Live now
Live now
Masquer
mathilde panot assemblee nationale
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : vers un consensus entre les groupes LFI et Renaissance ?

16 nov 2022
Face au texte de La France Insoumise qui sera présenté en commission cette semaine et discuté le 24 novembre, le groupe Renaissance a fait savoir qu’il voterait pour la proposition présentée par Mathilde Panot.

Le feuilleton de la constitutionnalisation du droit à l’IVG continue.

La France Insoumise va profiter de sa niche parlementaire et présenter une proposition pour inscrire le droit à l’IVG comme un droit fondamental dans la Constitution. Le jeudi 24 novembre, le groupe présidé par la députée Mathilde Panot aura la main sur l’ordre du jour et pourra donc avancer ses textes. Parmi les douze qui seront sur la table, l‘un concernera bien le droit à l’avortement et son inscription dans la Constitution.

LFI n’est pas la seule formation politique à s’être positionnée sur la protection du droit à l’IVG. Le groupe Renaissance a, lui aussi, déposé une proposition, là encore portée par sa présidente de groupe, Aurore Bergé, qui doit être discutée dans l’hémicycle le 28 novembre. La semaine dernière, c’est d’ailleurs un de ses amendements adoptés en commission des lois qui a généré une certaine inquiétude en raison de sa formulation pour le moins excluante à l’égard des hommes trans, pourtant concernés par la protection de leurs droits sexuels et reproductifs. On note une différence de taille entre les deux propositions puisque celle de LFI entend englober le droit à l’IVG et le droit à la contraception.

Les députés Renaissance devraient voter le texte porté par la Nupes, malgré ces quelques différences dans son contenu. C’est ce qu’a affirmé l’entourage d’Aurore Bergé dans le JDD. La fin d’une passe d’armes qui dure depuis la révocation de Roe v Wade, qui avait précipité l’un et l’autre groupe à réagir pour garantir le droit à l’IVG après ce retour en arrière sans précédent outre-Atlantique ?

my body my choice Matt Hrkac – wikimedia commons
Crédit photo : Matt Hrkac from Geelong / Melbourne, Australia, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

Le RN ne votera pas en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

Il ne faudra probablement pas compter sur les voix du groupe Rassemblement national (mais est-ce une surprise ?), puisque Marine Le Pen a rappelé ce 13 novembre dans le JDD sa position sur le sujet, à savoir qu’elle juge inutile de graver dans le marbre le droit à l’avortement :  « Nous ne sommes pas les États-Unis. Aucune formation politique en France ne réclame la suppression de ce droit. Je ne comprends pas bien du coup à quel danger doit répondre cette demande de constitutionnalisation. »

Une position peu étonnante de la part de la présidente du groupe RN à l’Assemblée dont on sait qu’il compte quelques députés qui se sont ouvertement engagés contre l’IVG, comme Laure Lavalette.

En résumé, si l’extrême-droite de l’hémicycle ne travaille pas ardemment à remettre en question le droit à l’IVG à l’heure actuelle, elle ne manifeste aucune volonté de protéger ce droit non plus.

Reste que rien n’est joué quant à l’issue de cette proposition de loi constitutionnelle présentée par LFI et qui devrait être soutenue par Renaissance. À moins que le gouvernement ne s’en saisisse (elle deviendrait alors un projet de loi), elle devra être soumise à un référendum après avoir été adopté par l’Assemblée nationale et par le Sénat.

À lire aussi : L’IVG rend stérile, et autres idées reçues rétrogrades sur la contraception et l’avortement

Crédit photo : Capture Youtube

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question bien sexiste
Politique

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question sexiste

Camille Lamblaut

01 déc 2022

1
Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Humanoid Native
Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes © Rabbit75_Cav via Canva
Actu mondiale

Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes

Camille Lamblaut

01 déc 2022

Dans une vidéo comique, Eva Longoria nous apprend à combattre le harcèlement de rue
Actualité mode

Dans une vidéo comique, Eva Longoria nous apprend à combattre le harcèlement de rue 

Camille Lamblaut

01 déc 2022

1
justice
Société

En 5 ans, le nombre de plaintes pour violences sexuelles hors cadre familial a augmenté de 77%

Camille Lamblaut

01 déc 2022

1
pexels-anna-shvets-vih ruban rouge
Société

C’est quoi la sérophobie, la discrimination à l’encontre des personnes vivant avec le VIH ?

Maëlle Le Corre

01 déc 2022

Polanski mars distribution
Actu mondiale

Roman Polanski : la date de son jugement pour diffamation a été annoncée 

Camille Lamblaut

30 nov 2022

mariage-gay-eglise-ecosse
Actu mondiale

Aux États-Unis, le Congrès légifère pour protéger le mariage pour tous 

Camille Lamblaut

30 nov 2022

leo grasset
Société

Le youtubeur Léo Grasset visé par une deuxième enquête, cette fois-ci pour viol

Camille Lamblaut

30 nov 2022

alexander-grey-unsplash operation
Société

Au Québec, l’omerta se fissure autour des stérilisations forcées

Maëlle Le Corre

30 nov 2022

1
consequence-ivg-avortement-etude
Actu en France

Le 29 Novembre 1974, l’Assemblée nationale adoptait le droit à l’IVG

Camille Lamblaut

29 nov 2022

La société s'écrit au féminin