Live now
Live now
Masquer
theatre monica silvestre – pexels
Actu en France

#MeTooThéâtre : une charte pour faire bouger les lignes de la parité

13 juil 2022
À Avignon, des directeurs et directrices de centres dramatiques nationaux ont rédigé une Charte visant à garantir une meilleure parité dans un secteur largement structuré par des inégalités femmes-hommes.

Le festival d’Avignon célèbre le spectacle vivant du 7 au 26 juillet. À l’occasion de cette manifestation culturelle qui compte parmi les plus importantes du monde, trente-huit directrices et directeurs de centres dramatiques nationaux (CDN) se sont réunis pour rédiger une « Charte de la parité dans les centres dramatiques nationaux ».

Une initiative nécessaire à l’heure où les lignes bougent peu pour #MeTooThéâtre.

Dans le secteur du théâtre, une parité encore lointaine

Cette charte est un moyen pour ses auteurs de faire connaître leur travail pour garantir la parité à l’échelle de leurs maisons de théâtre public. Leur initiative s’inscrit dans l’héritage de #MeTooThéâtre lancé en octobre 2021, et qui s’avère à ce titre assez jeune par rapport à #MeToo dans l’industrie du cinéma, de la musique ou du sport.

Malgré la volonté affichée par les différents ministres de la Culture, les avancées sont encore tâtonnantes en matière de parité au théâtre. Si Télérama explique que le nombre de femmes directrices de centres dramatiques nationaux a grimpé de 12% à 46% en dix ans, le magazine rappelle qu’aucun théâtre national n’est actuellement dirigé par une femme. Du côté des centres chorégraphiques, seuls trois sur dix-neuf sont dirigés par des femmes.

stefano-stacchini-jhPSJDhiRyQ-unsplash
© Stefano Stacchini / Unsplash

Des inégalités criantes dans les dotations de moyen et les carrières

Dans leur « Charte de la parité », l’Association des centres dramatiques nationaux s’engage « à composer des programmes mettant à l’affiche au moins 50 % de spectacles écrits, mis en scène ou conçus par des femmes ». Reste à savoir si cette initiative servira d’exemple à toute l’industrie, en particulier dans la question des financements, touchée de plein fouet par les inégalités entre hommes et femmes. Comme l’explique le directeur du CDN de Lille à Télérama :

« Les directrices de centres dramatiques nationaux ne gèrent que 41 000 000 € de subventions quand nous, leurs homologues masculins, en gérons 79 000 000 €, soit, à peu près, le double ». 

David Bobée, directeur du centre dramatique national de Lille.

Interrogée par le magazine, Carole Thibaut, directrice du Théâtre des Ilets à Montluçon alerte sur une autre problématique : les femmes sont rarement nommées deux fois à des directions successives, là où les hommes finissent à la tête de théâtres nationaux.

Une rencontre est prévue entre l’Association des centres dramatiques nationaux et la nouvelle ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak. De quoi savoir si le gouvernement est décidé à faire bouger ce statu quo.

À lire aussi : Une comédienne exige la parité au théâtre, quitte à mener une « guérilla » pour y parvenir

Crédit de l’image à la Une : © Monica Selvestre / Pexels

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actu en France

La masculinité, facteur aggravant dans les accidents de la route.
Société

Comment la masculinité toxique aggrave les risques d’accidents de la route

Elisa Covo

08 fév 2023

Lifestyle

5 conseils pour une Saint-Valentin sous le signe de l’amour de soi

Humanoid Native
[Site web] Visuel horizontal Édito (22)
Société

PPDA : pourquoi la publication du livre « Le Prince noir » pose problème

Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

10
Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

hemicycle-2017-300
Société

Le Sénat se prononce en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Capture d’écran 2023-01-25 à 10.19.09
Actu en France

Condamné pour « corruption de mineurs », le président de la Ligue nationale de handball démissionne

darmanin
Actu en France

Le non-lieu pour viol de Gérald Darmanin a été confirmé en appel

Manon Portanier

24 jan 2023

1

La société s'écrit au féminin