Live now
Live now
Masquer
unboxing-enfant
Daronne

La défenseure des droits alerte sur les vidéos d’unboxing présentées par des enfants

Pour booster leur visibilité sur les réseaux sociaux, certains influenceurs postent des vidéos de leurs enfants déballant des cadeaux. Derrière son air « fun », la pratique, appelée « unboxing », s’apparente à de l’exploitation et pose de sérieux problèmes éthiques.

Si vous ne savez pas ce que c’est que l’unboxing, vous êtes un parent chanceux. L’unboxing, ou déballage, consiste à filmer des enfants déballant des cadeaux « généreusement » offerts par des marques de jouets ou de matériel électronique et de publier les vidéos en ligne.

Ces petits bijoux consuméristes ne se contentent pas de coller dans la tête de nos rejetons que le but dans la vie, c’est de posséder des objets inutiles qui brillent, ils menacent aussi l’intégrité physique et morale des enfants qui assurent le spectacle. Un rapport publié le 17 novembre dernier par la défenseure des droits alerte sur les nombreuses dérives et les risques encourus par les mineurs que l’on exhibe sur les réseaux.

L’unboxing, une pratique trop choupi … pour le compte en banque des adultes

Plastique fluo, musique groovy, cris enthousiastes, les vidéos d’unboxing ont tout pour plaire au jeune public, fan de ces spots publicitaires du futur qui dissimulent leur intention première (vous vendre des choses) derrière une pseudo spontanéité conviviale.

Car c’est de ça dont il s’agit : des spots publicitaires assurés par des enfants. À la différence près qu’ils ne sont pas encadrés, et qu’ils profitent avant tout aux parents qui boostent ainsi leur visibilité sur le net, et empochent des revenus.

Alarmé par ce type de phénomènes, L’Observatoire de la Parentalité et de l’éducation numérique a saisi la défenseure des droits, Claire Hédon, afin qu’elle puisse rendre compte de la situation. Son rapport publié le 17 novembre dernier dénonce ces pratiques qui s’apparentent à de l’exploitation de mineurs : à l’heure actuelle, les vidéos qui mettent en scène des enfants sur les réseaux sont réalisées et rémunérées hors du cadre très strict prévu par la loi.

Des petits influenceurs soumis aux mêmes risques que les grands

Ces vidéos compromettent la vie privée de ces mini ambassadeurs malgré eux. Leur image et leur intimité sont livrées sans leur consentement réel, souvent parce qu’ils sont trop jeunes pour réaliser les enjeux et les conséquences. Les enfants, à l’instar des adultes, ne sont pas épargnés par le cyberharcèlement et les commentaires haineux.
Ce qui est publié en ligne ne disparaît jamais. Ces enfants sont donc condamnés à exister virtuellement selon les termes fixés par leurs parents. Ils n’auront plus la possibilité de décider le moment venu de la façon dont ils souhaitent apparaître, ou non en ligne. 

La défenseure des droits propose deux mesures pour protéger et informer les familles sur les dangers de l’exposition numérique : La création d’un module obligatoire dès la sixième sur l’éducation au numérique et plus particulièrement sur les droits numériques des mineurs, ainsi que des formations à l’attention des parents « influenceurs ». Enfin, c’est aussi à nous, les autres darons, de refuser ce type de contenus à notre progéniture (malgré son insistance) et de lui expliquer pourquoi.

À lire aussi : Cette mère de famille alerte sur les pédocriminels qui gangrènent TikTok

Crédit photo image de une : Getty Images


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

2
Avatar de Alnilam
21 novembre 2022 à 20h11
Alnilam
Je ne veux pas imaginer la quantité de photos/vidéos d'enfants qui se retrouvent sur des sites pédopornographiques, entre les parents gagas qui partagent le moindre "prout" de leurs enfants sur le net, ceux qui les utilisent pour promouvoir des marques, ceux qui font des blagues (souvent douteuses) filmées y a de quoi combler tous les détraqué.es qui passent.
Puis le dossier quoi... Je suis sûre que ces enfants seront ravis de découvrir l'impact de toutes ces traces dissiminées sur la Toile. Avant on pouvait se sentir mal parce que papy avait décidé de faire visionner aux voisins venus dîner la vidéo de notre spectacle de kermesse année CE2 où on interprétait la danse des canards déguisé en arbre post moderne mais c'est du petit lait à côté de ces enfants qui auront la "joie" de (re)découvrir des photos/vidéos d'eux dans le bain, d'eux en train de manger, en train de se faire arroser, de se balader en petite tenue...
Leurs camarades aussi en seront enchanté.es. Vive les moqueries, le harcèlement.
Puis plus tard, les proches de tout bord, les futurs éventuels employeurs etc...
Ne parlons pas de tous les revenus qui finissent probablement dans toutes les poches sauf dans celles des bambins exploités...
Girlcottons tout ça.
8
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Daronne

Source :  Ira Taskova
Food

La recette (facile) des galettes de courgettes

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T162641.100
Daronne

On n’aimerait pas les avoir sur le dos : voilà les pires daronnes de fiction

26
Source :  RapidEye de Getty Images Signature
Parentalité

Les 3 jouets les plus bruyants à ne pas offrir aux enfants, d’après nos lectrices

Source : Monkey Business Images
Culture

3 films des 90s à regarder avec les enfants ce week-end sur Disney +

Source : Dobrila Vignjevic de Getty Images Signature
Parentalité

6 phrases de parents que personne ne comprend vraiment

Source : Yamasan de Getty Images
Parentalité

Typologie des 5 pires parents qu’on croise au parc de jeux pour enfants

couple-rire // Source : URL
Couple

Couple : pourquoi ce cap est-il si difficile à passer ?

Source : Pexel
Daronne

5 idées de cadeaux pour la fête des Mères pour changer des fleurs

2
Source :  Maridav
Chère Daronne

Help, je suis en couple libre et mon mec couche avec son autre partenaire, mais plus avec moi

10
Source : Zanuck de Getty Images
Parentalité

Chronique d’une daronne : ces 3 moments où mes enfants m’ont foutu la honte

8

Pour les meufs qui gèrent