Live now
Live now
Masquer
manquer-a-son-chat
Culture

Est-ce que vous manquez à votre chat quand vous n’êtes pas là ?

Faut-il culpabiliser toute la nuit quand vous découchez un soir loin de votre chat ? Des recherches apportent des réponses à cette question !

Publié le 16 mai 2018

S’il y a bien un truc qui me fait le plus culpabiliser au monde, c’est de laisser mon chat une nuit pour découcher.

Je l’imagine guettant l’ouverture de la porte, les yeux brillants d’espoir de voir ma silhouette se découper dans la lumière et le son de ma voix l’envelopper d’une mélopée rassurante.

Je l’imagine donner un coup de patte nonchalant dans une baballe laissée en plein milieu de la pièce pour l’occuper, le tout en soupirant (oui mon chat pourrait soupirer) que sans moi, c’est pas pareil, et que ça n’en vaut pas la peine.

Mais au final, est-ce que je manque vraiment à mon chat ? Est-ce qu’il m’en veut de partir ? Sachant qu’il pourrait m’en vouloir pour tellement d’autres raisons :

Tout prétexte est bon pour vous caler une photo de Griotte. Bisou Clémence.

Comment savoir si vous manquez à votre chat ?

Quand Bustle a publié son article sur ce sujet précis, mon ego a tout de suite souhaité encourager mon cerveau à me faire cliquer sur son lien.

Je reviens donc vers vous avec ses conclusions. Il commence par dire qu’il s’agit ici d’un sujet complexe, sur lequel les recherches elles-mêmes ne sont pas d’accord.

Des chercheurs de l’Université de Lincoln assurent que leurs propriétaires ne manquent pas aux chats de la même manière que les chiens, car ils ne portent pas le même regard sur eux. Si les chiens y voient un repère de sécurité et de fiabilité, ce n’est pas le cas pour les chats (et si on se réfère à ma photo, on comprend pourquoi).

De fait, si les chiens développeraient un rapport de dépendance par rapport à ça, les chats eux seraient bien plus autonomes et n’auraient pas besoin des humains.

Donc pourquoi leur manqueraient-ils ?

Une seconde étude toutefois avance l’idée selon laquelle certains chats sont quand même bien ennuyés par l’absence de leur propriétaire. Cette contrariété se traduirait pas un comportement « passif-agressif » (terme utilisé dans l’article, j’avoue me demander à quoi il réfère précisément).

Cette étude a également montré, en observant deux groupes de chats dont les propriétaires étaient partis d’une part 30 minutes et de l’autre 4h, que les félins avaient une (très légère) tendance à ronronner et s’étirer davantage pour ceux du second groupe.

Une autre observation qui a été faite est que les chats qui sont restés seuls, s’ils ne montrent pas de comportement particulier de manque, étaient plus enclins à être stressés et irrités.

En conclusion, il y a fort à parier que nous attribuons toutes et tous plus d’affects à nos chats qu’ils n’en ressentent véritablement.

Mais après tout, tous les chats sont différents, donc peut-être que les vôtres sont plus attachés que les autres (Griotte, elle, clairement pas).

Je vous conseille, du coup, d’interpréter le comportement de votre chat selon ce qui vous arrange, quitte à être dans le déni de son mépris.

À lire aussi : Non, les chats ne prennent pas un malin plaisir à faire tomber vos affaires de la table !


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

19
Avatar de Talabat-
9 août 2018 à 20h08
Talabat-
Mon petit chat a été abandonné et frappé avant que je ne l'adopte. Les premieres semaines chez moi, il les passait caché dans le placard et puis petit à petit on est devenu copain... Bon maintenant, clairement, on est super fusionnel et je ne sais pas si je lui manque quand je suis pas là mais clairement, il est hyper attaché.

Quand je rentre le soir du travail, il m'accueille à coup de gros miaulements et je dois lui faire des câlins jusqu'à ce que ce soit suffisant. Il me suit partout, c'est un véritable chat-chien qui a du mal à vivre sans son esclave. Il est très jaloux (il faisait pipi sur le lit, à la place où dormait mon ex et régulièrement sur les affaires de mon frère)

Il est serein tant que je suis avec lui (on prend l'avion ensemble et il miaule quand je ne suis pas dans son champs de vision) et j'ai aussi un chat qui soupire !
3
Voir les 19 commentaires

Plus de contenus Culture

[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

3
Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

La pop culture s'écrit au féminin