Live now
Live now
Masquer
soiree-connais-personne
Psychologie

Comment socialiser en soirée quand tu ne connais (presque) personne

02 mai 2019 33
Tu envisages d’aller à une soirée où tu ne connais personne, sauf LA meuf qui t’a invitée ? Tu as peur de devenir un ficcus prenant la poussière dans un coin ? Cet article est pour toi !
La Grosse Teuf madmoiZelle #24 GYM TONIC

La Grosse Teuf Gym Tonic est l’occasion idéale pour adopter le maquillage néon ! Sors tes palettes colorées et viens danser avec nous !

VENDREDI 3 mai 23h30 – 5h30
La Bellevilloise

PRENDS TA PRÉVENTE MOINS CHÈRE

Hype-toi avec nous sur l’événement Facebook !

 

Publié le 27 septembre 2018

Tu veux que je te raconte un souvenir d’enfance un peu nul ?

L’un de ceux qui semblent complètement anecdotiques à une bonne partie de l’humanité… mais qui, perso, me font transpirer à coup sûr ?

Souvenir d’une timide essayant de se faire des amies

Tu vois, quand j’étais petite, mon père a été muté dans un autre pays (coucou les filles et fils de militaire), avec toute sa petite famille.

Le premier jour de notre arrivée, il était très décidé à me trouver des potes (alors que, bon, je n’avais rien demandé).

Et figure-toi que mon père, il est littéral.

Il a trouvé un groupe d’enfants, m’a lâchée là-dedans et m’a dit :

« Vas-y, fais-toi des amies ».

Apprendre à socialiser quand on est timide

Si cette anecdote te provoque des sueurs froides, tu fais partie de mon crew : la #TeamTimide !

Et tu sais donc que pour les timides, plein de trucs sont particulièrement compliqués à gérer.

Comment aborder un groupe ? Se rendre à une soirée où l’on ne connaît presque personne ? Comment engager la conversation ?

Je vais essayer de t’aider grâce à cet article et au pouvoir de la psychologie !

Tu fais meilleure impression que tu ne le penses

Rencontrer des inconnus, c’est une source d’anxiété pour plein de gens (même pour ceux qui ne sont pas dans la #TeamTimide).

Qu’est-ce qu’ils vont penser de moi ? POURQUOI j’ai dit bleu au lieu de rouge ?

Rassure-toi : au premier abord, les gens t’apprécieraient plus que ce que tu crois.

Le phénomène aurait même un nom, ce serait le liking gap (littéralement « l’écart d’appréciation ») !

Pour parvenir à cette idée, 4 scientifiques ont mené plusieurs expériences.

Ils ont observé des inconnus faire connaissance en laboratoire, puis des étudiants apprenant à connaître leur futur coloc, puis des personnes se liant au cours d’un atelier de développement personnel…

À chaque fois, les scientifiques proposent aux participants et participantes d’imaginer ce que leur interlocuteur a pensé d’elles, s’il les a appréciées, etc.

L’écart d’appréciation est bien présent chez la plupart des volontaires. Ils pensent avoir été moins appréciés que ce qui a été le cas en réalité !

Les scientifiques ont poussé l’expérience et observé, plusieurs mois plus tard, les relations entre colocs. Eh bien figure-toi que « l’écart d’appréciation » perdure !

Après des semaines et des semaines de cohabitation, les colocs estimaient toujours l’appréciation qui leur était portée à un seuil en-dessous de la réalité.

Pourquoi penses-tu faire mauvaise impression ?

Le phénomène pourrait être lié à notre estime de soi.

Nous serions si focalisées sur nos insécurités que nous n’accorderions pas d’attention aux autres : leurs réactions comportementales, leurs signaux non-verbaux…

La première astuce pour dépasser sa timidité, ce pourrait bien être celle-ci : souvenons-nous que les autres nous apprécient probablement plus que ce que nous croyons.

Fais le point sur ce que tu veux avant d’aborder des inconnus

Je ne sais pas pour toi, mais moi, avant de me rendre à une soirée ou tout type d’évènement collectif, je suis parfois en mode panique et stress sur tous les fronts.

Quels habits porter ? Comment engager la conversation ? Et si ma mèche se mettait à rebiquer ? Et si je ne savais pas quoi dire ?

Pour faire redescendre la pression, prenons un peu de temps pour faire le point !

Où va-t-on ? Une soirée de networking, un évènement festif ? Pourquoi y va-t-on ? Pour s’amuser, rencontrer de nouvelles personnes ? Pour élargir notre réseau ? Pour piller le buffet ?

Avec ces questions, nous pouvons réévaluer la pression.

