Live now
Live now
Masquer
meilleur-film-harry-potter
Revues de films

Pourquoi Le Prisonnier d’Azkaban est le MEILLEUR film Harry Potter

Quel est le meilleur film Harry Potter ? À cette question qui peut paraître épineuse, Mymy a une réponse qui ne souffre aucune contradiction : c’est Le Prisonnier d’Azkaban. Voici ses arguments.

Le 29 septembre 2019

Parfois la vie m’envoie des signes.

Des signes qui me disent, en lettres d’or : « fais-en un article ».

Laisse-moi t’emmener avec moi le long de ce chemin m’ayant menée à écrire ce papier, qui sonne pourtant comme une évidence…

Car qui peut contester le fait que Le Prisonnier d’Azkaban est le meilleur film Harry Potter ?!

Choisir le meilleur film Harry Potter

Au commencement était ce tweet, qui a ravi mon cœur d’amoureuse de l’automne et que je me suis donc empressée de relayer :

Voulant partager avec la rédac mon amour du Prisonnier d’Azkaban, je me suis empressée de demander à mes collègues quel était le meilleur des films Harry Potter.

Dans mon esprit, c’était une question rhétorique, un peu comme « Qui veut la dernière part de tarte ? » (réponse : moi) et « Quelle est la meilleure série ? » (réponse : LOST).

Sauf que, surprise, je me suis retrouvée face à des avis totalement indéfendables, comme « Bah L’Ordre du Phénix bien sûr », ou même :

« C’est Harry Potter et la Coupe de Feu parce que y a plein d’action !! »

Ce qu’il faut pas entendre, je te jure.

Je me suis donc décidée à rétablir la vérité.

(Et je t’encourage aussi à écouter le tout récent 2H de Perdues sur Harry Potter et la Coupe de Feu) (j’étais à l’enregistrement en public, c’est HILARANT ce podcast putain.)

Le meilleur film Harry Potter est le 3 car L’AUTOMNE

Oui donc commençons par le commencement, et le tweet qui a mis la machine en branle :

Le Prisonnier d’Azkaban est un film inventé pour l’automne

Au risque de passer tout cet article à asséner des évidences, je l’écris noir sur blanc : l’automne est la meilleure des saisons.

La plus romantique, la plus touchante, la plus agréable et poétique.

Et je dis presque pas ça parce que je sue ULTRA-FORT tout l’été et que ça me rend ouf.

Si tous les films Harry Potter ont leur charme côté saisons froides, Halloween et fêtes de fin d’année, Le Prisonnier d’Azkaban décroche la palme du meilleur opus automnal.

La preuve ? C’est celui où on voit le plus de citrouilles. Si ça te convainc pas, je peux rien faire pour toi.

Le meilleur film Harry Potter est le 3 car SIRIUS BLACK

Aussi basique que « Quel est le meilleur film Harry Potter ? » (le 3, donc) : « Qui est le meilleur personnage d’Harry Potter ? ».

Réponse ? Tu triches, t’as lu l’intertitre, mais bon tu le savais déjà, c’est Sirius Black.

Quand j’ai découvert Sirius Black dans le roman Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, j’avais 13 ans, et je suis tombée irrémédiablement amoureuse de ce jeune homme brisé aux longs cheveux noirs.

(Oui, j’ai le syndrome de l’infirmière qui clignotait en écarlate, juge pas.)

Ce personnage réussit à être omniprésent dans toute l’intrigue, de façon d’abord menaçante, puis obsédante, avant même d’avoir droit à la moindre scène.

Une fois révélée, l’histoire de Sirius Black m’a touchée en plein cœur.

Avec Remus Lupin, lui aussi présenté dans Le Prisonnier d’Azkaban (vu que c’est le meilleur) (suis un peu, merci), c’est le personnage le plus tragique de toute la saga Harry Potter.

Et puis niveau charisme, entre Sirius Black et un gros serpent qui vit dans les WC, y a pas photo, désolée.

Le meilleur film Harry Potter est le 3 car ALFONSO CUARÓN

Je ne vais pas être de mauvaise foi (mdr) : les films Harry Potter sont GLOBALEMENT cool.

Même si les premiers, okay, souffrent un peu du jeu des jeunes acteurs, surtout face à des mastodontes comme Alan Rickman ou Maggie Smith.

Plusieurs réalisateurs ont participé à la saga, et de très loin, celui qui a selon moi posé la meilleure patte est Alfonso Cuarón, auquel on ne doit qu’un des huit films : Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban.

C’est le seul long-métrage un peu « jeunesse » de ce réalisateur mexicain, dont tu connais probablement Gravity ou Les Fils de l’Homme.

Il succède à Chris Colombus (derrière les premiers Harry Potter), virtuose des œuvres pour enfants : les deux Maman, j’ai raté l’avion, c’est lui ! Difficile de faire filmographies plus éloignées que les leurs…

Cuarón a insufflé au Prisonnier d’Azkaban la juste dose d’angoisse et de sérieux. Les petits sorciers grandissent, les menaces se font plus présentes, l’ambiance devient inquiétante.

