Live now
Live now
Masquer
Capture d'écran de la chaîne Youtube de Bacon
Psychologie

L’analyse du langage corporel cartonne sur YouTube, mais est-ce une vraie science ou du bullshit ?

Un geste du pied, un tressautement de la paupière ou un simple mordillement de la lèvre suffiraient à déterminer qui ment, qui est séduit, qui est coupable. Mais le langage corporel, c’est réel ou pas ?

Récemment, l’interview de Meghan Markle avec Oprah Winfrey a beaucoup fait parler d’elle. Sur YouTube, les vidéos de pseudo-professionnels de la communication non-verbale ont passé au peigne fin l’entretien des deux femmes à la recherche d’indices incriminants. À la moindre micro-expression, l’actrice et épouse du prince Harry est accusée de mentir sciemment.

Mais bien sûr, tout ça est le fruit d’observations scientifiquement prouvées et parfaitement objectives et pas du tout une couche supplémentaire aux acharnements sexistes et racistes envers la duchesse de Sussex… hum hum.

Cette interview virale n’est pas la seule à avoir été épluchée par ce genre de prétendus experts. De plus en plus de vidéos d’affaires d’homicides, de dépositions, ou d’apparitions publiques de la famille royale — entre autres personnalités — subissent le même sort et accumulent des millions de vues.

Body Language Analyst REACTS to Amber Heard's CRINGE Deposition | Faces Episode 15

Devant leur caméra, les analystes s’en donnent à coeur joie, prétendant déceler le mensonge au moindre froncement de sourcil et se croyant souvent plus malins que les autorités elles-mêmes grâce à leur oeil avisé.

Et à en croire le succès de ces contenus, les internautes mordent à l’hameçon et croient aveuglément cette science qui n’en n’est même pas une…

Il se gratte le menton, donc il ment

Dans chaque introduction des vidéos de sa chaîne Observe, où il décrypte le langage corporel de célébrités lors des moments les moins glorieux de leur vie publique, Logan Portenier fait un disclaimer à son audience :

« C’est, au mieux, précis à 70%. Ce n’est pas une science complète comme la psychologie, ce n’est pas tout à fait une pseudo-science, c’est un mix entre les deux. »

Le créateur de contenus indique également qu’il ne faut « pas prendre [ses] vidéos pour vérité, mais comme des conclusions basées sur des faits. » En réalité, ça va plus loin que ça puisque le langage corporel ne peut être lu avec précision, surtout lorsqu’il est utilisé pour détecter le mensonge. Le magazine Wired rapporte :

« Si c’est une chose d’utiliser le recul pour affirmer qu’un tueur condamné a trahi sa culpabilité, c’en est une autre d’utiliser une science sans fondement pour tenter de prouver qu’une personnalité publique ment, ou de s’immiscer dans une tragédie récente pour prétendre “révéler enfin” ce qui est arrivé à une jeune femme assassinée. »

Les domaines de la psychologie, de la communication et d’autre domaines scientifiques étudient bien les comportements non verbaux et leur rôle dans notre communication. Mais, pour autant, parler de langage corporel universel est une grosse connerie. La signification des gestes, mouvements et mimiques varie selon les cultures, l’état de santé ou même le niveau d’anxiété, par exemple.

Pourtant, ça n’empêche pas le youtubeur derrière Observe — et bien d’autres — d’enchaîner les vidéos d’analyses de la communication non-verbale et d’assurer avec la confiance d’un éminent scientifique que ce hochement de tête ou ce mouvement du pied est un signe de malhonnêteté.

Vincent Denault, chercheur en psychologie à Montréal, estime que ce genre de vidéos YouTube contribuent à la désinformation. Il détaille pourWired :

« Lorsque des gestes spécifiques sont associés à des significations spécifiques, et lorsque cela est implicitement ou explicitement présenté comme scientifique, alors cela commence à tomber sous le coup de la pseudo-science »

En gros, scruter les gestes d’une personne pour tenter d’identifier son malaise ou son anxiété, OK. Mais ce n’est que le point de départ d’une analyse, et pas une conclusion en soi.

Capture d'écran de la vidéo de The Body Language Guy
Sur Youtube, The Body Language Guy analyse l’interview d’Ellen et de Meghan Markle.

Elle se touche les cheveux, donc elle est séduite

C’est déjà assez dangereux quand la communication non-verbale est prise au pied de la lettre pour des contenus d’ordre judiciaire, mais ça l’est également quand ces techniques de lecture sont utilisées par les pick up artists pour la drague (hétérosexuelle).

