Live now
Live now
Masquer
Réglophobie
Santé

Pour 55% des Français, parler des règles en public serait « inapproprié » : le tabou a la peau dure

08 oct 2021 28
Les menstruations ne sont toujours pas à sujet facile à aborder en France. Une étude parlant de « règlophobie » chiffre le phénomène et rappelle l’importance de décomplexer la parole autour des règles.

Les règles, c’est un sujet encore tabou pour un Français sur deux. C’est le constat que dresse l’étude Règlophobie, menée par Dans Ma Culotte, la marque de protections périodiques saines et responsables, et OpinionWay.

L’étude cherche à savoir pourquoi on a encore du mal à parler des règles librement en France. Dans l’introduction, il est écrit :

« “J’ai mes trucs”, “j’ai mes ragnagnas”, “trucs de filles”, “je dois aller me repoudrer le nez”… Les règles on sait ce que c’est mais c’est un peu comme Voldemort, on prononce rarement leur nom. Pourquoi ? Honte, dégoût, gêne…

Dans un monde où la libération de la parole est en marche, faisons-nous face à une “Règlophobie” ? »

Le tabou des règles : un pas en avant, trois pas en arrière 

En 2020 déjà, un rapport parlementaire avait été diffusé pour « déconstruire les tabous » autour des règles. 

Ses deux autrices, Laëtitia Romeiro Dias et Bénédicte Taurine, expliquaient que la prise en charge insuffisante de la question des règles participait à la perpétuation des inégalités entre les femmes et les hommes.

Aujourd’hui, malgré des initiatives positives tel que celle de ce rapport, l’étude Règlophobie montre que « un tiers des Français ne parle JAMAIS des règles ». Pour 55% des Français et Françaises, parler des menstruations en public serait carrément « inapproprié ». 

Un camembert disant que 55% des Français pensent que parler des règles en public est inapproprié.
Crédit : Étude Réglophobie

Les boomers sont règlophobes 

D’autres statistiques de cette étude montrent que le tabou persiste surtout chez les personnes plus âgées : 70% des personnes entre 18 et 24 ans jugent qu’il est approprié de parler de règles en public, contre 73% des plus de 65 ans.

Une statistique disant que 70% des 18-24 ans pensent que parler des règles en public est approprié.
Crédit : Étude Réglophobie

La libération de la parole est donc en progression chez les plus jeunes, ce qui est rassurant. Cependant, l’étude souligne un problème important : les gens les plus aptes à expliquer les règles aux plus jeunes sont souvent les personnes plus âgées dans leur entourage… Alors si ces dernières n’osent pas car pour elles le thème est tabou, la gêne va persister. 

Il faut que le cycle devienne un sujet de conversation décomplexé. Car plus cela sera considéré comme un tabou, plus les personnes menstruées se sentiront honteuses et n’oseront pas parler des éventuels problèmes liés à leurs règles… 

À lire aussi : Pourquoi les règles ont-elles une odeur si particulière ?

Les Commentaires
28

Avatar de Tu as raison.
9 octobre 2021 à 12h03
Tu as raison.
@Alzire
Les protections jetables, je les entourais d'une tonne de PQ et je les glissais au fond de la poubelle ou presque. La plupart du temps, les poubelles sont fermées et ça limite la propagation des odeurs alors je ne suis pas convaincue par ton argument. Ça reste quand même un désaccord anecdotique. Comme tu dis, si tu as tes règles et des protections écolo et confortables, il n'y a pas le choix au bout d'un moment.
1
Voir les 28 commentaires

Plus de contenus Santé

Santé
urticaire-chronique-conseils-peau

On vous dit tout sur l’urticaire, cette maladie qui toucherait près d’une personne sur cinq

Psychologie
Megan Thee Stallion a ouvert un site pour la prise en charge de la santé mentale

Megan Thee Stallion crée un site pour une meilleure prise en charge de la santé mentale

Anthony Vincent

27 sep 2022

Santé
pexels-sophia-moss-pilule du lendemain contraception

La pilule du lendemain gratuite, sans ordonnance et quel que soit l’âge, c’est pour bientôt

Maëlle Le Corre

21 sep 2022

9
Actu en France
Capture d'écran de « L'Œil du 20h » France 2.

Vous souffrez d’un cancer ? « Arrêtez votre chimio », rétorque la naturopathe controversée Irène Grosjean

Anthony Vincent

14 sep 2022

13
Bien-être et soin
ok-2-blanchiment

Blanchiments dentaires : les produits maison considérés comme « dangereux et inutiles » par 60 millions de consommateurs 

Barbara Olivieri

13 sep 2022

Santé
pexels-engin-akyurt-suicide

Moins de suicides, mais une santé mentale hautement fragilisée par le Covid-19, pointe l’Observatoire national du suicide

Maëlle Le Corre

08 sep 2022

Pop culture
Zac Efron, en dépression à cause de l’intensité de la préparation physique pour le film Baywatch

Zac Efron, en dépression à cause de l’intensité de la préparation physique pour le film Baywatch

Anthony Vincent

08 sep 2022

4
Musique
Oliver Sim (The xx) révèle être séropositif au VIH et combien ça infuse son premier album solo, Hideous Bastard

Oliver Sim (The xx) révèle être séropositif au VIH dans un clip réalisé par Yann Gonzalez (et dispo sur Mubi)

Anthony Vincent

07 sep 2022

3
Santé
Jane Fonda, diagnostiquée d'un cancer, en profite pour alerter sur le réchauffement climatique et ses conséquences sur la santé

Jane Fonda rend public son cancer afin de sensibiliser à la lutte pour le climat

Anthony Vincent

05 sep 2022

1
Santé
enfant trisomique

Trisomie 21 : nouvel espoir, après la découverte d’un traitement contre le déclin des fonctions cognitives

La Rédaction

02 sep 2022

La vie s'écrit au féminin