Live now
Live now
Masquer
banane-cum
Conseils sexe

L’éponge à sperme va-t-elle nous sauver de la course façon pingouin jusqu’aux toilettes ?

12 août 2021 23
Le Dripstick, vous connaissez ? Il s’agit ni plus ni moins que d’une éponge à sperme, visant à vous éviter un trajet précipité façon pingouin jusqu’à la salle de bains !

Le 8 juin 2021

Voilà un brainstorming qui n’a pas dû être simple. Comment nommer un objet qu’on présenterait, spontanément, comme… eh bien… comme une éponge à foutre ? C’est là qu’il est utile d’avoir une équipe inventive sous la main !

La solution a été trouvée, en tout cas : l’objet s’appelle Dripstick, il connaît un grand succès après qu’une vidéo d’une employée de la marque qui le commercialise a cartonné sur TikTok, et il fait exactement ce que vous imaginez. À savoir absorber le sperme. Car c’est bel et bien une éponge à foutre.

Le Dripstick, l’éponge à sperme qui affole TikTok

En vente depuis 2019, le Dripstick est tout simplement une petite éponge jetable de qualité médicale montée sur un bâtonnet, à utiliser après un rapport pendant lequel il y a eu éjaculation dans le vagin. Au lieu de claudiquer jusqu’à la salle de bains en espérant que le sperme ne vous dégouline pas le long des jambes, vous pouvez insérer le Dripstick délicatement, le faire pivoter un peu et — selon les promesses marketing — voilà ! Plus de liquide !

@awkwardessentials

Reply to @rolesdecanelasincanela founded by a founder… how innovative. it’s also called dripstick i forgot that part

♬ original sound – awkward essentials

Une FAQ assez complète sur le site de la marque (joliment nommée Awkward Essentials, littéralement « les essentiels de la gêne ») répond aux interrogations qui fusent probablement dans votre cerveau :

  • Le Dripstick n’est absolument pas une contraception, et ne protège pas des MST ou IST : le sperme est déjà dans le vagin, la possibilité d’une grossesse ou d’une transmission de maladie est inchangée. Ce n’est qu’un accessoire de confort visant à évacuer le liquide le plus vite possible.
  • Le Dripstick ne vise en aucun cas à « nettoyer » le vagin, qui le fait très bien tout seul, et n’assèche pas la muqueuse vaginale : il ne fait qu’absorber le sperme.
  • Le Dripstick ne remplace pas le conseil santé qui est de faire pipi après une pénétration vaginale, car des bactéries peuvent voyager jusqu’à l’urètre et causer des infections urinaires.
  • Le Dripstick est différent d’un tampon en cela qu’il est conçu pour absorber rapidement le liquide (et non progressivement sur plusieurs heures), et prévu pour contenir moins de liquide (car le sperme est moins abondant que les règles). L’un et l’autre ne sont pas interchangeables. Voici un petit aperçu de la différence :
@awkwardessentials

Reply to @twistedscissors0110 tampons are cotton, dripstick is a sponge… it’s made to absorb those thicc liquids fast #science #fyp

♬ Astronaut In The Ocean – Masked Wolf

Ajoutons à ces conseils, puisque ça ne fait pas de mal, que le Dripstick est conçu pour le vagin et non l’anus ; les puissants muscles de votre rectum sont capables d’aspirer tout objet non pourvu d’une large base, et de vous transformer en histoire marrante des urgences ! Personne ne veut ça.

Le Dripstick, vraie solution ou faux problème ?

Le problème du sperme qui coule de façon inconfortable après un rapport est bien connu, mais est-ce qu’une solution jetable (et donc polluante) comme le Dripstick est vraiment idéale ?

D’un côté, l’objet lève un tabou en présentant cette problématique comme quelque chose de normal, et c’est positif : avoir honte de parler d’éléments concrets liés à la sexualité, ça n’a jamais fait de bien à personne.

De l’autre, beaucoup de gens ont déjà trouvé des astuces moins génératrices de déchets, comme le classique paquet de mouchoirs près du lit, un petit stock de serviettes réutilisables avec lesquels on s’essuie… et le sacro-saint PQ, évidemment, puisqu’il est toujours conseillé de faire pipi rapidement après une pénétration vaginale : on est déjà aux toilettes, après tout !

