Live now
Live now
Masquer
Source : olharomaniuk
Parentalité

Le mois de juin est le pire pour les parents (et surtout pour les mères)

Le mois de juin se révèle être, en termes d’organisation, le plus chaud à gérer pour ceux qui ont décidé de se reproduire. Mais pourquoi ?

Ceux qui pensent que le mois de juin sent bon les futures vacances d’été à siroter des grenadines au bord de la piscine n’ont jamais eu l’idée saugrenue de se reproduire et de créer des héritiers. Parce qu’en vrai, le mois de juin, quand on a des enfants en collectivité (surtout à l’école), c’est chaud, niveau charge mentale. Et parfois, on a la tête qui explose, ou pas loin.

Étrangement (non), la charge de toute l’organisation de ce mois des enfers repose essentiellement sur les mères, comme presque tout ce qui touche à la parentalité. Alors oui, on voit, avec les années, que les pères s’impliquent de plus en plus (et ce n’est pas trop tôt), mais ne nous voilons pas non plus la face : ce sont les daronnes qui se tapent majoritairement tout le boulot, comme d’hab.

La gestion de la fin d’année scolaire

Pour les enfants qui sont en âge d’aller à l’école, ce mois de juin est tout particulièrement chargé : entre la (ou les) kermesse, les spectacles de fin d’année, les goûters d’anniversaire tous les week-ends (à croire que la moitié des enfants de l’école sont nés en juin), l’inscription des mômes aux centres de loisirs / stages / colos… Ou bien la prise de billets de transports pour envoyer les grumeaux chez les grands-parents, les oncles et tantes, les cousins… Vérifier les emplois du temps et les disponibilités d’accueil de chacun, tout en gérant le budget de tout ce bazar… Il y a de quoi avoir envie de se taper la tête contre les murs.

À lire aussi : Les cahiers de vacances, ludiques ou sadiques ?

Prévoir déjà l’année prochaine

Et si vous pensez que la fin de l’année scolaire ne concerne que ces quelques semaines, c’est faux ! Dès le mois de juin, il faut déjà prévoir la rentrée, avec les inscriptions aux activités périscolaires, les dossiers d’inscription pour les écoles et la cantine/la garderie, tout en jonglant avec le reste.

Vraiment, c’est une gymnastique infernale qui semble ne jamais s’arrêter.

À cela se rajoute, dans l’équation de ce mois infernal, l’épuisement des mômes en fin d’année, qui ont la patience d’un dictateur sous psychotrope. Eux aussi, ils se tapent la re descente de l’année qu’ils viennent de vivre, et les dernières vacances de Pâques semblent déjà bien loin. Le sprint final n’est pas de tout repos pour eux aussi, et l’ambiance peut-être, souvent, bien électrique à la maison. Tout le monde est sur les nerfs, tout le monde est crevé, et ça pète comme des pop-corn dans une poêle huilée.

Comment s’organiser ?

Pour les plus adeptes des tableaux Excel, il peut parfois être judicieux de faire carrément un rétroplanning à afficher sur le frigo, à la vue de toute la famille. Noter les jours des activités prévues, et en amont ce qu’il y a à préparer pour cela, comme les costumes à trouver pour le spectacle de fin d’année, les gâteaux à préparer pour la kermesse, les cadeaux d’anniversaire à acheter, les dates limites d’inscription aux activités… Tout en assignant des tâches à chacun, pour que tous, dans la limite de leurs capacités, participent, et que ce ne soit pas que la mère qui se tape tout le boulot.

Et qui peut fabriquer ce tableau ? Eh bien tout le monde. Chacun peut saisir un stylo et noter les choses importantes. On se répartit les tâches et la charge mentale, et si une activité n’est pas notée et est oubliée, eh bien tant pis, ça servira de leçon pour l’année prochaine.

Lâcher du lest et accepter qu’on ne puisse pas tout faire et être partout, c’est important. Ce n’est pas facile à faire, surtout si on aime bien tout contrôler, mais c’est primordial si on veut préserver sa santé mentale et ne pas être complètement sur les rotules dans les semaines à venir.

Allez courage, les GinTo au bord de la piscine arrivent très bientôt.

À lire aussi : Pourquoi nos enfants sont-ils encore plus relou en vacances ?


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Parentalité

Source :  SB Arts Media / Getty Images
Daronne

Votre enfant dort mal la nuit ? Vous n’êtes pas seule, rappelle ce sondage

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Pixelshot
Parentalité

Les 5 objets pratiques pour partir en vacances avec un bébé

11
Source : halfpoint / Canva
Daronne

Vacances : saoulée à l’idée de préparer les valises de vos enfants ? Cette tiktokeuse a la solution

5
Source : Getty Images Signature
Parentalité

Typologie des 5 parents qu’on retrouve dans les trajets en train

Source : Pexels
Parentalité

Pourquoi il est important de retenir aussi les pires moments de la maternité

11
Source : pixelshot
Conseils parentalité

Comment et quand apprendre à lire l’heure à un enfant

Source : South_agency de Getty Images Signature
Parentalité

Typologie des 4 parents qu’on croise toujours aux goûters d’anniversaire

1
Source : firemanYU / Getty Images Signature
Santé

Protections solaires pour enfants : les aérosols sont-ils aussi efficaces que les crèmes ? 

Source : Série Working moms
Conseils parentalité

Les 3 pires conseils parentalité reçus à la naissance, d’après nos lectrices

Source :  Gustavo Fring de Pexels
Parentalité

10 choses (presque) impossibles à faire depuis que vous avez des enfants

1

Pour les meufs qui gèrent