Imperfections, peau sensible… comment savoir si votre barrière hydrolipidique est endommagée ?


Même si on n'en entend pas très souvent parler, la barrière hydrolipidique a une importance capitale dans l’équilibre cutané. Alors quand elle est endommagée, la peau réagit ! Voici comment reconnaître ce phénomène qui est bien plus courant qu’il n’y paraît.

Imperfections, peau sensible… comment savoir si votre barrière hydrolipidique est endommagée ?@unsplash

La peau repose sur un équilibre instable constant. Troubles hormonaux, eau trop calcaire, routine trop agressive et abrasive, pollution, port du masque obligatoire… Tous ces facteurs peuvent endommager sa barrière hydrolipidique, pourtant essentielle à son bien-être. Et lorsque ça arrive, plusieurs phénomènes peuvent se pointer comme une déshydratation, une poussée soudaine de boutons, l’apparition d’eczéma et bien d’autres choses encore. 

Malheureusement, on ne pointe pas toujours du doigt cette problématique et on finit souvent par essayer tout et n’importe quoi dans le but de pouvoir traiter les symptômes qui y sont associés. Alors si on passait un peu en revue tous les signes que votre peau peut vous envoyer lorsque sa barrière est endommagée ?

Une barrière hydrolipidique, c’est quoi ? 

La barrière hydrolipidique est un film protecteur qui couvre l’intégralité de la surface de la peau. C’est en quelque sorte le premier bouclier de l’épiderme contre les agressions extérieures qui peuvent l’endommager ou le déséquilibrer. Elle est constituée de deux parties bien distinctes :

  • Une phase aqueuse d’abord, composée de sueur, qui permet de maintenir un certain taux d’acidité
  • Une phase huileuse constituée de sébum et de lipides provenant des cellules qui sert à maintenir l’eau dans les tissus cutanés

Ces deux phases agissent en simultané et permettent l’étanchéité de la barrière contre les agressions du quotidien.

Comment savoir que votre barrière hydrolipidique est endommagée

Parce que chaque peau est différente, personne ne réagit de la même façon lorsque la barrière cutanée est endommagée. Malgré tout, il existe des moyens assez simples de repérer que votre épiderme est en train de subir des changements drastiques en sa défaveur !

Il est d’abord important de faire un état des lieux de sa nature, à ce fameux épiderme, des petits désagréments qu’il a l’habitude de rencontrer (sècheresse, eczéma, etc.), et de comparer ces deux facteurs avec son état actuel. Une peau grasse, par exemple, a tendance à sécréter du sébum en excès et peut être sensible aux imperfections : rien d’anormal ici. Mais si votre peau de nature normale commence à graisser sur la zone T quelques minutes après être sortie de la douche, ce phénomène peut être un signe de déshydratation lié à une barrière endommagée…

Parmi les signes à surveiller, on retrouve :

  • Une irritation chronique qui peut provoquer des rougeurs
  • Une sécheresse et des tiraillements sur certaines zones du visage
  • Des démangeaisons
  • Une peau terne / déshydratée
  • Une hyperpigmentation
  • L’apparition d’eczéma, de rosacée
  • Des imperfections / points noirs
  • Une sécrétion excessive de sébum sur la zone T

Pour mieux comprendre ce phénomène, voici un schéma très clair, disponible sur le site de la marque Paula’s Choice :

Quels éléments de la vie quotidienne affaiblissent la barrière cutanée ?

De nombreux éléments de notre vie quotidienne peuvent rendre notre barrière hydrolipidique moins étanche. Parmi les plus courantes, citons :

  • La pollution
  • Le vent
  • Les UV (quand on s’expose sans protection solaire)
  • L’utilisation de produits agressifs (sulfates, silicones, etc.)
  • L’application d’huiles minérales (issues de la pétrochimie, et qui n’apportent aucun bienfait à la peau)
  • L’abus d’exfoliants ou l’utilisation d’un gommage en grains trop abrasif
  • La consommation d’alcool ou de cigarettes
  • Le manque de sommeil pendant une trop longue période
  • Le stress
  • Un dérèglement hormonal

Comment réparer sa barrière hydrolipidique

Bon, passons à la partie solutions maintenant. Car heureusement, une barrière hydrolipidique abîmée peut se restaurer en appliquant les bons gestes au quotidien !

En adoptant une routine beauté douce

Comme on vous le disait plus haut, la routine beauté a toute son importance dans le maintien de la santé de la barrière hydrolipidique. Et ça ne change pas lorsqu’elle est déjà endommagée. Pour faire les choses bien, gardez en tête une chose importante : il lui faut de la dou-ceur !

À l’étape du démaquillage, adoptez le double-nettoyage qui fait partie des meilleures techniques pour nettoyer la peau sans l’agresser. D’abord en utilisant une huile ou un baume qui vont vous débarrasser des impuretés lipophiles, puis en adoptant un gel nettoyant doux sans sulfates ou un lait qui vont faire disparaître les impuretés hydrophiles.

Et ça n’est pas fini ! Une à deux fois par semaine (grand maximum), adoptez un exfoliant chimique qui va décoller les cellules mortes ainsi que le reste de maquillage ou de pollution pouvant boucher les pores de la peau. Le but ? Que l’épiderme puisse correctement absorber les actifs des soins, et qu’il se réhydrate doucement, mais sûrement.

En utilisant la bonne dose d’hydratation (et les bons produits)

Matin et soir, utilisez de l’acide hyaluronique sous forme de sérum. Désaltérant, il est immédiatement et instantanément absorbé par la peau. Le but ? Empêcher l’évaporation de l’eau !

En deuxième temps bien sûr, il y a la crème de jour ou de nuit. Et à ce niveau-là, il est important de connaître votre type de peau afin de lui apporter les actifs dont elle a réellement besoin. Vous ne savez pas à quel team vous appartenez ? OK dans ce cas, une fois que vous vous êtes lavé le visage, attendez 30 minutes sans rien appliquer. Si votre épiderme tiraille, il est alors sec. S’il devient uniformément gras, c’est que votre peau est grasse. Si seule votre zone T brille, c’est alors qu’elle est plutôt mixte. Vous ne ressentez aucune gêne particulière ? Vous avez une peau normale.

Maintenant que vous savez, place à l’hydratation ! Si vous avez la peau mixte à grasse, choisissez une crème hydratante à base d’eau afin que celle-ci ne donne pas un effet huileux à l’application. Si en revanche vous avez la peau sèche, privilégiez une crème plus riche, à base de beurres par exemple. Et si vous avez la peau normale, misez tout sur l’acide hyaluronique (oui, encore).

En troisième temps, un jour sur deux, complétez votre routine du soir avec une huile de soin. Cette dernière va emprisonner l’eau dans la peau et empêcher son évaporation, en plus d’apporter tous les bienfaits de ses meilleurs ingrédients.

En prenant soin de vous

La peau est le plus grand organe du corps. Son état est donc généralement le reflet du vôtre ! Comme l’explique le docteur Shari Marchbein dans le magazine Byrdie : « Ce que vous mangez, votre sommeil et la façon dont vous évacuez le stress ont tous un impact sur votre santé globale et sur la santé de votre peau. »

Alors si vous vous sentez surmenée, fatiguée, stressée, n’en voulez pas à votre peau de réagir : elle aussi a besoin de repos, d’eau et d’amour, comme vous !

À lire aussi : Et si on coupait tout ? Le carré court s’impose cet été

Barbara Olivieri

Barbara Olivieri


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!