Même des scènes légères deviennent parfois malaisantes — je n’oublierai jamais le terrifiant clown sur ressort du cours face à l’Épouvantard.

Et ça c'est APRÈS le Riddikulus

C’est simple, Alfonso Cuarón est le seul réalisateur de la saga Harry Potter dont j’ai retenu le nom.

En un film, il s’est imposé comme un visionnaire virtuose de cet univers, et a su me fasciner même si je savais déjà tout ce qui allait se passer.

Tiens, tu peux me citer de tête le nom du réal de La Coupe de Feu ou du Prince de Sang-Mêlé, toi ? Pas sûre !

Le meilleur film Harry Potter est le 3 car L’HIPPOGRIFFE

Un de mes trucs pref dans toute la saga Harry Potter, c’est la diversité de la faune inventée par J.K. Rowling.

Même qu’à 11 ans, je connaissais par cœur le petit livre Les Animaux Fantastiques.

Bon. J’avais pas beaucoup d’amis. Mais je savais ce qu’est un Niffleur avant que ce ne soit cool.

Le Prisonnier d’Azkaban fait la part belle aux créatures magiques, puisque Hagrid devient prof et que c’est environ sa passion.

L’occasion de découvrir entre autres Buck, l’Hippogriffe majestueux qui met une mandale bien méritée à Malefoy, et se retrouve au cœur d’une injustice policière qu’Hermione saura réparer !

Et tiens, puisqu’on en parle…

Le meilleur film Harry Potter est le 3 car HERMIONE

Hermione s’épanouit réellement dans Le Prisonnier d’Azkaban, et sort de son rôle de « Miss Je-Sais-Tout » insupportable.

Attends, à 14 ans, la go remonte dans le temps tellement elle n’a plus le time, lutte contre le spécisme et les condamnations abusives, adopte un chat, et met une grosse droite à Drago.

Moi, à 14 ans, j’écoutais Damien Saez et je portais des chaussettes à damier. C’est environ tout.

Voilà pour mes arguments irréfutables ; j’aimerais te dire « j’espère t’avoir convaincue » mais comme je n’en doute pas, je me contenterai d’un « heureuse de t’avoir convaincue ».

Je laisse le mot de la fin à une jeune femme anonyme que nous appellerons Marie Camier, de l’équipe madmoiZelle :

« also je trouve que c celui dans lequel daniel radcliffe est le plus gggnnnn mais ça c’est personnel et c’est à régler avec la moi de 14 ans »

Ça, à la limite, on peut en débattre. Le reste, non.

À lire aussi : Comment Harry Potter a changé vos vies, en 7 (derniers) points

Les Commentaires
41

Avatar de missaaj
18 mai 2020 à 22h16
missaaj
Niveau acteur, Gary Oldman on fait difficilement mieux donc oui à ce niveau là le film assure déjà pour moi! Et David thewlis! Après chaque film a son bon moment, ses bons acteurs....mais gary oldman la grande classe.
0
Voir les 41 commentaires

Plus de contenus Revues de films

ti west 7
Cinéma

Désir et âgisme : le film d’horreur X est aussi terrifiant que sensible

Maya Boukella

02 nov 2022

3
Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
promising young woman
Pop culture

Promising Young Woman n’est pas un film féministe, c’est tout le contraire

Maya Boukella

24 oct 2022

17
everything leonine
Revues de films

Une mère chinoise met Marvel KO : foncez voir Everything Everywhere All at Once au cinéma

Maya Boukella

31 août 2022

1
I’m your man film
Cinéma

L’homme idéal est-il un robot ? On décrypte le film I’m your man

Maya Boukella

21 juin 2022

Sweat 3
Revues de films

SWEAT : une occasion manquée de parler de l’envers du décor de l’influence

Maya Boukella

15 juin 2022

1
MEN ALEX GARLAND
Cinéma

La masculinité toxique fait toute la terreur de MEN, nouveau film d’horreur d’Alex Garland

Maya Boukella

08 juin 2022

Affiche du documentaire Nous d'Alice Diop
Cinéma

Pourquoi Nous, le documentaire d’Alice Diop s’avère essentiel avant la présidentielle ?

Anthony Vincent

19 fév 2022

critique-licorice-pizza
Revues de films

Évadez-vous de cet hiver glacial avec Licorice Pizza, son acné, ses crop tops et sa romance adolescente

Kalindi Ramphul

06 jan 2022

matrix-4-critique
Revues de films

Matrix Resurrections : branlette intellectuelle ou génie méta ?

Kalindi Ramphul

22 déc 2021

4
une-femme-du-monde-critique-film
Revues de films

Naturaliste, nuancé, puissant : Une femme du monde parle de prostitution sans glamour ni misérabilisme

Kalindi Ramphul

10 déc 2021

La pop culture s'écrit au féminin