Live now
Live now
Masquer
goncourt-lyceens-2020-djaili-amadou-amal
Livres

Djaïli Amadou Amal remporte le Goncourt des lycéens avec « Les Impatientes »

Bonne nouvelle ! Ce mercredi 2 décembre, le prix Goncourt des lycéens a été attribué à Djaïli Amadou Amal pour son excellent roman « Les Impatientes ».

Une récompense méritée pour un livre coup de poing. Deux jours près le Goncourt, celui des lycéens couronne l’autrice Djaïli Amadou Amal pour son roman Les Impatientes.

Le jury national de lycéens, composé de douze élèves, a décerné le 33e prix à l’écrivaine camerounaise à l’issue d’une réunion en visioconférence. Elle succède à Karine Tuil récompensée pour son roman Les Choses humaines.

Six romans était en lice, dont Héritage de Miguel Bonnefoy, Chavirer de Lola Lafon, L’Anomalie d’Hervé Le Tellier, L’Enfant céleste de Maud Simonnot et Thésée, sa vie nouvelle de Camille de Toledo.

Une romancière engagée pour la cause des femmes

Paru aux éditions Emmanuelle Collas, le roman Les Impatientes

raconte la condition de la femme au Sahel. Mariages forcés, polygamie, viols conjugaux… À travers le portrait de trois femmes peules, l’autrice dénonce une société patriarcale violente à l’égard des femmes.

« Je suis une femme africaine, je vis au Cameroun et donc j’ai décidé de parler de cette société du point de vue des femmes car on ne donne pas suffisamment la parole aux femmes et surtout pas dans le Sahe », confie-t-elle à l’AFP.

Djaïli Amadou Amal est la première écrivaine africaine à aborder ce thème douloureux.

Un parcours de combattante

Un livre qui raconte une part de sa vérité. À 17 ans, son père la marie contre son gré à un homme quinquagénaire. Cinq ans plus tard, elle divorce. Puis, résolue à ne plus tolérer la violence, Djaïli Amadou Amal quitte également son second mari.

Surnommée « la voix des sans voix » par la presse camerounaise, elle va trouver son salut dans la littérature. En 2010, elle publie son premier roman Walaande, l’art de partager un mari. Elle relate l’attente sans fin de quatre femmes mariées au même homme. Un succès au Cameroun.

Les Impatientes est un livre de révolte et de combat, qui aborde frontalement la question de la place des femmes, sans tabou.

À lire aussi : Le prix Goncourt a-t-il un problème avec les femmes ?

 


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

1
Avatar de Mawrcan
8 décembre 2020 à 09h12
Mawrcan
Hello, petites coquilles dans le dernier paragraphe : "Puis, résolue à ne plus tolérER la violence", "SurnomméE "la voix des sans voix" par la presse camerounaise"
1
Réagir sur le forum

Plus de contenus Livres

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Couverture du livre "Et, refleurir" aux éditions Philippe Rey, illustrée par Iris Hatzfeld
Livres

« Une femme qui refuse de souffrir, c’est radical » : Kiyémis, autrice afroféministe du roman Et, refleurir

4
Source : Juliette Leigniel
Livres

Relations amoureuses : comment la ville a « uberisé » l’amour ?

3
Maryse Condé photographiée lors du Calabash Literary Festival 2007 // Source : Creative Commons : Georgia Popplewell via Flickr
Livres

Maryse Condé, grande autrice guadeloupéenne, aura-t-elle un hommage national ?

6
Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en mars 2024
Livres

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en mars 2024

gloria-steinem-feminist-litterature-
Livres

Gloria Steinem, féministe incontournable, fête ses 90 ans

1
Source : Éditions Atelier de la Belle Étoile
Daronne

Et si vous souteniez le livre jeunesse « Zaza, queen de la bibliothèque » ?

livres_feministes // Source : URL
Livres

Les cinq essais féministes à lire absolument ce printemps

Couverture du livre "Couper la douleur" de Lisa Dayan // Source : Éditions Marabout
Livres

Douleurs vaginales intenses : « Quand on te demande de jauger ta douleur de 1 à 10, c’est dur de dire 10 »

1
Annie Ernaux sur le plateau télé de La grande librairie // Source : Capture d'écran YouTube
Culture

« Si tu parles, t’es morte » : 400 autrices dénoncent un monde littéraire violent et misogyne

La pop culture s'écrit au féminin