Ces « experts en séduction » du dimanche publient des vidéos et créent des plateformes à tout de bras énumérant les « 6 signes les plus évidents du langage corporel que les femmes donnent si elles sont intéressées par quelqu’un » — avec, en tête le fait de se toucher les cheveux ou de… faire face à son interlocuteur.

9 Body Language Signs She's Attracted to You

Vous aussi, ça vous fait rouler des yeux ? Normal, c’est du bullshit. On va tout de même pas s’empêcher de se gratter le nez ou de replacer ses cheveux de peur d’envoyer le mauvais signal !

Sur Quora, à la question « Qu’est-ce que ça veut dire quand une fille n’arrête pas de se toucher les cheveux pendant que vous discutez ? » (comme si les femmes étaient des êtres mystiques et insondables dont les gestes portent des sens cachés), un internaute répond très justement :

« Bien que ce soit souvent présenté comme un indicateur d’intérêt ou d’attraction, la lecture du langage corporel ne peut se faire à partir d’un seul de ces signaux. C’est comme essayer de comprendre un paragraphe entier en lisant un seul mot. Pris tout seul, ça ne veut rien dire. »

Cela peut prêter à sourire, mais quand on sait que certains boivent ces conseils comme de l’eau, c’est tout de suite moins marrant. Surtout quand ils vont jusqu’à ignorer le consentement verbal des femmes parce que le fait qu’elles se soient penchées en avant ou aient passé leur langue sur leurs lèvres serait un signe indéniable d’intérêt…

« Le comportement d’une femme n’est pas toujours à propos d’un homme […] Le fait est que la plupart des analystes du non-verbal sont des hommes, qui utilisent une grille d’évaluation masculine pour interpréter un langage corporel féminin », rappelle un article du HuffPost.

Un conseil : laissez les experts établir si un témoin est un gros mytho et écoutez ce que les femmes vous disent plutôt que de zieuter leurs faits et gestes à la recherche de faux signes !

À lire aussi : L’iconique interview de la Princesse Diana en 1995 a été obtenue grâce au mensonge

Crédits photos : captures d’écran de Dan Bacon et de The Body Language Guy / Youtube

Les Commentaires
2

Avatar de sailor_ziggy
23 novembre 2021 à 23h45
sailor_ziggy
Ce genre de sujet me met extrêmement mal à l’aise (je me suis touché le nez même). Déjà la première citation, celle d’Observe, on nage en plein délire. D’où sortent les 70%? 70% de quoi ? La communauté scientifique s’évertue à essayer de définir son sujet justement pour essayer de classifier les sciences et les pseudo-sciences (cf la dernière vidéo de Chat Sceptique), alors un mix des deux ?? Il joue sur le flou, c’est agaçant. Mais comme le dit aussi l’article, ça me dérange beaucoup de me dire qu’on pourrait lire des choses de moi que je n’ai pas dites. Si quelqu’un a envie de savoir comment je me sens, ce à quoi je pense ou ce dont j’ai envie, qu’ielle me demande, m’enfin.
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Psychologie

Psychologie
Femme triste dans sa chambre

Stress post-traumatique, dissociation… comment gérer l’« après » des violences conjugales ?

Développement personnel
tim-gouw-unsplash- faire la conversation

Vous ne savez pas faire la conversation ? Voici quelques conseils pour un small talk de qualité

Sophie Riche

23 nov 2021

32
Psychologie
Jeune femme triste

Surprise (non), c’est chez les femmes et les jeunes que la pandémie a fait le plus de dégâts côté santé mentale

Psychologie
Bella Hadid et Lizzo en pleurs

Après les filtres, place aux larmes : que révèle la mode du selfie en pleurs ?

Psychologie
Étudiante triste à l'université

Cette nouvelle ressource vole au secours des étudiants ayant des problèmes de santé mentale

Santé
Femme se frottant sa poitrine avec un objet froid

Sur TikTok, on se glace un nerf pour apaiser son stress. Ça marche ou pas ?

Psychologie
-Femme – pleure – suicide – baisse

Les suicides sont en baisse depuis le début de la pandémie. Mais pourquoi ?

Témoignages
deux personnes en train de boire un verre avec leurs masques

« C’est plus facile de me trouver jolie » : celles qui aiment sincèrement le masque témoignent

Aïda Djoupa

13 nov 2021

8
Développement personnel
pexels-koolshooters-attente waiting mode – format vertical

Si vous avez un truc à 14h, ça vous bloque dès 9h ? C’est le waiting mode, et des solutions existent

Témoignages
femme assise en train de respirer

Un an sans crises d’angoisses : voilà comment j’y suis arrivée !

Océane Viala

05 nov 2021

6

La société s'écrit au féminin