Live now
Live now
Masquer
Mylène_farmer_Live_2019_(cropped)
Culture

Mylène Farmer, désenchantée des réseaux sociaux : « On confond la popularité et la célébrité »

Alors que la chanteuse prépare la tournée Nevermore — qui s’annonce grandiose — pour 2023, elle s’est exprimée sur les réseaux sociaux et les influenceurs.

La chanteuse, à qui certains vouent un véritable culte (et on les comprend), n’a pas besoin des réseaux sociaux pour briller !

Et d’ailleurs, elle n’est pas présente sur les plateformes. Enfin si, mais ce n’est pas elle qui tient les comptes et ce sont ses actualités professionnelles qui sont relayées.

Certains lui diront : « OK, boomeuse ». Certes… Mais son analyse est plus fine qu’il n’y paraît, alors pourquoi pas y prêter l’oreille.

Créatrice totale, elle écrit, compose et contrôle son image. Mais les fans la connaissent presque intimement tout de même par le biais de ses textes et non par les photos de ce qu’elle mange au restaurant. Une artiste à l’ancienne donc, et dont le charme ne fane absolument pas avec les décennies, les albums et les tournées.

Elle s’est d’ailleurs exprimée sur le sujet de l’influence et de la notoriété au magazine Gala, pour leur 1 500ème numéro.

Popularité versus célébrité

Pour la chanteuse de « Désenchantée » et « L’âme Stram Gram », on devrait reconnaître un artiste pour ses créations et non pour sa personne :

« Il me semble que la célébrité devrait être le reflet de la reconnaissance d’une œuvre, d’une action, par le public. Pas un culte de la personnalité. »

Elle fait ainsi la différence entre popularité et célébrité :

« On confond la popularité et la célébrité. Je préfère continuer à cheminer pour une reconnaissance de mon travail. […] Je vis à mon rythme. J’exerce une activité artistique, j’ai des rendez-vous avec le public et une vie de femme entourée de ses animaux et de ses amis. »

Voilà, elle différencie bien ce qu’elle montre au public, ses créations, de sa vie quotidienne, qui ne manque pourtant pas de l’inspirer :

« Je m’exprime à travers mes textes, en espérant qu’ils toucheront celles et ceux qui les écoutent. C’est une question d’émotion, de peau, de chair et de sang »

Capture d’écran 2022-03-10 à 17.27.19
(Compte Instagram Mylène Farmer)

Des dangers des réseaux sociaux

Mylène Farmer, pourtant loin des réseaux, comprend tout de même bien les dangers qu’ils peuvent représenter, mais sans juger. Qui ne s’est jamais perdu dans son fil Insta, allant de cocktails dégustés sur des plages grecques aux gratte-ciels de Dubaï, en sautant d’influenceuse en influenceuse ?

La chanteuse explique son point de vue à Gala :

« C’est un phénomène générationnel. On prétend vivre un quotidien idéal, envié par une communauté. Mais ce n’est pas la vie. Ça ne me choque pas, mais ça ne m’intéresse pas non plus.

Le risque est grand pour ceux qui pensent, à tort, que leur vie ne correspond pas à cette image superficielle de la réalité. »

Pourquoi suit-on les influenceurs, pourquoi regarde t-on ces vies supposément parfaites sur les réseaux sociaux ? Sans doute pour rêver ! Mais ces mises en scène lisses, ses images aseptisées et ses quotidiens flamboyants peuvent mettre aussi une sacrée pression et finir à la longue par déprimer. Car oui, je ne vous apprends rien, c’est beaucoup de fake.

Et en bonne (future) boomeuse que je suis, « je fais partie de la génération désenchantée » : j’aime les moments IRL, à écouter Mylène à fond et chanter à tue-tête.

À lire aussi : « J’ai besoin de partir de notre appartement », Line Papin, compagne de Marc Lavoine, se livre sur son avortement et sa fausse couche

Image en une : © Wikimédia Commons


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

1
Avatar de Marvel
11 mars 2022 à 08h03
Marvel
Je suis tout à fait en phase avec ce qu’elle exprime. Et même sans parler uniquement d’influenceurs.euses, certaines célébrités du monde du cinéma / de la chanson et de la pop culture en générale entretiennent et capitalisent sur le cute de la (leur) personnalité. Exposer sa vie, son quotidien, son couple, sa richesse, cultiver sans remettre en question l’investissement émotionnel de certains fans jusqu’à se faire deifier, je trouve ça moralement discutable. En tout cas, c’est une bonne vignette de notre culture et elle ne m’intéresse pas.
1
Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Source : Stéphanie Branchu / Arena Films
Culture

Affaire Jacques Doillon : « gênée », Rachida Dati dénonce le report de la sortie du film « CE2 »

3
Source : Wikimedia Commons
Société

Palestine : Hunter Schafer arrêtée pour avoir manifesté avec des Juifs antisionistes

Dune 2 // Source : Warner Bros
Culture

Bonne nouvelle, Dune 2 est tout ce que vous attendez de lui (critique sans spoilers)

Source : Capture écran Instagram
Société

« Abrège frère » : accusé de misogynie, le Tiktokeur se défend

4
Source : Wikimedia Commons
Société

#MeTooGarçons : André Techiné accusé d’agression sexuelle par l’acteur Francis Renaud

Jacques Doillon // Source : URL
Culture

La sortie de « CE2 » de Jacques Doillon reportée après les accusations de violences sexuelles

Universal Studios 1
Cinéma

MeToo : She Said, le film sur l’enquête qui a révélé l’affaire Weinstein, est sur Netflix

1
Mati Diop Berlinale // Source : capture d'écran
Culture

La cinéaste afroféministe Mati Diop gagne l’Ours d’Or à Berlin, et c’est la meilleure nouvelle

Judith Godreè // Source : capture d'écran
Culture

Judith Godrèche aux César : lutter contre les VSS, « ce n’est rien comparé à deux mains dégueulasses sur mes seins de 15 ans »

Source : Capture vidéo
Cinéma

César 2024 : triomphe d’Anatomie d’une Chute, Adèle Exarchopoulos meilleur second rôle… voici le palmarès complet

La pop culture s'écrit au féminin