Live now
Live now
Masquer
survivre-vacances-enfants
Parentalité

4 conseils pour survivre à des vacances avec ses enfants

Ça y est, c’est le mois d’août. Beaucoup d’entre nous, daronnes vont se retrouver à passer quelques semaines en compagnie exclusive de leurs marmots. Entre paradis et enfer, la frontière est mince et Chloé vous donne quelques conseils pour que vos vacances se passent au mieux.

Enfant devant un écran, soirée tranquille au restaurant

Peu importe ce que préconise l’éducation positive, chez nous, ce ne sont pas les enfants qui commandent. Non, je déconne. Sérieusement, vous y avez cru ? Bien sûr que les enfants sont rois en notre demeure. Mais quand même, nous ne sommes pas des carpettes laxistes et appliquons un principe de monarchie constitutionnelle où nous, les darons, AKA le Parlement, avons la charge de concevoir et faire respecter les règles familiales. Enfin on essaye. C’est pas évident.

SAUF EN VACANCES.

Personnellement, je pars en vacances pour me reposer, et ma fille qui pleure parce qu’elle ne veut pas manger ses brocolis, ça ne me repose pas du tout. Par conséquent, si elle se nourrit exclusivement de glaces et de frites, je m’en fous. Pendant qu’on y est, si elle veut utiliser mon téléphone pour regarder un adulte suspect manipuler des jouets en plastique Made in China sur YouTube pendant que nous bullons peinards, je m’en fous. Et si mon fils veut se balader à poil, seulement vêtu de bottes de pluie (tout lien avec une situation existante ne serait certainement pas fortuit), je m’en fous. Je me fous de tout, tant que ce tout m’assure paix de l’esprit et harmonie familiale. On retrouvera un semblant d’ordre quand on rentrera à la maison. Ou pas, je m’en fous, je vous ai dit.

Qui prend l’apéro le regrettera tantôt

Avez-vous déjà entendu parler du Mummy’s juice (le jus de maman) ? C’est ainsi que les Internets ont surnommé le vin que les mères s’enfilent en fin de journée pour survivre à l’hostilité terrifiante de leur quotidien en compagnie d’enfants. Je conçois parfaitement la nécessité de la démarche, mais je ne pense pas que boire soit la meilleure solution dans ce cas précis.

Attention ! Je ne juge pas ! N’ayant moi-même qu’un souvenir flou mais très joyeux de ma jeunesse, je ne vais pas subitement défendre l’eau en toutes circonstances. Mais enfin, vous savez tout de même ce qui se passe lorsqu’on consomme de l’alcool ? Non, je ne parle pas du court instant où la vie semble enfin belle et légère. Je parle du réveil le lendemain matin, quand les portes de l’enfer s’ouvrent en grand et lancent à nos trousses les 4 cavaliers de l’Apocalypse, aussi connus sous le nom de Gastro, Épuisement, Migraine et Dépression. Deux heures de murge (bah ouais, les parents, on sait que vous ne tenez plus l’alcool) valent-elles vraiment une journée de gueule de bois auprès d’énergumènes dont l’indifférence face à notre misère n’a d’égal que l’intensité de leurs hurlements ? Ai-je vraiment besoin de répondre à cette question ?

Petit bassin et maison baby-proof, pour un été serein de ouf

Je vis à côté d’une base de loisir qui se compose notamment d’une immense pataugeoire dont l’eau est toujours chaude. Je pense que cette information nous renseigne sur la composition de la pataugeoire, c’est-à-dire 20 % de flotte, 60 % d’urine, 20 % de fluides non identifiés (et tant mieux).

patogeoire
Image d’illustration du nid à microbes en question. Crédits : SimplyCreativePhotography

Ce point d’eau croupie est toujours encerclé par des parents échoués sur leurs serviettes qui n’ont pas suivi les conseils prodigués dans mon paragraphe précédent. Alors que la Daronnie se meurt, une flopée d’enfants barbote gaiement, de l’eau aux talons. Même mon fils de 18 mois peut s’enjailler dans le bouillon en toute autonomie. Attention ! Il ne faut jamais quitter son enfant des yeux, ces petits singes sont capables de s’accidenter mortellement dans une flaque d’eau. Mais enfin, en désertant la plage pour lui préférer ce… ce… cet.. endroit, nous nous offrons une tranquillité d’esprit relative et le repos de nos corps meurtris, pendant que la marmaille vit sa meilleure vie.