Sans compter que l’objet (qui n’est pas livré en France pour le moment) n’est pas donné : 25$ le pack de 20. Sachant, pour la comparaison, qu’une boîte de 22 tampons de grande marque coûte moins de 5€, ça pique. Pour le même prix, vous pouvez acheter une quinzaine de cotons lavables qui pollueront beaucoup moins !

Alors, résisterez-vous aux sirènes du marketing ou céderez-vous à la curiosité en tentant le Dripstick s’il est disponible chez vous ?

À lire aussi : L’éponge à sperme va-t-elle nous sauver de la course façon pingouin jusqu’aux toilettes ?

Crédit photo : Deon Black / Unsplash

Les Commentaires
23

Avatar de Ocytocine.
12 août 2021 à 23h34
Ocytocine.
Alors, ok, uriner après et/ou prendre une douche limite le risque d'infections, mais rien ne presse, et c'est pareil pour les hommes.
Perso je sais que si je vais pas pisser dans les 10-15min qui suivent le rapport, c'est l'infection urinaire assurée
je pense que ça doit aussi dépendre des mouvements des cils vibratoires de l'utérus et des trompes de Fallope, non ? Comme ils font remonter les spermatozoïdes, ils ralentissent peut-être aussi la descente du reste du sperme ?
Il n'y a que les spermatozoïdes qui passent la barrière du col, le gros du sperme reste dans le vagin
Et la glaire cervicale du col ne les laisse pas passer tout le temps : sous contraception hormonale, elle est imperméable, sans contraception ça dépend du cycle !
Je penseque c'est une question d'anatomie du vagin, de musculature du périnée, de la viscosité du sperme, si y'a eu usage du lubrifiant ou non etc etc... qui fait que chez certaines personnes ça va couler tout de suite, ou au contraire couler à retardement
Et un vagin ça reste profond ! faut pas oublier que les paroies du vagin sont collées entre elle quand il y a rien dedans, c'est pas un trou béant, ce qui explique que ça puisse stagner un moment dans le fond
Perso je sais qu'en général je peux tenir pour aller aux toilettes sans rien faire de particulier et j'ai juste à contracter le périnée pour que la majeure partie se barre dans les toilettes
- je viens de voir que l'article commence à dater un peu OUPSI -
0
Voir les 23 commentaires

Plus de contenus Conseils sexe

Conseils sexe
Une femme dans un lit prenant du CBD.

Le CBD a-t-il révolutionné ma sexualité ? J’ai testé pour vous l’alliance chanvre et galipettes

Pauline Ferrari

20 avr 2022

5
Guide d'achat

On a testé 32 culottes de règles pour vous aider à choisir celle qui vous ira

Humanoid Native
Actu sexe
De TikTok à Oscar Isaac, le spit kink entre sur le terrain glissant du mainstream

« Je veux qu’Oscar Isaac me crache au visage » ou comment le spit kink sort de l’ombre

Anthony Vincent

06 avr 2022

22
Sexo
lelo-madmoizelle-sexologue
Sponsorisé

Pourquoi vous devriez parler de cul avec vos proches (bon, vous choisissez lesquels, hein)

Conseils sexe
femme-plaisir-soleil

Et si on se donnait du plaisir debout, pour changer ?

Mymy Haegel

21 mar 2022

Conseils sexe
Notre test du gode ceinture Strap-on-Me

Alors, le gode-ceinture sans ceinture, ça donne quoi ? On l’a testé pour vous !

Sexo
Une femme dénudée allongée dans son lit, en train de consulter son téléphone portable

Faut-il être narcissique pour aimer sextoter ? C’est la vraie question que posent des psy

Anthony Vincent

15 fév 2022

Conseils sexe
Lelo

Comment bien nettoyer vos sextoys, pour leur bien et celui de vos muqueuses

Eva Levy

31 jan 2022

Conseils sexe
Huile lubrifiante au CBD

Notre test de l’huile intime au CBD de My Lubie : un lubrifiant qui fait planer ?

Test
Le harnais Fun Factory pour dildo

On a testé le harnais pour gode-ceinture « tout-terrain » de Fun Factory : alors, ça tient ?

Conseils sexe
Toko de Shunga est un lubrifiant à base d'eau

Notre test du lubrifiant aromatisé Toko de Shunga : on en boufferait, alors ?

La sexualité s'écrit au féminin

1 2 3 4 5 6 7 8 9