Live now
Live now
Masquer
Mylène_farmer_Live_2019_(cropped)
Pop culture

Mylène Farmer, désenchantée des réseaux sociaux : « On confond la popularité et la célébrité »

10 mar 2022
Alors que la chanteuse prépare la tournée Nevermore — qui s’annonce grandiose — pour 2023, elle s’est exprimée sur les réseaux sociaux et les influenceurs.

La chanteuse, à qui certains vouent un véritable culte (et on les comprend), n’a pas besoin des réseaux sociaux pour briller !

Et d’ailleurs, elle n’est pas présente sur les plateformes. Enfin si, mais ce n’est pas elle qui tient les comptes et ce sont ses actualités professionnelles qui sont relayées.

Certains lui diront : « OK, boomeuse ». Certes… Mais son analyse est plus fine qu’il n’y paraît, alors pourquoi pas y prêter l’oreille.

Créatrice totale, elle écrit, compose et contrôle son image. Mais les fans la connaissent presque intimement tout de même par le biais de ses textes et non par les photos de ce qu’elle mange au restaurant. Une artiste à l’ancienne donc, et dont le charme ne fane absolument pas avec les décennies, les albums et les tournées.

Elle s’est d’ailleurs exprimée sur le sujet de l’influence et de la notoriété au magazine Gala, pour leur 1 500ème numéro.

Popularité versus célébrité

Pour la chanteuse de « Désenchantée » et « L’âme Stram Gram », on devrait reconnaître un artiste pour ses créations et non pour sa personne :

« Il me semble que la célébrité devrait être le reflet de la reconnaissance d’une œuvre, d’une action, par le public. Pas un culte de la personnalité. »

Elle fait ainsi la différence entre popularité et célébrité :

« On confond la popularité et la célébrité. Je préfère continuer à cheminer pour une reconnaissance de mon travail. […] Je vis à mon rythme. J’exerce une activité artistique, j’ai des rendez-vous avec le public et une vie de femme entourée de ses animaux et de ses amis. »

Voilà, elle différencie bien ce qu’elle montre au public, ses créations, de sa vie quotidienne, qui ne manque pourtant pas de l’inspirer :

« Je m’exprime à travers mes textes, en espérant qu’ils toucheront celles et ceux qui les écoutent. C’est une question d’émotion, de peau, de chair et de sang »

Capture d’écran 2022-03-10 à 17.27.19
(Compte Instagram Mylène Farmer)

Des dangers des réseaux sociaux

Mylène Farmer, pourtant loin des réseaux, comprend tout de même bien les dangers qu’ils peuvent représenter, mais sans juger. Qui ne s’est jamais perdu dans son fil Insta, allant de cocktails dégustés sur des plages grecques aux gratte-ciels de Dubaï, en sautant d’influenceuse en influenceuse ?

La chanteuse explique son point de vue à Gala :

« C’est un phénomène générationnel. On prétend vivre un quotidien idéal, envié par une communauté. Mais ce n’est pas la vie. Ça ne me choque pas, mais ça ne m’intéresse pas non plus.

Le risque est grand pour ceux qui pensent, à tort, que leur vie ne correspond pas à cette image superficielle de la réalité. »

Pourquoi suit-on les influenceurs, pourquoi regarde t-on ces vies supposément parfaites sur les réseaux sociaux ? Sans doute pour rêver ! Mais ces mises en scène lisses, ses images aseptisées et ses quotidiens flamboyants peuvent mettre aussi une sacrée pression et finir à la longue par déprimer. Car oui, je ne vous apprends rien, c’est beaucoup de fake.

Et en bonne (future) boomeuse que je suis, « je fais partie de la génération désenchantée » : j’aime les moments IRL, à écouter Mylène à fond et chanter à tue-tête.

À lire aussi : « J’ai besoin de partir de notre appartement », Line Papin, compagne de Marc Lavoine, se livre sur son avortement et sa fausse couche

Image en une : © Wikimédia Commons

Les Commentaires
1

Avatar de Marvel
11 mars 2022 à 07h15
Marvel
Je suis tout à fait en phase avec ce qu’elle exprime. Et même sans parler uniquement d’influenceurs.euses, certaines célébrités du monde du cinéma / de la chanson et de la pop culture en générale entretiennent et capitalisent sur le cute de la (leur) personnalité. Exposer sa vie, son quotidien, son couple, sa richesse, cultiver sans remettre en question l’investissement émotionnel de certains fans jusqu’à se faire deifier, je trouve ça moralement discutable. En tout cas, c’est une bonne vignette de notre culture et elle ne m’intéresse pas.
1
Réagir sur le forum

Plus de contenus Pop culture

manifestation soutien iran Mahsa Amini – melbourne – Matt Hrkac
Pop culture

Baraye, l’hymne de la révolte iranienne remporte le prix de l’engagement aux Grammy Awards

Maya Boukella

07 fév 2023

stranger-things-saison-4-volume-2
Pop culture

On connaît le top des films et séries les plus streamées aux USA, et il a de quoi étonner

Maya Boukella

07 fév 2023

mucem-lutte-vertical
Évènements

La lutte bretonne : quand la virilité sort ses gros muscles

jessica chastain iran
Pop culture

Pour Jessica Chastain, les médias US taisent la révolte iranienne car elle est menée par des femmes

Maya Boukella

06 fév 2023

1
Beyoncé confirme la sortie de son nouvel album, Renaissance, pour juillet
Musique

Beyoncé marque l’Histoire en devenant l’artiste la plus récompensée des Grammy Awards

Maya Boukella

06 fév 2023

1
netflix
Pop culture

Partage de comptes Netflix : tout savoir des nouvelles règles de la plateforme

Maya Boukella

06 fév 2023

7
titanic fin 2
Pop culture

Dans Titanic, « un seul pouvait survivre » : James Cameron le prouve avec une étude scientifique

Maya Boukella

05 fév 2023

9
[Site web] Visuel horizontal Édito (21)
Livres

Andréa Bescond : « c’est toujours aux victimes de faire tout le travail »

Pauline Leduc

05 fév 2023

aftersun 1
Pop culture

Charlotte Wells : « avec Aftersun, je voulais dépeindre la dépression de manière authentique, désordonnée, compliquée »

Maya Boukella

04 fév 2023

films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille

Maya Boukella

03 fév 2023

1

La pop culture s'écrit au féminin