Live now
Live now
Masquer
Source :  Alexander Grey / UNSPLASH
Société

Pourquoi Elon Musk veut bannir le mot cisgenre de Twitter

Chaque semaine, Madmoizelle décrypte un mot ou une expression qui a fait l’actualité. Aujourd’hui, zoom sur le terme cisgenre.

Le 21 juin 2023, le milliardaire Elon Musk, à la tête du réseau social Twitter, a annoncé que le mot « cisgenre » (et sa version raccourcie « cis ») pourrait bientôt rejoindre la liste des contenus « haineux » censurés par la plateforme. Pourquoi Elon Musk souhaite-t-il bannir son utilisation ? Que signifie ce mot et d’où vient-il ? Éclairage.

Que signifie le mot cisgenre ?

Le Petit Robert en donne la définition suivante : « Qui concerne une personne dont l’identité de genre correspond au sexe qui lui a été assigné à la naissance ». Le préfixe cis vient du latin et signifie « du même côté », par opposition à « trans- » qui implique « l’idée de changement, de traversée », selon Larousse.

D’où vient ce terme ?

Selon nos confrères de Libération, le mot cisgenre a été popularisé sur des forums en ligne au milieu des années 1990.

La source du mot fait cependant débat. Certains l’attribuent au sexologue allemand Volkmar Sigusch, qui l’aurait employé dans un article de recherche universitaire dès 1991. Son invention est néanmoins plus souvent attribuée à Carl Buijs, un homme trans néerlandais, qui se serait demandé en 1995 « How come there’s no name for people who are not transgendered? » ( « comment se fait-il qu’il n’y ait pas de nom pour les personnes qui ne sont pas transgenres ? » en français) et aurait alors proposé le terme cisgenre.

Le mot est entré au dictionnaire Merriam-Webster aux États-Unis en 2016, « en compagnie de ‘Mx’ (titre de civilité qui ne précise pas le genre, au contraire de M. ou Mme) et de « transphobie » » comme le rappelle Slate. En France, il a fallu attendre quelques années supplémentaires pour que ce terme rentre dans Le Robert, même si le mot figure depuis 2013 sur la version française du site Wikipedia.

Pourquoi le mot cisgenre est-il important ?

Comme le résume très bien Slate, utiliser le mot « cisgenre » permet de montrer la pluralité des identités de genre et de rappeler qu’être cis ne veut pas dire être la référence ou la norme, par rapport à laquelle le reste relève de l’anomalie :

« [C’est] un moyen de faire prendre conscience aux personnes non trans’ qu’il existe d’autres identités, qu’elles ne sont pas la ‘référence’, et qu’il y a d’autres façons de concevoir son identité sexuelle […] Utiliser ‘trans’ sans lui opposer un autre terme semble dire que le commun, l’universel, le légitime est dans la binarité des genres, que le ‘masculin versus féminin’ est la norme, rejetant dans l’anormal, le marginal, voire le monstrueux, ceux qui ne correspondent pas à cette norme. »

Slate, Le mot «cisgenre» est entré dans le dictionnaire aux États-Unis, tout un symbole

Pourquoi Elon Musk veut-il bannir cisgenre ce mot du réseau social Twitter ?

Le 20 juin, un internaute s’est plaint d’avoir été traité de cis par des « activistes trans ». « Un compte qui harcèle un autre compte recevra, au minimum, des suspensions temporaires. Les mots « cis » ou « cisgenre » sont considérés comme des insultes sur cette plateforme » a alors répondu Elon Musk. Il estime ainsi que le mot cis est une injure, et affirme que ceux qui l’emploieront s’exposeront au risque de voir leur compte suspendu. Malgré les menaces, cis et cisgenre n’ont pas encore intégré les politiques de modération de la plateforme, qui comportent cependant un volet relatif aux identités de genre. Chien qui aboie ne mord pas ?

