Live now
Live now
Masquer
Rébecca Chaillon dans sa pièce de théâtre Carte Noire nommée désir // Source : DR
Arts & Expos

Festival d’Avignon 2023 : des racistes s’attaquent à Rébecca Chaillon et son équipe pour la pièce afro-féministe Carte Noire nommée désir

Durant la 77e édition du Festival d’Avignon qui s’est tenu du 20 au 25 juillet 2023, la dramaturge et performeuse Rébecca Chaillon ainsi que son équipe ont été agressées physiquement et verbalement par des racistes qui n’ont pas supporté sa pièce de théâtre décoloniale qui dénonce le racisme subi notamment par les femmes noires, Carte Noire nommée désir.

« Depuis le 20 juillet 2023 à Avignon, les interprètes de Carte Noire nommée désir de Rébecca Chaillon, spectacle théâtral et performatif qui pose la question de la place des femmes afrodescendantes dans la société française, font face lors des représentations mais aussi dans les rues à des agressions verbales et physiques à caractère raciste », explique noir sur blanc le Festival d’Avignon dans une publication Instagram le 25 juillet 2023. Si l’artiste ne s’est pas (encore ?) médiatiquement exprimée à ce sujet, la plus importante manifestation de théâtre et de spectacle vivant du monde qui l’accueille pour sa 77e édition lui apporte donc son soutien publiquement en poursuivant en légende :

« Le Festival d’Avignon affirme qu’il est inacceptable de laisser sous silence ces déferlements de haine et témoigne de sa solidarité et de son soutien aux artistes.

Le Festival d’Avignon est fier de présenter et d’accompagner ce spectacle qui a marqué cette 77e édition.

Cœur battant des idées et des débats, le Festival d’Avignon reste une fête mais aussi un combat, un combat pour la démocratie. »

Publication Instagram du Festival d’Avignon le 25 juillet 2023.

Pourquoi des racistes attaquent Rébecca Chaillon et sa troupe au Festival d’Avignon ?

En effet, depuis plusieurs jours, la faschosphère et ses racistes s’agitent autour de la pièce de théâtre Carte Noire nommée désir de Rébecca Chaillon, allant jusqu’à agresser sur scène et en dehors les artistes qui la performent, et en véhiculant des fleuves de désinformation autour de la performance sur les réseaux sociaux. Comme l’artiste l’expliquait elle-même dans un entretien pour Madmoizelle au sujet de son œuvre, son spectacle présente 8 femmes afrodescendantes qui dénoncent leur fétichisation, leur silenciation et leur invisibilisation sur scène. Y compris en jouant avec le dispositif théâtral lui-même, plaçant notamment certaines personnes d’un côté ou de l’autre de la scène en fonction de leur race sociale. De quoi faire hurler à l’apartheid les amateurs les plus réactionnaires de théâtre. Le fait que des jouets en plastique en forme de bébés soient embrochés sur scène insurge également cette frange bruyante de festivaliers.

Les soutiens se multiplient pour Rébecca Chaillon, son équipe, et sa pièce afro-féministe

Alors que le Festival d’Avignon s’est terminé le 25 juillet 2023, c’est aussi le jour qu’a choisi le théâtre de l’Odéon pour exprimer son soutien à Rébecca Chaillon et sa troupe, puisque l’institution parisienne accueillera le spectacle controversé à partir de cet automne 2023 :

« L’Odéon exprime son soutien total à l’équipe artistique et technique du spectacle « Carte Noire nommée désir » de Rébecca Chaillon.

Depuis le 20 juillet 2023 dans le cadre du festival d’Avignon, les interprètes ont été victimes, lors des représentations mais aussi dans les rues, d’agressions verbales et physiques.

Ces attaques sont inacceptables. L’Odéon est fier d’accueillir ce spectacle à partir du 28 novembre aux Ateliers Berthier et mettra tout en œuvre pour porter la parole de ces artistes engagées tout en veillant à leur sécurité. »

Publication Instagram du Théâtre de l’Odéon le 25 juillet 2023.
Capture d’écran 2023-07-26 à 17.50.19
Tweet de soutien de l’intellectuelle et artiste afro-féministe Amandine Gay.

Face à ce déferlement de haine qui ne supporte pas un renversement temporaire, performatif, et artistique de violences racistes, de nombreuses personnalités, féministes en tête, apportent également leur soutien à l’artiste et ses collègues. À l’instar de l’intellectuelle afro-féministe, autrice et cinéaste Amandine Gay, le collectif #MeTooThéâtre, ou encore l’une de ses membres les plus vocales Marie Coquille-Chambel.

