Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Livres

Luchadores Five T.2 (Jerry Frissen, Bill)

25 fév 2009 3

Le tome 2 de Luchadores Five est sorti mi-février, et vu que c’est toujours aussi bon, j’ai eu envie de te faire découvrir cette bd.

En fait elle est tirée du mensuel ‘Lucha Libre’ mais vu que je suis une mamie incapable de m’adapter au changement, j’ai préféré attendre que les différentes séries en publication dedans sortent en vraies bandes dessinées reliées. Cela donne trois séries : Luchadores Five (dont je vais te parler là tout de suite), Les Tikitis, et Tequila, et elles sont toutes les trois hilarantes. 

L’histoire

Les luchadores five sont une équipe de cinq bras cassés héros qui font régner l’ordre dans l’East L.A. Leur particularité c’est qu’ils dissimulent leur identité sous des masques de Lucha Libre (catch mexicain). Et même si tous leur voisins se foutent de leur dégaine, ils ont sacrément la classe. Leurs noms : Dr. Pantera, Diablo Loco, Red Demon, King Karateca et El Gladiator.

Au détour de leur aventures ils vont en découdre avec beaucoup, beaucoup de méchants. Dans le premier tome ils vont croiser la route de loups-garous, d’extra-terrestres, de Tikis, d’un sosie nain d’Elvis et surtout… de Français (les pires des méchants).

Dans le deuxième tome, ça devient encore plus le bordel, parce que la joyeuse bande s’engueule et qu’ils se retrouvent…à deux pour résoudre une nouvelle affaire. Cette fois-ci, Diablo Loco et Red Demon débarquent à Huntigton Beach pour enquêter sur une bande de surfeurs. Ils vont croiser la route de vieux cowboys poussiéreux, d’hommes-poissons pas très sympas et bien sûr de surfeurs bodybuildés…

Luchadores Five T.2 (Jerry Frissen, Bill)

Pourquoi c’est cool ?

Parce que c’est drôle. Très drôle. Complètement absurde et en même temps bourré de références, cette série a l’énorme avantage de ne jamais se prendre au sérieux, ce qui permet de passer un vrai moment de plaisir. Chaque situation ne peut que dégénérer et ces personnages de loosers masqués sont carrément attachants. On suit leur aventures en se demandant à chaque fois comment ils vont s’en sortir, on savoure chaque clin d’oeil que l’on reconnait (au cinéma, à tel ou tel personnage célèbre, etc), et sans même s’en rendre compte on se retrouve sous le soleil cuisant de Californie à essayer de comprendre avant eux ce qui se passe…

Ce qui est vraiment sympa aussi c’est que derrière les enquètes on vit aussi ‘l’envers du décor’ de la vie de l’équipe, comme un hommage au comics et aux super-héros. On voit les persos en mode ‘off’ (quand ils draguent, se font un barbeuc’ entre potes ou font leur courses) et on s’interroge aussi sur le regard des gens face aux originaux (vous imaginez comment vous regarderiez votre voisin s’il sortait chaque matin ‘sauver le monde’ avec un masque sur la tête vous ?).

Bref, on rigole beaucoup sans se prendre la tête mais ça n’empêche pas de réflechir un petit peu (mais juste un tout petit peu).

Luchadores Five est une série hilarante qui te donnera l’impression d’avoir regardé au ciné un road movie déjanté. Un vrai bonheur.

Les Commentaires
3

Avatar de AnonymousUser
26 février 2009 à 17h34
AnonymousUser
C'est clair, Red Demon il a trop la classe (je continue de résister mais je SAIS que je vais craquer), bon bah m*rde alors tu vas devoir lire TOUS mes conseils bds

Comme si j'en avais pas envie
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Livres

Pop culture
Melusine – detail de l’Église_Saint-Sulpice_Fougeres

Femme-serpent mais aussi reine du BTP, la fée Mélusine est pleine de surprises

Sarah Bocelli

26 oct 2021

16
Développement personnel
Deux femmes noires, l'une pose sa tête sur l'épaule de l'autre.

Pour les personnes opprimées, « cultiver le plaisir est un acte de résistance »

Hélène Molinari

13 oct 2021

Voyages
le roman Là où les étoiles brillent de Nadia Hashimi
Sponsorisé

3 choses que j’ai apprises sur l’Afghanistan en lisant Là où brillent les étoiles

Parentalité
Une mère fatiguée avec son jeune fils.

« Il faut à tout prix dédramatiser le regret de maternité »

Livres
diglee-couv-je-serai-le-feu

Avec Je serai le feu, Diglee part à la recherche des poétesses disparues

Pauline Le Gall

09 oct 2021

2
Livres
Jouir est un sport de combat – libre – Olympe de G

Pour « transformer la honte autour de la sexualité en fierté », Olympe de G. monte sur le ring

Actualité mode
Couturfu

Le compte de mèmes @couturfu sort un manuel de survie pour comprendre la mode d’aujourd’hui

Anthony Vincent

26 sep 2021

Société
Amandine Gay Crédits Otto Zinsou

« Quand on est adopté, la condition pour se réapproprier son histoire, c’est d’atteindre l’âge adulte »

Témoignages
un trouple dans son quotidien
Sponsorisé

« Nadya est l’amoureuse de maman et aussi celle de papa » : parents et polyamoureux, ils racontent

Parentalité
sainte-marguerite-marie-et-moi

Cette autobiographie sur le poids de l’héritage familial quand on devient mère va vous faire hurler de rire (sisi)

Chloé Genovesi

13 sep 2021

La pop culture s'écrit au féminin