Faut-il vraiment s’épiler avant un accouchement… ou balec ?


Dois-je me débarrasser de mes poils avant mon accouchement ? On a demandé à une sage-femme de débroussailler la question pour nous.

Faut-il vraiment s’épiler avant un accouchement… ou balec ?Isabella Angelica / Unsplash

Comme si on n’avait déjà pas assez de trucs à préparer avant l’arrivée d’un enfant, la question de l’épilation ou du rasage avant l’accouchement préoccupe certaines personnes. Faut-il se débarrasser de ses poils pubiens avant de pousser sa progéniture à travers son vagin ? Et bien sûr, comment est-on censée accomplir cet exploit quand on n’arrive déjà pas à couper ses ongles de pieds toute seule ?

Pas le temps de s’épiler avant un accouchement ? Pas de problème !

Pour en finir avec les idées reçues autour de l’épilation et de l’accouchement, on a demandé à Noémi, jeune sage-femme qui partage régulièrement son quotidien en maternité sur Twitter, ce qu’elle en pensait. Elle a gentiment accepté de nous répondre, en nous expliquant qu’elle avait régulièrement des patientes qui s’excusaient de ne pas avoir eu le temps d’aller chez l’esthéticienne ou de ne pas avoir réussi à retirer leurs poils pubiens, à cause de leur ventre proéminent.

Noémi les rassure en leur expliquant qu’on n’est absolument pas obligées de se raser ou de s’épiler avant un accouchement.

« On s’en fiche complètement qu’il y ait des poils ! Pour être honnête, on ne les « voit » pas. Quand j’examine une patiente, je regarde son périnée évidemment, mais je ne prête pas attention aux détails, et je serai bien incapable, une fois la patiente rhabillée de me souvenir de la forme de sa vulve ou du type d’épilation qu’elle a… ou pas. »

Faut-il raser les poils en cas de césarienne ?

OK, voilà déjà un bon point en faveur du poil libre : savoir que notre degré de pilosité ne sera pas du tout un sujet pour l’équipe médicale (et heureusement !). Mais quand même, en cas de césarienne, est-ce que les poils peuvent gêner ? Est-ce que si on n’est pas épilée on risque de se faire raser le pubis un peu à l’arrache avant de passer au bloc ?

Noémi m’explique qu’en cas de césarienne, il arrive qu’on propose à la femme de raser partiellement son pubis, là où l’incision se fera, à peu près au niveau de l’élastique de la culotte.

« C’est tout simplement pour une raison d’esthétisme, car il est plus simple de tracer une « jolie » cicatrice fine et droite s’il n’y a pas de poils. Mais c’est accessoire et complètement facultatif. Si on n’a pas le temps, parce que la césarienne est pratiquée en urgence par exemple, on ne rase pas. »

Et si vous ne voulez pas qu’on rase votre pubis, vous pouvez le dire. (Oui, l’équipe est censée vous demander votre consentement avant, mais dans la réalité cela ne se passe malheureusement pas toujours comme ça…).

Raser le périnée en cas d’épisiotomie ? Une pratique non recommandée !

Et au niveau du périnée ? Faut-il raser la zone entre le vagin et l’anus au cas où l’on ait une épisiotomie ou une déchirure ? Noémi explique que c’est encore pratiqué dans certaines maternités, alors que c’est complètement inutile, voire contreproductif.

« Il y a une vieille croyance qui disait que raser permettait d’éviter les infections sur la cicatrice, mais c’est totalement faux, puisque les poils pubiens servent de barrière naturelle aux infections. C’est même parfois moins agréable d’être rasée sur une cicatrice puisque la repousse peut démanger au niveau des points. »

Noémi ajoute que ce rasage systématique est parfois pratiqué pour le petit confort du gynéco, car en cas de poils longs dans la zone, ils peuvent s’emmêler avec le fil de suture. Une « raison » qui agace pas mal Noémi.

« Il suffit juste de couper le poil qui nous embête et basta ! »

D’ailleurs, l’Organisation mondiale de la Santé estime depuis 1997 que le rasage du pubis pour l’accouchement est une pratique superflue. Et l’institution enfonce le clou dans ses dernières Recommandations sur les soins intrapartum pour une expérience positive de l’accouchement

« Le rasage de routine du périnée/du pubis n’est pas recommandé avant un accouchement par voie basse. »

Comment se raser pendant la grossesse ?

Si vous tenez toutefois à vous épiler ou raser au niveau du pubis pendant la grossesse, mais que vous galérez à cause de votre ventre qui vous bouche la vue, il n’y a pas trente-six solutions…

Vous pouvez utiliser un petit miroir de poche pour mieux voir ce que vous êtes en train de faire, ou demander de l’aide à une tierce personne : votre partenaire, votre sœur, ou une amie proche (à charge de revanche bien sûr…). Enfin, vous pouvez aussi vous rendre chez l’esthéticienne.

Mais on le répète, il n’y a aucune obligation médicale à s’épiler ou se raser avant un accouchement, vous avez déjà suffisamment de trucs à gérer et de douleurs à venir pendant le post-partum pour ne pas vous infliger ça.

Alors, avant un accouchement comme dans la vie de tous les jours, faites ce que vous voulez de vos poils, même des tresses, si ça vous fait plaisir.

À lire aussi : L’épilation en 2021 : les pratiques changent, le diktat reste

Clémence Boyer

Clémence Boyer


Tous ses articles

Commentaires

A Kane

Enfin, je dis ça mais peut-être qu'un jour un article "faut-il faire un lavement avant d'accoucher ?" pourrait être publié.
Tu fais la blague, mais l'OMS a publié une guideline dans laquelle ils disent explicitement que les lavements ne sont pas recommandés, n'ont aucun bénéfices cliniques et sont invasifs et inconfortables pour les femmes, parce que pendant longtemps/dans beaucoup d'endroits, ça faisait partie du package routinier de l'accouchement..
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!