Live now
Live now
Masquer
enfant-peur-traumatisme
Daronne

Pédophiles : est-ce vraiment le bon mot à utiliser ?

Un mot peut changer la perception de sa définition. C’est pour cela que nous devons toutes et tous arrêter d’utiliser le mot « pédophiles » pour désigner les personnes qui ont une attirance sexuelle pour les enfants.

Les mots ont un sens. Et Hélène, derrière le compte Instagram @aventreouvert veut le rappeler à tout le monde, à raison.

Ce ne sont pas des pédophiles, mais des pédocriminels

Sur son compte Instagram, Hélène, elle-même victime de violences physiques, psychologiques et sexuelles dans l’enfance, partage du contenu autour de la protection de l’enfance, des maltraitances, des violences sexuelles et de leurs conséquences psycho-traumatiques.

Récemment, elle a publié un post Instagram très intéressant, que nous avons voulu partager avec vous.

N’hésitez pas à faire défiler les slides

Nombreuses sont celles et ceux qui utilisent déjà le mot exact concernant ceux qui font subir des violences sexuelles aux enfants.

Mais une grande partie de la population, peut-être parce qu’ils ne connaissent pas le vrai terme ou l’importance de ce dernier, continue de les appeler simplement « pédophiles ». Pourtant, il est important, pour toutes les victimes, de les appeler par le bon mot : pédocriminels.

Dans son post, Hélène explique en quoi la mauvaise désignation des agresseurs est un poids pour les victimes :

 Le langage façonne notre représentation du réel. Les enfants seront réellement écoutés, leur souffrance sera réellement reconnue lorsque le vocabulaire utilisé par les adultes cessera de se dresser contre eux.

En tant qu’enfants victimes, nous vous le demandons. Ne minimisez plus les violences qui nous ont été infligées, et qui n’avaient rien à voir avec l’amour. N’employez plus les termes qui appartiennent aux agresseurs.

Les agresseurs sont responsables de leurs actes. Les violences ne sont pas à mettre sur le compte d’une pathologie. Et ce n’est jamais de l’amour.

En effet, comme l’explique notamment Hélène, le mot « pédophilie » vient du grec paîs (enfant) et philia (amitié, affection). Selon cette étymologie, un pédophile serait donc une personne qui aime les enfants, qui éprouve de l’amitié pour eux. Or, dans l’usage courant on le sait, un pédophile est une personne qui éprouve de l’attirance pour un enfant. Rien à voir avec l’affection, rien à voir avec l’amitié. Un pédophile est une personne, même si elle ne passe pas à l’acte, qui a un désir sexuel pour un enfant. Rien, dans ce comportement, ne ressemble à de l’amour.

Ce n’est pas de l’amour, c’est de l’agression. Ces personnes ne sont pas des pédophiles, ce sont des pédocriminels.

Aucun adulte n’agresse sexuellement un enfant par amour. Pour les victimes, il est important que le terme change dans l’usage courant, car il n’est pas représentatif de la réalité, et qu’il contribue à passer sous silence la parole des concernés, des agressés, et que l’usage du mot « pédophilie » au lieu de « pédocriminalité » contribue à déculpabiliser l’agresseur et à minimiser ses actes.

À lire aussi : J’ai peur que tous les hommes qui gravitent autour de ma fille soient des pédocriminels

Crédit photo image de une : soupstock

Les Commentaires
38

Avatar de Manon Portanier
8 juillet 2022 à 16h26
Manon Portanier
Bonsoir,
Je crois et espère que vous n’avez pas conscience de la portée de vos mots. C’est la seule explication qui me vient quand je lis tous vos commentaires sous un article visant à mettre en avant la parole et la volonté de victimes concernées par la pédocriminalité.
Ici même, vous n’hésitez pas à réduire l’importance de la parole d’une de nos lectrices, notamment, qui est directement concernée et qui ose, avec courage, vous exposer ses souffrances et son vécu.
Les commentaires sont clos sous cet article, par décence pour les victimes qui les lisent et qui sont, à raison, franchement choqués par vos propos.
12
Voir les 38 commentaires

Plus de contenus Daronne

pexels-katerina-holmes-5905700
Daronne

Écrans et enfants : comment éduquer les jeunes au numérique et à ses risques ?

Mateus Souza / Pexels
Daronne

Corne de l’Afrique : avec la crise climatique, le nombre d’excisions a augmenté de 30 %

pexels-ketut-subiyanto-4473889
Daronne

Cadeaux et revenus : combien gagnent les parents influenceurs ?

markus-spiske-35uwVjgLVLQ-unsplash
Daronne

Homophobie à l’école : des annonces, c’est bien, des résultats, ce serait encore mieux

national-cancer-institute-VJVsEnR_vNE-unsplash
Daronne

La parentalité est plus stressante et dangereuse pour les personnes racisées

Capture d’écran 2023-02-03 à 14.56.25
Daronne

Une petite américaine récompensée pour ses recherches : du racisme à la reconnaissance

films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille

Maya Boukella

03 fév 2023

1
pexels-matthew-turner-2574078
Daronne

Quand la daronnie déraille : un couple laisse volontairement son bébé à l’aéroport

pexels-george-becker-129494
Daronne

Crise du mal logement : les femmes et les enfants en première ligne

rebekah-vos-GoabH6sEXek-unsplash
Daronne

Se maquiller pour accoucher : ah, vraiment ?

Pour les meufs qui gèrent