Live now
Live now
Masquer
selection-etsy-7
Culture Web

Sélection de boutiques Etsy #7

Cette semaine, une sélection Etsy sur le thème des bijoux en tissus. Et en plus, on va voyager !

Fluffington

fluffstuff

Fluffington est la boutique qui, il y a des années, m’a réconciliée avec Etsy. Alors que je m’acharnais à y aller en trouvant tout moche, je suis tombée sur cette petite boutique, et j’ai compris qu’avec un peu d’obstination on pouvait y trouver pleins de jolies choses. Située aux Royaume-Uni, cette créatrice utilise des petits bouts de tissus aux imprimés rétro ou kawaii pour faire des boucles d’oreilles, des bracelets…vous me direz qu’elle n’est pas la seule, mais je trouve ses broches vraiment adorables, elle y accumule les « boutons » de toutes les tailles. Le genre d’accessoire qui donne du peps à une tenue un peu simple. Les prix vont en général de 7 à 15€.

Vadjutka

vadjutka

Direction la Hongrie pour découvrir Vadjutka

. En tendant des ronds de tissus sur des petits supports métalliques, elle donne de la profondeur à des petits détails. Elle les inclut ensuite dans ses bijoux, en les mélangeant à de jolies perles. Cela donne des créations à l’esprit rétro, au charme désuet et raffiné. Prix entre 10 et 30€. En plus il y a 20% de réduction (sauf sur les bijoux déjà soldés) avec le code XMAS20 jusqu’au 27 juillet.

SakuraDancer

sakura

Cette fois on triche un peu : Jessica vit à Minneapolis, mais avec sa boutique elle nous fait voyager au Japon. Les kanzashi sont des ornements qu’utilisent les japonaises pour leurs coiffures traditionnelles. Réalisées à partir d’un pliage de tissus minutieux, ces petites merveilles représentent le plus souvent des fleurs colorées et délicates. Mais en tapant kanzashi dans le moteur d’Etsy et en fouillant un peu vous trouverez aussi des réalisations plus complexes et un peu folles, dragons, poissons, insectes… J’aime beaucoup les barrettes de SakuraDancer, elles sont simples et colorées. Les prix sont selon la difficulté de la pièce. D’un peu plus de 8€ pour le duo de barrettes jusqu’à 50€ pour un poisson (mais à part cette pièce plus exceptionnelle, les prix sont entre 8€ et 25€).


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

2
Avatar de Elsa
28 août 2012 à 14h08
Elsa
Les 2 premières boutiques sont

Par contre, petit souci non ? Ou alors le code est valable jusqu'en 2013 ?
Rah oui désolée, mon article date de plus d'un mois j'ai oublié de l'éditer -_-.
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Culture Web

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Canva
Culture Web

Les femmes se sentent-elles plus en sécurité avec les hommes ou avec les ours ? La réponse n’est pas si surprenante

1
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-02T175930.223
Culture

Amy Winehouse : 3 ressources bien meilleures que Back to Black pour comprendre Amy

Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12
Copie de [Image de une] Horizontale (3)
Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

So baby girl
Culture

C’est quoi un mec « so baby girl » ? On vous explique pourquoi Jacob Elordi a attendri tout Internet

6
Copie de [Image de une] Verticale (1)
Culture

De la fiction Young Adult en bande dessinée : c’est le pari du nouveau label Combo

Photographie de Michelle Perrot, historienne, militante féministe et autrice de "Le Temps des féminismes". // Source : © JF ROBERT
Féminisme

Quand la grande historienne Michelle Perrot raconte comment elle est devenue féministe

La pop culture s'écrit au féminin