Live now
Live now
Masquer
La Nuée  // Source : capture d'écran youtube
Culture

La Nuée, notre film d’horreur français fétiche est désormais sur Netflix

La Nuée a remporté deux prix au festival de Gérardmer en 2021. Ce film français qui tire l’horreur là où personne ne l’a vu venir est désormais dispo sur Netflix. L’occasion parfaite de se replonger dans son ambiance glauque et sanglante, qui vous fera vous tenir loin de tout coin de campagne…

Le cinéma de genre français a connu un regain de popularité en 2017 au moment de la sortie de Grave, de Julia Ducournau. Inattendu, puissant, cruel, ce film souvent qualifié de féministe en raison de sa lecture possible sur la répression des désirs féminins, marquait un nouveau tournant dans le domaine

Depuis cette année-charnière, force est de constater qu’aucun film hexagonal ne s’est pourtant hissé au niveau de Grave. Enfin, jusqu’à récemment ! Car une autre fiction française est en passe de s’offrir les mêmes faveurs, et c’est largement mérité.

Ça s’appelle La Nuée, et c’est l’un des meilleurs films qu’on a vus ces dernières années…

La Nuée, de quoi ça parle ?

Virginie (l’extraordinaire Suliane Brahim) est une agricultrice fauchée. Après avoir essayé d’élever des chèvres avec son mari, elle est désormais reconvertie dans un secteur novateur : l’élevage de sauterelles, un insecte très riche en protéines qui constitue l’alimentation de demain.

Mais ça, tout le monde n’est pas prêt à l’entendre ni à le comprendre. Ainsi, Virginie peine à vendre sa farine de sauterelles, d’autant plus que ces dernières se reproduisent de moins en moins.

En parallèle, la fille aînée de Virginie traverse une adolescence compliquée, car elle est sans cesse moquée par ses camarades de classe en raison du métier de sa mère. Les deux femmes entretiennent donc une relation conflictuelle, d’autant que l’éleveuse promet à sa fille qu’elle s’en iront bientôt, et recommenceront une nouvelle vie où Laura le souhaite. Ravie, l’adolescente s’imagine déjà tout recommencer loin de cette ferme qui semble leur porter malheur…

Mais un jour, Virginie découvre que ses sauterelles aiment le sang, que l’hémoglobine les rend plus grande, plus vigoureuses, et plus aptes, surtout, à se reproduire. Elle se met alors en tête de leur servir des proies pour faire grossir son élevage. Bientôt, les tentes à insectes se multiplient sur le domaine, et Virginie s’attire, sinon les foudres, au moins les fortes inquiétudes de sa fille.

Alors que l’agricultrice éprouve une relation de plus en plus trouble à ses créatures, elle se coupe de sa famille et la met malgré elle en danger. En même temps, il n’est pas très safe de garder dans son jardin des sauterelles cannibales…

À lire aussi : Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

La Nuée, l’œuvre la plus déroutante de Gérardmer 2021

Si l’horreur est votre dada, vous avez sans doute déjà entendu parler de La Nuée, et ce même avant le festival de Gérardmer où le film a concouru avant de s’offrir non pas une mais bien deux prestigieuses récompenses.

Et la claque qu’on nous avait prédit a bel et bien fait vrombir tout notre corps. Ces tremblements ne venaient pas d’une peur habituelle, honnêtement, car La Nuée n’est pas de ces films d’horreur mainstream dans lequel tout est calibré pour vous faire sursauter, loin de là.

Au contraire, l’angoisse est insidieuse, pernicieuse ; elle s’infiltre par les fenêtres du foyer de Virginie, comme s’y seraient essayé les Oiseaux d’Hitchcock, auquel La Nuée fait parfois penser.

La Nuée, une fable sociale sur la précarité en milieu agricole

La Nuée, c’est un premier film dont on sentait déjà qu’il était annonciateur d’autres grands projets. Et pour cause, c’est à Just Philippot que l’on doit Acide, un film à mi-chemin entre le cauchemar et l’univers post-apocalyptique qui, comme La Nuée, puise l’angoisse absolue d’un élément naturel le plus commun qui soit (après les sauterelles, la pluie) et ne fait aucune concession en matière d’horreur.

On a envie d’en voir encore mille, des films comme La Nuée, qui savent abandonner les clichés horrifiques pour se concentrer sur l’essence du récit et mieux le distordre, l’abîmer, le rendre bizarre.

Dans ce premier film, point de jump scares, encore moins de balançoires qui grincent, pas non plus de fantômes dans les placards ni de clowns grotesques, mais l’horreur, la vraie : le quotidien des gens sans le sou, survivant à peine dans un monde qui les a abandonnés.

La Nuée ne filme pas gratuitement les chairs qui se déchiquettent mais se sert de l’hémoglobine pour raconter les dérives du monde. Ce film incarne à merveille la raison pour laquelle on aime l’horreur jusqu’à s’y perdre pendant des heures : elle décrypte la société avec originalité, en prenant comme prisme les tares des hommes comme des femmes.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

5
Avatar de Melancia
4 février 2021 à 11h02
Melancia
Voilà un film qui a l'air d'être très intéressant (Grave était très original avec quelque chose de très dérangeant) ! J'ai envie de dire ENFIN....Enfin le cinéma français se montre (de nouveau) audacieux, créatif, dérangeant...Perso' j'attendais cela car quand tu regardes ce que peut te produire le cinéma espagnol tant dans l'horreur/fantastique ou le policier depuis une bonne vingtaine d'années maintenant (ils se sont même essayé à la comédie romantique/sociale/de mœurs mode British). Et si on ajoute à cela leur production télévisuelle, je nous trouve un peu à la ramasse en France. Mais c'est juste mon avis d'apprentie cinéphile.
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : Wikimedia Commons
Société

Palestine : Hunter Schafer arrêtée pour avoir manifesté avec des Juifs antisionistes

Dune 2 // Source : Warner Bros
Culture

Bonne nouvelle, Dune 2 est tout ce que vous attendez de lui (critique sans spoilers)

Source : Capture écran Instagram
Société

« Abrège frère » : accusé de misogynie, le Tiktokeur se défend

4
Source : Wikimedia Commons
Société

#MeTooGarçons : André Techiné accusé d’agression sexuelle par l’acteur Francis Renaud

Jacques Doillon // Source : URL
Culture

La sortie de « CE2 » de Jacques Doillon reportée après les accusations de violences sexuelles

Universal Studios 1
Cinéma

MeToo : She Said, le film sur l’enquête qui a révélé l’affaire Weinstein, est sur Netflix

1
Mati Diop Berlinale // Source : capture d'écran
Culture

La cinéaste afroféministe Mati Diop gagne l’Ours d’Or à Berlin, et c’est la meilleure nouvelle

Judith Godreè // Source : capture d'écran
Culture

Judith Godrèche aux César : lutter contre les VSS, « ce n’est rien comparé à deux mains dégueulasses sur mes seins de 15 ans »

Source : Capture vidéo
Cinéma

César 2024 : triomphe d’Anatomie d’une Chute, Adèle Exarchopoulos meilleur second rôle… voici le palmarès complet

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-12-22T201104.020
Cinéma

Les 12 meilleurs films à voir sur Netflix

1

La pop culture s'écrit au féminin