À lire aussi : La fille d’Elon Musk fait son coming-out trans et renie son père au passage

Comme le rappellent nos confrères du Parisien, deux jours plus tôt, Elon Musk « avait promis que Twitter respecterait la loi européenne dans la lutte contre la désinformation et la haine en ligne. Mais « on ne va pas être plus royaliste que le roi » et dépasser « les dispositions légales » en matière de censure et de liberté d’expression, avait-il nuancé ». Le milliardaire n’est pas à une contradiction près.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

22
Avatar de Manuella.
27 avril 2024 à 18h04
Manuella.
Ne pas citer SVP.
Attention contenu radical cisphobe ^^ , je sais que tous les cis ne sont pas transphobes mais de temps en temps il faut bien leur dire ce que nous on reçoit d'eux quotidiennement, pourquoi on en a marre en tant que femmes trans d'être autant stigmatisées sans aucunes raisons valables.
Je témoigne ici en tant que femme avec un parcours trans, pas du tout en tant que femme transgenre.
En même temps il faut avouer qu'être invisible c'est reposant ^^.
Les mots sont des pièges pour tout le monde.
Cisgenre est un mot, enfin pour moi c'est celui qui désigne 99% des gens autour de moi, avec lesquels je vis quotidiennement, pour les cisgenres, transgenre représente quasi personne, la plupart des gens ne connaissent pas directement une personne trans, souvent on fait en sorte de passer inaperçu.
Deux à trois personnes sur mille font une transtion officielle de changement de genre comme je l'ai faite.
Comme vous le voyez, c'est deux mots distincts mais en supprimant le mot cisgenre, cela veut dire qu'il n'y a pas de sujet vu que les cis représentent la norme écrasante du genre et que nous on est juste une minorité de minorité. Comme je ne suis pas dupe de l'évolution du genre et de ses marqueurs, dans quelques années, n'importe quel cis pourra s'autoproclamer trans et ainsi nous détruire à petits feux ^^, si si, c'est comme les personnes qui croient être Queers juste par le look sans prendre aucuns risques dans leur vie de tous les jours.
Mais c'est encore plus compliqué, le mot transgenre est juste une façon de se mettre en dehors de la norme mais en aucun cas il décrit nos transidentités multiples et complexes.
Pourquoi je ne me considère pas ou plus transgenre.
"Se dit d’une personne dont l’identité de genre n’est pas en adéquation avec le sexe assigné à sa naissance."
Sous entendu avec ou sans opération, on reste assigné à notre sexe de naissance quelque soit notre identité de genre.
Il suffit de nier notre identité de genre pour nous remettre à notre place. En fait le CEC nous donne juste le droit d'être désigné.e du sexe opposé mais ne gommera jamais notre sexe de naissance.