Je vous laisse appliquer l’exemple de la pataugeoire aux nombreux autres domaines de votre existence estivale. Oubliez cette jolie villa sur pilotis pieds dans l’eau et pensez plutôt village vacances et pédiluve. Vous n’avez pas envie de passer votre été à poursuivre des créatures dopées à la vitamine D, dont le seul objectif est de perdre la vie dans un accident domestique.

Un système immunitaire en carton est pourri en toute saison

Sur les 365 jours que composent une année, l’enfant en passe environ 450 à être malade. Son système immunitaire constitue la plus grosse arnaque qui ait agité l’ère humaine. Je le répète, chronique après chronique, c’est un miracle que notre espèce ait réussi à survivre jusqu’à maintenant.

Heureusement pour la planète, l’air conditionné installé dans à peu près tous les transports du monde devrait tout de même finir par avoir la peau de nos petits trésors, si j’en crois les pneumonies systématiques qui suivent nos voyages en train. Ajoutons à cela les nuggets mal congelés du menu enfant, les nombreux animaux venimeux qui peuplent la Normandie et le seul clou rouillé à des kilomètres à la ronde qui vient se planter dans le pied dodu du bébé, les chances que la marmaille ne finisse pas en soins intensifs sont nulles. Zéro.

Alors, avant de me rendre quelque part, même s’il ne s’agit que de deux heures à la pataugeoire précitée, je dresse la liste de tous les professionnels de santé environnants, j’emporte un kit d’intubation et un défibrillateur et je préviens le service d’urgence de l’hôpital le plus proche. Certains parlent de prudence, ou de prévoyance, moi, je parle de bon sens.

Et vous quels sont vos conseils pour que vos vacances en famille se passent bien ?

À lire aussi : Comment passer des bonnes vacances avec des potes qui ont des enfants ?

Crédit photo image de une : OkinawaPottery

Les Commentaires
1

Avatar de LRD
6 août 2022 à 12h49
LRD
Je n'ai pas d'enfants, mais des frères et soeurs plus jeunes que moi. Et je me souviens d'étés où, pour une après-midi sur la plage, je trimballais avec mes parents l'équivalent de quatre ou cinq sacs de voyage remplis d'équipement pour être sûrs de ne manquer de rien pendant trois heures en milieu sauvage...
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Parentalité

Parentalité
rappel-lait-candia-bebe

Attention, ce lait pour bébé ne doit pas être consommé

Manon Portanier

22 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Parentalité
vaccin-bronchiolite-nourrisson

Bientôt un vaccin contre la bronchiolite du nourrisson ?

Manon Portanier

19 sep 2022

Daronne
mere-nuit-sommeil-bebe

L’Ifop révèle que ce sont encore les mères qui se lèvent la nuit. Quelle surprise ! (non)

Chloé Genovesi

15 sep 2022

15
Parentalité
endormir-bebe-astuce

Cette technique scientifique serait infaillible pour endormir les bébés qui pleurent

Manon Portanier

15 sep 2022

8
Daronne
education-sexuelle-ecole

Parler de sexualité à l’école, c’est une obligation, n’en déplaise à Eric Zemmour

Chloé Genovesi

13 sep 2022

2
Parentalité
enfant-lecture-BD

Si vous avez des préjugés sur l’éducation bienveillante, lisez cette BD

Manon Portanier

12 sep 2022

2
Daronne
paul-hanaoka-unsplash maman bebe

Une étude démontre qu’avoir des enfants rend de droite

Daronne
femme-riche

Les femmes célibataires sans enfants sont celles qui se sont le plus enrichies en 2019

Chloé Genovesi

05 sep 2022

Daronne
contraception-masculine

La contraception masculine, grande oubliée des institutions ?

Chloé Genovesi

02 sep 2022

4
Parentalité
ghost-filter-tiktok-enfant

WTF : c’est quoi cette mode des parents qui effraient leurs enfants sur TikTok ?

Manon Portanier

02 sep 2022

11

Pour les meufs qui gèrent

1 2 3 4 5 6 7 8 9