décider de regarder ces contenus, mais pas forcément parce qu’ils te passionnent.

C’est comme mater Stranger Things alors que t’aimes ni les années 80 ni le surnaturel, juste pour « être dans le coup ».

YouTube, c’était mieux avant ?

Pour finir, Cyrus North se demande si les vidéos YouTube sont si bien que ça, tout simplement. Si on n’a pas du mal à choisir parce que rien n’a l’air dingue.

Sans clasher les autres créateurs et créatrices, il se prend lui-même en exemple : face cam, avec un micro, devant son bureau et quelques posters… sa vidéo ressemble à mille autres vidéos.

Les vignettes se normalisent, avec des majuscules, des emoji et des contours blancs.

Sur YouTube, les contenus se suivent et, à pas mal de niveaux… se ressemblent.

J’ai pas dit que j’étais pas concernée hein.

Est-ce que YouTube, en favorisant les vidéastes qui produisent régulièrement, pousse à une sorte d’uniformisation (puisqu’il est plus facile, en 3 jours, de sortir un face-cam qu’un voyage au Népal) ?

Est-ce que le public, en allant sans cesse vers les vidéos tape-à-l’œil, encourage un cercle vicieux ?

Ce sont des questions que Cyrus North pose, et que je te pose, moi aussi. Comment tu consommes sur YouTube ? Est-ce que tu as l’impression de t’emmerder ?

À lire aussi : Pourquoi a-t-on plus de mal à choisir un film de 2h qu’à binge-watcher 10h de série télé ?

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Madmoizelle Glitter

Pour éviter cette lassitude et consommer sainement des vidéos, voici mes astuces (testées et vérifiées pour moi) :

1 - Se fixer un temps par jour pour YouTube
Perso j'ai choisis 30 minutes. Ça permet de regarder déjà pas mal de choses sans excès. Les nouveaux outils de l'appli YouTube pour gérer son temps de visionnage sont très pratiques pour ça!
2 - Trier ses abonnements
Très vite si on ne fait pas attention, on se retrouve avec des centaines d'abonnements. Mais sont-ils tous justifiés? Jette un œil dans tes abonnements et fais du tri. Ton onglet «Abonnements» s'en verra allégé et tu auras moins de choix, donc moins de soucis quand tu t'accordera une pause vidéo.
3 - Utiliser sa Playlist «A regarder plus tard» avant de regarder
Dès qu'une vidéo me fait envie, que ce soit la dernière de ma chaîne préf' ou une vidéo complètement inconnue qui me tente, avant de la regarder, je la met dans «A regarder plus tard». Ainsi, je ne m'encombre plus de ce moment terrible qu'est le scroll interminable et souvent vain de ma page d'accueil.
Dès que je veux regarder une vidéo, si mon temps quotidien me le permet encore, il me suffit d'aller consulter ma Playlist et de regarder simplement les vidéos que je veux vraiment voir.

Voilà! Personnellement, cette technique me permet de passer drastiquement moins de temps sur YouTube d'une part, et lorsque je le fais, d'autre part, c'est avec un réel plaisir puisque les vidéos que je regarde me donnent vraiment envie.

Bye!
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!