Si je me rends à une soirée de rencontres pros, est-ce bien utile de stresser sur la couleur de mon soutif ? Si je vais à un évènement festif où je connais peu de monde, est-ce que je risque de donner un discours en public ?

Probablement pas.

En revanche, en fonction de mes souhaits, je peux fixer des objectifs atteignables (et sympas envers moi-même), pour centrer mon attention !

Qu’est-ce que tu veux ? Bonne question !

Si mon souhait est de faire des rencontres amicales, je peux tenter d’engager la conversation avec au moins 2 personnes, par exemple.

Si je me rends à une soirée de networking, je peux essayer de repartir avec minimum 3 cartes de visite.

Réévaluer nos souhaits, prendre quelques minutes pour penser à nos objectifs et se fixer des objectifs raisonnables, cela pourrait nous permettre de contrôler un peu notre stress…

Ou en tout cas, de prendre conscience qu’il existe, et qu’il existe aussi des moyens de le gérer (et, parfois, de le dépasser) !

Prévois des sujets de conversations

L’astuce peut paraître exagérée, mais elle peut vraiment aider ! Certains personnes sont parfois « paralysées » et ont des difficultés à trouver, spontanément, des sujets de conversation.

Le meilleur conseil, dans ces cas-là, c’est d’imaginer au préalable quelques questions pour briser la glace…

— Qu’est-ce qui te fait kiffer en ce moment ?
— Où est-ce que tu as connu [l’organisateur de la soirée] ?
— Tu penses quoi du buffet ? Tu bois quoi ?

Si tu le sens, n’hésite pas à glisser un compliment, de manière simple et authentique. Ça peut créer des liens et de la sympathie !

Je suis persuadée que tout le monde peut arriver à socialiser en soirée, même la #TeamTimide, mais de manières différentes. Si ces moments te demandent beaucoup d’énergie… bravo pour tes efforts et n’hésite pas à te récompenser après ça !

La Grosse Teuf madmoiZelle #24 GYM TONIC

La Grosse Teuf Gym Tonic est l’occasion idéale pour adopter le maquillage néon ! Sors tes palettes colorées et viens danser avec nous !

VENDREDI 3 mai 23h30 – 5h30
La Bellevilloise

PRENDS TA PRÉVENTE MOINS CHÈRE

Hype-toi avec nous sur l’événement Facebook !

 

À lire aussi : Comment se faire de nouveaux potes à la rentrée

Les Commentaires
33

Avatar de MesangeBleue
4 mai 2019 à 23h04
MesangeBleue
Merci @Nastja
0
Voir les 33 commentaires

Plus de contenus Psychologie

destinations
Témoignages

10 lectrices partagent le meilleur conseil de psy de leur vie

Aïda Djoupa

27 nov 2022

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
Psychologue-gratuit-cheque-psy-etudiant
Actu en France

Pédopsychiatrie : les professionnels de la Seine-Saint-Denis sonnent l’alarme 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

1
Une femme assise en tailleur en train de méditer © Vlada Karpovich de la part de baseimage via Canva
Santé

La méditation, cet anxiolytique naturel pour combattre l’anxiété

Le podcast Les Maux bleus raconte la santé mentale avec expertise et sensibilité
Psychologie

Le podcast Les Maux Bleus déstigmatise la santé mentale, avec expertise et sensibilité

Anthony Vincent

10 oct 2022

2
Festival Pop & Psy, du 7 au 9 septembre 2022 au Ground Control
Psychologie

Le Festival Pop & Psy veut dédramatiser la santé mentale, ce week-end à Paris

Anthony Vincent

07 oct 2022

Megan Thee Stallion a ouvert un site pour la prise en charge de la santé mentale
Psychologie

Megan Thee Stallion crée un site pour une meilleure prise en charge de la santé mentale

Anthony Vincent

27 sep 2022

pexels-koolshooters-attente waiting mode – format vertical
Développement personnel

Un rendez-vous à 14h, et bloquée dès le matin ? Pas de panique, c’est le waiting mode

trouble-bipolaire-maternite-verticale
Parentalité

« Ça m’inquiète de faire subir ça à mon enfant » : les mères bipolaires témoignent

Clémence Boyer

18 août 2022

23
On ne devient pas trans par pression sociale prouve une étude sur la dysphorie de genre
Santé

On ne devient pas trans par « pression sociale » prouve une étude sur la dysphorie de genre

Anthony Vincent

16 août 2022

10
deux personnes en train de boire un verre avec leurs masques
Témoignages

« C’est plus facile de me trouver jolie » : celles qui aiment sincèrement le masque témoignent

Aïda Djoupa

11 mai 2022

16

La société s'écrit au féminin