Live now
Live now
Masquer
Un paquet de lingettes démaquillantes
Beauté

En 2022, on n’arrêterait pas d’utiliser des lingettes démaquillantes, dites ?

Les lingettes démaquillantes sont un véritable désastre pour l’environnement, en plus de ne pas être idéales pour la peau. Et si on les bannissait une bonne fois pour toute ?

Produits nomades par excellence, les lingettes démaquillantes jetables sont plébiscitées pour leur facilité d’utilisation et pour leur promesse d’action 2-en-1 qui élimine les fards et nettoie la peau.

Apparues dans les années 1990, elles se sont rapidement frayé un chemin dans les sacs de voyage mais ont aussi remplacé le classique combo coton et lait démaquillant dans nombre de salles de bains, au grand désespoir des dermatologues qui les trouvent trop agressives pour la peau délicate du visage et du contour de l’œil.

Mais il n’y a pas que l’épiderme que les lingettes démaquillantes irritent : la planète aussi prend cher. Alors si on leur disait bye-bye définitivement ?

Les lingettes démaquillantes jetables, une catastrophe pour l’environnement

Les lingettes démaquillantes, tout comme les sacs de caisse et les pailles en plastique, ont un impact négatif sur l’environnement. En fonction des modèles, elles sont fabriquées à partir de polyester, de polypropylène, de coton, de pulpe de bois ou encore de rayonne, des matériaux qui ne sont pas toujours biodégradables. La plupart des lingettes terminent donc leur vie dans des décharges, d’où elles ne disparaissent jamais vraiment.

Enfin, ça, c’est quand elles ne sont pas jetées dans les toilettes (mais qui fait ça ?) ! Les lingettes démaquillantes (mais aussi leurs cousines désinfectantes, nettoyantes, bronzantes etc.) sont la bête noir des stations d’épuration car, à l’inverse du papier toilette, elles ne se décomposent pas dans l’eau.

Elles finissent donc par créer un bouchon qui, en plus de gêner le traitement des eaux usées, peut être responsable d’un débordement des eaux domestiques vers le milieu naturel, et de la pollution des milieux aquatiques.

Et encore, là on parle du textile, mais il ne faut pas oublier que les lingettes sont imprégnées d’une solution qui n’est pas toujours uniquement constituée d’eau de rose et d’huile d’amande douce, ce qui rajoute plus de produits chimiques dans les décharges et dans le système d’assainissement des eaux domestiques si elles sont jetées dans les toilettes.

Le cas des lingettes démaquillantes compostables et biodégradables

Dans un effort pour être plus écoresponsables, certaines marques ont lancé des produits dits* compostables et/ou biodégradables (pour rappel, un produit compostable est biodégradable, mais l’inverse n’est pas forcément vrai). À première vue, l’idée semble intéressante mais, dans les faits, c’est plus compliqué.

Comme l’explique l’experte en mode de vie éco-responsable Ashlee Piper au magazine InStyle :

« Si on n’a pas de composteur chez soi ou dans son quartier, et qu’on met une lingette compostable à la poubelle, elle ne va pas se décomposer. Et c’est la même chose si une lingette biodégradable finit dans une décharge, car toutes les conditions ne seront pas réunies pour permettre sa décomposition. »

Mais alors qu’est-ce qu’on fait ? Eh bien, on arrête d’acheter des lingettes, même compostables (sauf si on se sent d’élever une colonie de lombrics sur son balcon) et on teste de nouvelles façons de se démaquiller qui, en plus d’être plus respectueuses de la planète, seront aussi plus douces pour la peau.

*Conformément à l’article 130 de la loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, depuis le 1er janvier 2022, les produits et emballages en matière plastique dont la compostabilité ne peut être obtenue qu’en unité industrielle ne peuvent porter la mention « compostable ».

Il est aussi interdit de faire figurer sur un produit ou un emballage les mentions « biodégradable », « respectueux de l’environnement » ou toute autre mention équivalente.

Par quoi remplacer les lingettes démaquillantes ?

Pour adopter une routine de démaquillage plus écoresponsable, et définitivement dire « adieu » à la lingette, on peut s’inspirer des principes de la beauté zéro dechet en utilisant des produits qui n’ont besoin que d’être massés sur le visage pour dissoudre les fards et les impuretés.

En fonction de ses goûts, on peut opter pour un baume, une huile, une crème ou encore un lait démaquillant (pour ce dernier, si on ne se sent pas de le rincer à l’eau claire, un disque à démaquiller lavable permettra de retirer le produit en même temps que les résidus de maquillage).

Alors oui, ça prend plus de temps que de frotter une lingette jetable sur son visage. Oui, c’est moins pratique à emporter en week-end. Mais personne n’a dit que passer à une routine beauté plus écofriendly était facile ! Et puis vous savez ce qu’on dit : « la victoire aime l’effort ».

Le shopping pour abandonner les lingettes jetables

En 2022, on n’arrêterait pas d’utiliser des lingettes démaquillantes, dites ?

Beurre démaquillant Sublime Camomille de The Body Shop, 14€

En 2022, on n’arrêterait pas d’utiliser des lingettes démaquillantes, dites ?

Huile démaquillante de Vinésime, 31€

En 2022, on n’arrêterait pas d’utiliser des lingettes démaquillantes, dites ?

Lait nettoyant démaquillant apaisant de Dermatherm, 18,40€

En 2022, on n’arrêterait pas d’utiliser des lingettes démaquillantes, dites ?

Démaquillant solide de Lamazuna, 9,90€

À lire aussi : Ce site promet des dupes de célèbres produits skincare, mais qu’en est-il vraiment ?

Crédit photo image de Une : Towfiqu Barbhuiya sur Unsplash

Les Commentaires
18

Avatar de nat_
8 janvier 2022 à 14h28
nat_
Contenu spoiler caché.
0
Voir les 18 commentaires

Plus de contenus Beauté

Beauté
parfum-de-lannee

Je suis le parfum préféré des Françaises cette année, j’ai pour égérie Julia Roberts, je suis je suis ?

Barbara Olivieri

26 jan 2022

Conseils Beauté
hair-trainning

Le hair training venu de TikTok promet des cheveux qui se nettoient « tout seuls ». Révolution ou déception ?

Barbara Olivieri

26 jan 2022

6
Tendances maquillage
dior-tendance-eyeliner-blanc

Comment adopter l’eyeliner blanc du dernier défilé Dior pour un look « couture »

Maquillage
Urban Decay

Urban Decay se met au vert avec The Wild Greens, une collection végane inspirée de la nature

Eva Levy

25 jan 2022

Lâche ta routine
sophie-carbonari-lache-routine

Sophie Carbonari : « Je me tiens loin des corners Pat McGrath, sinon c’est le carnage »

Cheveux bouclés et crépus
[Site web] Visuel horizontal (3)

J’ai appris à sublimer mes cheveux mi-bouclés mi-ondulés, et vous pouvez le faire aussi

Eva Levy

24 jan 2022

14
Beauté
tendance-makeup-eye-blush

La Chronique des Bridgerton inspire la tendance maquillage la plus romantique de ce début d’année

Maquillage
bh-cosmetics

Choc chez les beautystas : BH Cosmetics fait faillite

Mélanie Wanga

24 jan 2022

Conseils Beauté
aha-bha

Les AHA et les BHA, ça sert à quoi, en fait ?

Annelise

23 jan 2022

16
Conseils maquillage
choisir-teinte-rouge-rouge-a-levres

Le guide pour choisir sa teinte de rouge à lèvres rouge

La société s'écrit au féminin