Franchement je ne vais pas me battre pour être stigmatisée avec ce terme qui est assez réducteur, voir fourre tout, (trans)genre sous entend qu'on est entre deux genres à cause de notre sexe de naissance alors que l'on devrait se battre pour que nos genres soient égaux aux deux principaux tout en ayant le droit d'être à la marge.
Je ne peux pas utiliser le terme transgenre pour moi même étant opérée même si les cis me considéreront toujours comme une femme transgenre, donc comme une femme stérile, incomplète et une sous femme, oui c'est comme cela qu'ils nous considèrent dans la vie réelle.
Une femme transgenre pour les cis, c'est une femme avec une bite, une chimère stérile, qu'elle soit opérée ou pas, donc me revendiquer transgenre c'est donner le bâton pour me faire battre en quelque sorte ^^.
D'ailleurs l'état civil me donne juste le droit d'être désigné (il n'y a pas l'accord sur ma mention) de sexe féminin mais je suis officielement toujours née de sexe masculin...
J'assume mes choix et je sais très bien que ce n'est pas l'entre jambe qui définit notre genre, hors transgenre fait référence à notre sexe de naissance, moi je préférais le terme troisième sexe qui est plus fourre tout sans référence à notre sexe assigné à la naissance.
Pour les cis transgenre n'est pas un genre mais un état intermédiaire, par conséquent le genre transgenre ne pourra jamais être égal aux deux autres, cqfd...
J'utilise le mot trans pour témoigner , c'est plus générique et cela englobe les personnes transgenres et les personnes "transsexuelles" comme moi. Le terme transsexuel est toujours utilisé par les médecins dans un parcours médical.
Ce terme est rejeté par la communauté vu qu'avant 2016 pour changer officielement de sexe à l'état civil il fallait se faire opérer ou stériliser obligatoirement.
Le traitement hormonal féminisant nous rend stérile de toute manière.
Et c'est seulement depuis 2010 que l'on est plus considéré comme des malades mentaux.
Alors, quoi, tout le monde s'agite autour des mots mais nous les trans on est toujours ostracisé.e.s par les cis hétéros et parfois homosexuel.le.s.
Transgenre est devenue un mot qui regroupe des personnes avec des démarches ou des discours sur le genre parfois totalement opposés et contradictoires. En gros cela se résume à dire que l'on ne fait pas partie des cisgenres.
Je suis gauchère, certe maintenant on a le droit d'écrire de la main gauche mais 9 objets sur 10 sont faits pour les droitiers alors je veux bien me battre mais uniquement pour que les cis nous considèrent d'égal à égal, ce ne sont pas les lois et les mots qui modifieront des siècles de préjugés, non, je m'en fiche d'être une marginale, c'est aussi valable d'être à la marge que l'inverse, non je veux juste être considérée comme un être humain, pas être une personne de seconde zone. Quand je vois tous ces idiots de la communauté qui croient résoudre le problème en adoptant les normes des hétéros cis, je suis effrayée par cette mode de rejetter notre image de marginaux. Eh Oh, il faut aussi assumer notre côté marginal, on a pas fait toute cette lutte pour être aussi ternes et culs bénis que les cis hétéros, bon désolée mais cela fait du bien de le dire ^^.
Pourquoi je dis cela, les homos sont en avance sur nous de 35 ans au niveau des lois et pourtant s'ils se tiennent la main ou se roulent un patin en pleine rue ils se font toujours agresser !
Alors à quoi bon vouloir être aussi lisse que les cis hétéros, non c'est mort, je n'y crois plus à notre inclusion.
Pourtant étant une transsexuelle binaire classique je passe ma vie à me conformer en apparence à la norme mais c'est pour vivre tranquille, dès que je veux me lâcher j'ai besoin de lieux safes où les cis hétéros ne sont pas présents, ou triés, ils sont trop dangereux pour nous. Les lieux où il n'y a pas de filtrage, c'est trop inconfortable pour nous. C'est un gros problème, il y a de moins en moins de lieux safes.
Donc transgenre c'est un terme inclusif ^^, ouais mais en réalité c'est notre prison et les gardiens sont les cis au discours bienveillant qui sont loins d'être de véritables alliés.
C'est pour toutes ces raisons que je ne vais pas me battre pour être reconnue transgenre.
Ni cis, ni transgenre, juste une femme parmi d'autres.
1
Voir les 22 commentaires

Plus de contenus Société

Source : Madmoizelle
Société

Congélation d’ovocytes : « On m’avait dit que ce serait un parcours du combattant, mais c’est bien pire »

Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Source : Canva Pro
Société

Plusieurs associations appellent à intensifier la lutte contre la LGBTphobie en milieu scolaire

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Poupette Kenza accusée d’avoir tenu des « propos antisémites », la Dilcrah saisit la justice

5
Source : Creative Commons
Daronne

Doliprane pour enfant : attention à certaines pipettes défectueuses, alerte l’ANSM

Damien Abad
Société

L’ancien ministre Damien Abad mis en examen pour tentative de viol

Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

2
delia-giandeini-unsplash lgbtqi lives matter
Actualités mondiales

En Argentine, trois femmes brûlées vives parce que lesbiennes

1
Source : Canva
Société

Les actes LGBTphobes ont explosé en 2023

image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

2

La société s'écrit au féminin