Live now
Live now
Masquer
the-innocents-film
Cinéma

Ce film de super-héros 100% malsain vous attend en salles, histoire de changer des Marvel

The Innocents a été sinon le plus terrifiant, au moins l’un des plus somptueux films de la compétition officielle du festival du film fantastique de Gérardmer. À des années lumières des héros Marvel, les enfants du norvégien Eskil Vogt vivent leurs pouvoirs comme un dangereux fardeau.

Si l’on a jamais pu supporter plus d’un quart d’heure d’un film Marvel, le film The Innocents, présenté en compétition officielle du festival de Gérardmer 2022, nous a réconcilié avec les super-héros.

Il faut dire que ceux-là ont troqué les capes et les moules-bites contre les tourments, de ceux qui nous habitent quand on a même pas 10 ans.

Après un détour par Cannes dans la sélection Un Certain regard, The Innocents s’invite tout naturellement à Gérardmer, devant un public d’habitués du genre, toujours partant pour une histoire vitaminée aux lévitations.

Mais oubliez tout ce que vous connaissez des mômes qui volent ou jettent des sorts, dont l’horreur fourmille, ici les héros trainent leur don comme un fardeau, seulement endossé pour anéantir un ennemi commun.

The Innocents, splendeur absolue signée Eskil Vogt 

THE INNOCENTS Bande Annonce (2022)

The Innocents s’ouvre sur le visage plein d’une petite fille criblée de tâches de rousseur, à l’arrière d’une voiture.

Avec ses parents et sa sœur ainée, qui est autiste, elle déménage dans une barre HLM d’une banlieue norvégienne.

C’est l’été, et Ida craint de s’ennuyer, les autres enfants devant être partis en vacances.

D’autant que sa sœur ne parle plus depuis des années, ne correspondant que par sons.

En colère contre sa situation, en colère contre cette sœur qu’elle ne comprend pas et qui accapare toute l’attention de ses parents, Ida se venge sur Anna.

Elle lui met du verre dans ses chaussures, la pince fort, refuse de l’emmener jouer au parc.

Ainsi, elle passe ses après-midis à trainer en bas de son immeuble, où elle finit par rencontrer quelques enfants qui n’ont pas pu, comme elle, partir en vacances.

D’abord il y a ce petit garçon, qui s’intéresse immédiatement, et par curiosité, à Ida. Ensuite il y a une petite fille souffrant de vitiligo, dont la sensibilité et l’empathie semblent être plus accrus que le commun des mortels.

Ida, d’abord réfractaire à faire profiter à sa sœur des joies estivales, finit par l’emmener un jour se balader. C’est là qu’Anna rencontre Aisha. Aisha, immédiatement, sent que quelque chose les relie. En effet, elle peut lire dans les pensées de l’adolescente , et interagir avec elle.

Ben, dont Ida se rend vite compte qu’il sait faire léviter des objets, Anna et Aisha sont en fait doués de pouvoirs, qui augmentent encore lorsqu’ils sont ensemble.

Mais si Aisha et Anna s’en servent pour se connecter humainement, Ben, un enfant négligé par sa mère et visiblement tourmenté, s’en sert pour se venger de tous ceux qui lui ont fait du mal.

Une vague de violence déferle alors sur la cité HLM, où les meurtres se succèdent.

The Innocents, l’impressionnante réalisation de Eskil Vogt

download

Si Eskil Vogt est norvégien, le cinéaste parle un Français parfait. Il a pu en faire la démonstration samedi 29 janvier, au matin, à l’occasion de la projection de The Innocents, son second long-métrage.

Celui qui a longtemps œuvré comme scénariste, notamment pour tous les films de Joachim Trier — dont le récent Julie (en 12 chapitres) fait un carton de par le monde — s’est lancée dans la réalisation en 2014 avec Blind : un rêve éveillé, et c’est pour le mieux !

Avec The Innocents, dont ont on ne peut toutefois pas ignorer les longueurs, surtout dans son premier tiers (45 minutes, c’est trop long pour démarrer les hostilités) Eskil Vogt signe un film taiseux mais inoubliable sur les terreurs enfantines.

Actuellement en salles.

À lire aussi : « La famille, c’est terrifiant », Kate Dolan nous raconte Samhain, son coup de maître


Construisez avec nous l’avenir de Madmoizelle en répondant à ces questions !

Les Commentaires
3

Avatar de Querencia
11 février 2022 à 09h12
Querencia
Heureusement que j'ai lu le résumé, parce que j'ai rien pipé de la BA (même si le film n'en reste pas moins intéressant au niveau du pitch)
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Cinéma

disney +
Pop culture

Les 8 meilleurs films à voir sur Disney+

Maya Boukella

29 jan 2023

Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
jared-leto-et-la-methode
Cinéma

Le « Method Acting » des comédiens n’excuse pas le fait d’être un gros con, et ça commence à se savoir

Kalindi Ramphul

28 jan 2023

21
aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

1
the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec Park Ji-min, l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

scream 6
Cinéma

Scream 6 avec Jenna Ortega se révèle (déjà) dans une bande-annonce sanglante

Maya Boukella

24 jan 2023

avatar-2-details-intrigue
Pop culture

Triste après avoir vu Avatar ? C’est peut-être le syndrome de dépression post-Avatar

Maya Boukella

23 jan 2023

pale blue eye 1
Pop culture

The Pale Blue Eye sur Netflix : que vaut le thriller gothique avec Christian Bale ?

Maya Boukella

22 jan 2023

1
michael jackson beat it
Pop culture

« Michael » : tout ce que l’on sait du biopic sur Michael Jackson

Maya Boukella

20 jan 2023

2

La pop culture s'écrit au féminin