Le collectif MeTooThéâtre soutient Rébecca Chaillon attaquée par des racistes au Festival d’Avignon
Le collectif #MeTooThéâtre apporte son soutien à Rébecca Chaillon à travers une publication Instagram.

Au théâtre, « l’impossibilité de parler de la question raciale »

Cette dernière développe ainsi dans un carrousel Instagram de soutien à Rébecca Chaillon :

« En ce moment, au Festival d’Avignon, se joue Carte Noire nommée désir de Rébecca Chaillon qui est un spectacle sur la durée coloniale. Sauf qu’hier [24 juillet 2023], l’une de ses performeuses, noire, a été agressé par un spectateur blanc.

Depuis quelques années, des intellectuels bourgeois et blancs criminalisent l’antiracisme et la décolonialité au titre qu’ils signeraient la fin de la civilisation, le règne de l’identitaire et la mort de l’artistique pour privilégier la morale.

Ces thèses relevant du complotisme entraînent la mise en danger physique des artistes racisées, comme ça a été le cas hier mais aussi le début de l’impossibilité de parler de la question raciale, qu’il s’agisse de la mémoire de l’esclavage et de la colonisation ou du racisme en règle générale.

La responsabilité collective serait d’apporter du soutien à l’équipe artistique de Carte Noire nommée désir mais aussi d’apporter une contradiction claire à celles et ceux qui, de tribunes en conférences, empêchent les artistes ou militant.e.s de travailler sur l’histoire de la colonialité.

Aussi, si vous n’êtes pas à Avignon, je vous invite vraiment à aller voir ce spectacle à l’Odéon à partir du 28 novembre. Tout mon soutien à Rébecca et à l’équipe artistique. »

La doctorante en questions théâtrales Marie Coquille-Chambel, membre du collectif #MeTooThéâtre soutient également Rébecca Chaillon à travers une publication Instagram.

Voir Carte Noire nommée désir de Rébecca Chaillon au théâtre de l’Odéon


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Arts & Expos

Source : ildipapp / Canva
Culture

La culture de la diaspora maghrébine célèbre sa richesse au salon du monde arabo-amazigh

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
« Cosmic Latte se demande à quoi ressemblerait le monde sans racisme » : Sonya Lindfors, chorégraphe // Source : Uwa Iduozee / Zodiak - center for new dance, UrbanApa, Sonya Lindfors
Arts & Expos

« Cosmic Latte se demande à quoi ressemblerait le monde sans racisme » : Sonya Lindfors, chorégraphe

Le photographe de mode Paolo Roversi s’expose au Palais Galliera, et c’est hypnotique
Mode

Comment l’expo photo de Paolo Roversi au Palais Galliera va vous hypnotiser

Dolorès Marat, "La femme aux gants", 1987. Tirage pigmentaire Fresson Collection MEP, Paris, acquis en 2006. // Source : © Dolorès Marat
Arts & Expos

Annie Ernaux, en textes et en photos, s’expose à la MEP jusqu’au 26 mai 2024

MAD paris
Arts & Expos

Paris : Avant les Jeux Olympiques 2024, 5 expos autour du sport, au musée et ailleurs

Berthe MORISOT (1841-1895) Autoportrait, 1885 Huile sur toile, 61 x 50 cm Paris © musée Marmottan Monet, Paris
Culture

Berthe Morisot : à la découverte de la peintre invisibilisée du mouvement impressionniste

Rocky 6 sera joué du 31 janvier au 4 février 2024 au Lavoir Moderne Parisien // Source : Madeleine Delaunay
Culture

« Pour sortir l’intersexuation du seul champ de l’intime, j’ai écrit la pièce de théâtre Rocky 6 » : Alice Etienne

Giselles Photo Pascal Elliott 7
Arts & Expos

Trois raisons de découvrir Giselle(s), le ballet romantique remis au goût du jour

Source : affiche officielle de l'expo avec une oeuvre d'Annette Messager
Culture

L’exposition Affaires personnelles explore les liens entre art contemporain et solidarité

Léa MKL // Source : Cactussand
Culture

Léa MKL : « C’est important d’exprimer ce qu’on a sur le cœur et d’en faire des archives »

La pop culture s'écrit au féminin