Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Musique

Fictions (Jane Birkin)

30 mar 2006

Fictions (Jane Birkin)

Quand on parle de Jane Birkin, j’ai du mal à faire preuve de distance critique. C’est un peu mon problème. Je ne sais pas pourquoi, j’aime tellement sa voix et le personnage qu’elle projette que… Oui bon, disons que je suis amoureuse. Par conséquent, je me méfie. Quand j’ai mis Fictions sur la platine je me suis dit « Stellou, prends un peu de distance ». Sauf que c’est pas la peine. Surtout pas sur cet album-là.

Tiens, d’ailleurs dès la première chanson, Home, signée Neil Hannon, j’ai accroché. Peut-être à cause de ce décalage entre une mélodie faussement légère, saupoudrée de xylophone, et un texte un peu doux amer : "Yes I’ve had a good life/ but I can’t help wondering/If I’d gone a different road/What would have become of me/In another universe/Am I still living there/A bored suburban house-wife/Slowly tearing out her hair/who can’t escape her home."

Et puis pas le temps d’en sortir que blam, la reprise d’Alice, de Tom Waits. Quelques minutes un peu plus sombres, un peu plus sexy, qui fichent la chair de poule. Et voui : imagine ce que ça peut donner quand le phrasé de Jane Birkin chatouille les paroles de Tom Waits sur des passages comme : "And I must be insane/To go skating on your name/And by tracing it twice/I fell through the ice/of Alice". Gnihihi.

A partir de là, j’ai supputé que je serais dans le bain dès la première écoute. Et ce fut le cas. Parce que cet album est dans l’ensemble, une réunion de très beaux morceaux. Il y a les reprises, comme le Alice cité plus haut, une reprise de Mother Stands for Comfort, de Kate Bush, mais aussi Harvest Moon de Neil Young. Que dire ? Si Jane Birkin chantait la recette du pot au feu ça me procurerait quand même de l’émotion. Alors quand elle reprend Harvest Moon

Et puis il y a les originaux, écrits pour Jane Birkin par toute une série de jeunots qui en ont dans le métronome. Cf My Secret, un peu de lenteur noire écrite par Beth Gibbons. Voir aussi à Waterloo Station, chanson de Rufus Wainwright qui sautille du piano que c’en est simple et beau. Ou bien Steal me a Dream, des Magic Numbers, balade qui distribue une mélancolie douillette au compte-goutte, accords par accords de guitare sèche. Sans compter le texte étrange et sec pondu par Dominique A sur Où est la ville, chanson qui paraît un peu différente des autres par ses sonorités et son thème. Tiens écoute. Enfin lis : « Je mange un truc immonde/La viande que je mâche/a le goût de mon corps/Partout tout n’est que files/D’attentes auprès des caisses/Où des filles sans teint/Ecoulent des bouts de ville ».

Bref, c’est beau (pour une fois je fais concis, tu vois ?). Je l’avais bien dit que je serais incapable de distance.

Les Commentaires
2

Avatar de super-euca
2 avril 2006 à 11h36
super-euca
Ca c'est la magie Stellou : Jane Birkin (quand elle parle du moins) me hérisse le poil, mais pendant dix secondes, j'ai pensé que ça pouvait me plaire quand même. haha, tes articles ne m'influencent pas du tout...
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Musique

Actu sexe
Youtube – critique – OnlyFans

Des youtubeurs s’improvisent critiques de comptes OnlyFans et ce n’est pas une bonne nouvelle

Série télé
une-affaire-francaise-vertical

Une affaire française, la série TF1 sur le petit Grégory, l’obsession de trop ?

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Actu en France
neonbrand-nZJBt4gQlKI-unsplash

Avec #LePoidsDesMots, Instagram France s’engage contre le cyberharcèlement

Eva Levy

21 sep 2021

Culture Web
the-damelio-show

Challenges TikTok et crises de larmes : The D’Amelio Show alerte sur la santé mentale des ados influenceuses

Eva Levy

21 sep 2021

Musique
Brian Molko par Mads Perch

Placebo sort Beautiful James, premier extrait d’un 8e album attendu comme le vaccin

Anthony Vincent

21 sep 2021

10
Série télé
asa-butterfield-vertical

« Cassez-vous » : la colère légitime d’Asa Butterfield (Sex Education) contre les fans qui le prennent en photo

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

15
Série télé
le-jeu-de-la-dame-vertical

Le Jeu de la dame n’aura pas de saison 2, mais consolez-vous, il y a une bonne nouvelle quand même

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Interviews cinéma
ozon-verticale

« C’était beau, mais j’ai eu peur » : François Ozon aborde la fin de vie digne dans Tout s’est bien passé

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Tech
le smartphone OnePlus Nord 2 5G
Sponsorisé

Enfin un smartphone chargé entièrement en 20 minutes !

Spiritualité
fantôme-ombre

Ces histoires d’enfants flippants n’ont rien à envier aux pires films d’horreur

Manon Portanier

20 sep 2021

5

La société s'écrit au féminin