Live now
Live now
Masquer
Cette mère alerte sur les pédos qui gangrènent TikTok
Daronne

Cette mère de famille alerte sur les pédocriminels qui gangrènent TikTok

Sur TikTok, l’utilisatrice @hashtagfacts sensibilise sur le nombre inquiétant d’enregistrements de vidéos présentant d’innocents enfants, sans doute sexualisés par des centaines de milliers de personnes pouvant être des pédocriminels.

« Si vos enfants sont sur les réseaux sociaux, et que vous n’avez pas entendu parler de l’histoire autour de Wren, merci de m’écouter », commence l’utilisatrice @hashtagfacts dans une vidéo sur TikTok sortie le 18 juillet 2022. Cette mère de famille du Maryland aux États-Unis montre alors en arrière-plan le profil de Wren & Jacquelyn. Il s’agit du compte d’une mère et sa fille de 3 ans qui cartonne sur la plateforme chinoise : 17,3 millions de personnes les suivent.

Le nombre inquiétant d’enregistrements de vidéos d’une fillette de 3 ans

Aussi adorable soit-elle, la petite fille ne fait rien de particulier dans les vidéos filmées et postées par sa mère, aux yeux du grand public lambda. Mais ce qui interroge, c’est le nombre d’enregistrements (afin de pouvoir les retrouver et revoir facilement quand on est un autre utilisateur) de certaines vidéos en particulier.

Quand il s’agit par exemple de Wren qui joue avec des billets, cela génère environ 10.000 enregistrements, remarque @hashtagfacts. Mais quand Wren se trémousse en crop-top, @hashtagfacts souligne plus de 45.000 enregistrements. Le compteur explose quand la petite fille de trois ans mange innocemment un hot-dog : près de 375.000 enregistrements.

Le compteur explose quand la petite fille de trois ans mange innocemment un hot-dog, près de 375.000 enregistrements
Soulignés par des pointillés verts sont les nombres alarmants d’enregistrements.

Dans la barre de recherche, les suggestions d’autocomplétion (c’est-à-dire quand l’algorithme propose des recherches associées souvent tapées au mot que vous venez d’écrire) présentaient des expressions troublantes. De nombreux commentaires sous les vidéos de Wren s’avèrent également équivoques, soulignant la soi-disant maturité de la fillette de 3 ans, combien elle serait malicieuse, voire provocante.

Des enfants innocents, sexualisés par des inconnus sur TikTok

@hashtagfacts explique donc à travers sa vidéo combien n’importe qui peut accéder à ces vidéos d’enfants innocents, et que certaines personnes peuvent les sexualiser. De là à parler de pédocriminels, il n’y a qu’un pas qu’avait tenté de franchir le YouTubeur francophone Le Roi des Rats.

Deux de ses vidéos traitent de ce sujet : l’une datée de décembre 2020 « Enquête sur TikTok : Arnaque, prédateurs … mais que fait TikTok ?! » et l’autre de mars 2021 « Le plus grand problème de TikTok : l’hypersexualisation », soulignant combien les choses avaient peu avancé en la matière, malgré de nombreux efforts côté modération.

Car TikTok s’affirme comme le réseau social le plus populaire chez les jeunes, et même les très jeunes. Et si l’âge légal pour s’inscrire est fixé à 13 ans, beaucoup d’enfants le contournent aisément, en plus de nombreux parents qui mettent en scène leur progéniture, sans forcément avoir conscience des risques encourus. D’où la nécessité d’une vidéo pédagogique comme celle de @hashtagfacts, déjà vue par plus de 7 millions de personnes sur TikTok depuis sa publication. Histoire de sensibiliser ses pairs directement dans l’espace concerné.

À lire aussi : Quand les filtres des réseaux inspirent dysmorphophobie, médecine et chirurgie esthétique

Crédit photo de Une : Capture d’écran TikTok.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

10
Avatar de Papillon Bleu
22 août 2023 à 10h08
Papillon Bleu
J avais alerté une amie qui y va régulièrement, et «ça ne la gêne pas»
Franchement, jai eu envie de lui demander et ta fille, elle en penseras quoi plus tard mais il y a de grandes chances qu'elle ne voit pas non plus le pb de s afficher comme ça...
C'est super triste je trouve.
Le problème, c'est que pour beaucoup de parents, le danger reste très abstrait...
J'ai vu un reportage récemment là-dessus, durant lequel la journaliste demandait aux parents s'ils avaient conscience du risque. Un couple a répondu : "Oui, on sait, on poste quand même des photos mais on est vigilants". Mais vigilants comment ? Les pédocriminels ne vont pas leur envoyer un mail pour les prévenir qu'ils récupèrent la photo de leur enfant...
Pour ce qui est de prendre la pose, c'est vrai que les enfants le font de plus en plus jeunes, tellement ils sont habitués...Ils savent comment se placer, sourire sur commande. C'est malaisant au possible. Cela pose aussi des questions sur l'estime de soi et la confiance en soi : quand leurs photos sont ou seront moins likées, je me demande comment ils vivront tout ça.
8
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Daronne

Source :  RapidEye de Getty Images Signature
Parentalité

Les 3 jouets les plus bruyants à ne pas offrir aux enfants, d’après nos lectrices

Source : Monkey Business Images
Culture

3 films des 90s à regarder avec les enfants ce week-end sur Disney +

Source : Dobrila Vignjevic de Getty Images Signature
Parentalité

6 phrases de parents que personne ne comprend vraiment

Source : Yamasan de Getty Images
Parentalité

Typologie des 5 pires parents qu’on croise au parc de jeux pour enfants

couple-rire // Source : URL
Couple

Couple : pourquoi ce cap est-il si difficile à passer ?

Source : Pexel
Daronne

5 idées de cadeaux pour la fête des Mères pour changer des fleurs

2
Source :  Maridav
Chère Daronne

Help, je suis en couple libre et mon mec couche avec son autre partenaire, mais plus avec moi

10
Source : Zanuck de Getty Images
Parentalité

Chronique d’une daronne : ces 3 moments où mes enfants m’ont foutu la honte

8
Source : solidcolours de Getty Images Signature
Couple

« Amour, gloire et pâté » : voici la demande en mariage la plus originale

Source : Nadezhda1906 de Getty Images Pro
Daronne

Mon enfant doit-il consulter un psychologue ? Voici les 6 signes identifiés par les spécialistes

Pour les meufs qui gèrent