Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

« Sur La Route » de Kerouac : la version complète non censurée

Sur La Route est un classique incontournable de la littérature américaine, une étape à franchir pour tous les lecteurs de ce monde, et qui se recommande chaudement, encore aujourd’hui. Mais si on nous disait que cette œuvre qu’on a relue mille fois, qu’on a passé des heures à commenter et qui a trôné quelques temps sur notre table de nuit n’était en fait qu’une version largement allégée ? C’est pourtant ce qu’on vient d’apprendre. Cinquante trois ans après sa sortie, Sur La Route est sur le point de s’offrir une nouvelle jeunesse et de nous renvoyer à la case départ pour nous permettre de découvrir le roman tel que Kerouac l’avait écrit.

Petit retour en arrière tout d’abord. Si Sur La Route a été édité en 1957, c’est entre le 2 et le 22 avril 1951 qu’il a été écrit, d’une traite, de façon limite névrotique, raconte-t-on. Mais l’idée avait germé dans l’esprit de Kerouac bien avant ça, puisqu’il en parlait déjà dans son Journal en 1948 : « «Sur la route», qui m ‘occupe l’esprit en permanence, est le roman de deux gars qui partent en Californie en auto-stop, à la recherche de quelque chose qu’ils ne trouvent pas vraiment, au bout du compte, qui se perdent sur la route, et reviennent à leur point de départ pleins d’espoir dans quelque chose d’autre. » Un travail de longue haleine qu’il finira par saigner en 21 jours, après quatre ans d’ébauches, de réflexion, et de blocages.

Malgré toutes les modifications apportées par les éditeurs, qu’on pourrait paraît-il qualifier de mutilations, le livre est devenu culte, l’emblème de toute une génération et le fantasme des suivantes. Grandir en lisant des œuvres telles que Sur La Route ne peut que nous faire rêver, tout en nous rendant souvent nostalgiques d’une époque qu’on n’a pas connue – mais bon sang, qu’est-ce qu’on aurait aimé ! L’effet produit par la lecture de cette nouvelle version promet d’être exceptionnel.

A découvrir en librairie le 27 Mai 2010 chez Gallimard (510 pages, 24 euros), le temps de relire nos vieux exemplaires pour une lecture comparative.

– Retrouve la revue complète de Sur la route sur madmoiZelle !


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

9
Avatar de Norma Jean.
20 mai 2010 à 19h05
Norma Jean.
Le livre Into The wild, qui a inspiré le film est fantastique ^^

Ben sinon je dirai que c'est une bonne raison pour enfin le lire. On verra bien =)
Je l'ai déjà lu,merci quand même = D
0
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Livres

Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
Portrait de l'autrice de La Charge raciale, Douce Dibondo, par Céline Nieszawer // Source : Céline Nieszawer
Société

« La suradaptation des personnes racisées est une épée de Damoclès » : Douce Dibondo (La Charge raciale)

2
ovidie-1
Culture

Et si les chiens étaient les meilleurs amis des femmes ?

Chloé Delaume
Culture

« Je suis en saturation des hommes », rencontre avec Chloé Delaume, autrice de Phallers, un roman féministe jubilatoire

nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Culture

Violences sexuelles : comment la littérature Young Adult prolonge le combat de #MeToo

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024
Daronne

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

La pop culture s'écrit au féminin