Live now
Live now
Masquer
Source : Pexels / cottonbro studio
Daronne

Éducation positive, time out… 4 podcasts pour vous aider à vous dépatouiller (et à déculpabiliser)

Entre l’interminable débat sur le « time out » et les promesses miraculeuses tenues par les chantres de l’éducation positive, vous vous sentez peut-être un peu paumée. Voici 4 podcasts à écouter pour vous aider à y voir plus clair et à vous faire à nouveau confiance dans votre parentalité.

Je l’avoue : en tant que mère de deux enfants de 7 ans et 3 ans et demi, il m’est déjà arrivé d’envoyer le plus grand dans sa chambre pour qu’il se calme. Pas une heure évidemment, plutôt 5 minutes, pour que la pression redescende, en particulier quand il se bagarre avec sa petite sœur et que le volume sonore des hurlements dans mon salon rivalise avec celui d’une sono un soir de fête de la musique.

Alors quand j’ai lu dans Le Monde les différentes tribunes sur les vertus du « time out » ou, au contraire, sur les traumas indélébiles que cette méthode éducative infligerait aux enfants, j’ai été complètement paumée. Étais-je une de ces mères qui commettait sans le savoir des violences éducatives ordinaires (VEO) ? Ou bien faisais-je au contraire preuve de bon sens en préférant que mon fils aille se calmer seul un moment dans sa chambre (et moi aussi, par la même occasion) plutôt que de lui crier dessus

Ces doutes, ils m’assaillent à peu près chaque jour depuis que j’ai des enfants, et encore plus depuis que je me suis mise à lire des livres vantant les mérites de l’éducation dite « positive » (ou bienveillante). Vous aussi, vous les avez forcément déjà vus caracoler en tête des rayons « famille » ou « éducation » de votre librairie, et avez peut-être aussi chez vous les fameux best-sellers signés Isabelle Filliozat ou Catherine Gueguen. 

Sauf que, j’ai beau avoir lu attentivement ces livres (et même pris des notes) pour essayer d’en appliquer les préceptes au quotidien, il m’arrive régulièrement d’échouer lamentablement. Malgré toute ma bonne volonté, quand je suis fatiguée ou stressée, il peut moi aussi m’arriver de m’énerver. Et ensuite, je culpabilise de ne pas avoir réussi à « accueillir les émotions » de ma fille hurlant à plein poumons au rayon fruits et légumes du supermarché. 

Alors, on fait comment ? Plutôt que de jeter bébé avec l’eau du bain (ne faites pas ça, pitié), on peut aussi prendre du recul. Pour cela, il existe heureusement d’excellentes ressources parmi de récents podcasts. En voici quatre qui devraient vous aider à y voir plus clair et, surtout, à déculpabiliser dès que vous ne faites pas tout comme il faut

Méta de Choc – Éducation positive, vraiment ? (4 épisodes)

On commence par du consistant. Animé depuis 5 saisons par Elisabeth Feytit, « Meta de Choc » est un podcast de pensée critique qui interroge nos croyances. En gros, il cherche à comprendre « pourquoi on pense ce que l’on pense ». Dans ces quatre épisodes de près d’une heure chacun, Elisabeth Feytit interroge longuement Béatrice Kammerer, journaliste scientifique spécialiste des questions d’éducation, et autrice de L’éducation vraiment positive (éd. Larousse). Ensemble, elles reviennent sur les fondements scientifiques de l’éducation positive et bienveillante, mais n’oublient pas d’interroger les injonctions contradictoires et culpabilisantes qu’elle charrie aussi pour les parents qui essaient d’en appliquer les principes. Dense mais libératrice, cette série en quatre épisodes est parfaite pour celles et ceux qui souhaitent mieux comprendre d’où l’éducation positive tire ses préceptes et comment, en tant que parent, trouver ses propres solutions éducatives

Les quatre épisodes sont à écouter ici.

Vivons heureux avant la fin du monde – Comment renoncer à être un parent parfait

« Vivons heureux avant la fin du monde », c’est un podcast réalisé par Delphine Saltel pour Arte radio et qui se veut être un manuel anti-crise pour repenser nos modes de vie, de ce que l’on met dans notre assiette à notre rapport à la technologie, en passant par la façon dont on s’aime et on se quitte au XXIe siècle. Dans cet épisode déculpabilisant, la journaliste – accessoirement mère de deux filles – se demande pourquoi il est si difficile, au quotidien, d’appliquer les préceptes de l’éducation bienveillante et ce, même si on adhère sans réserve à ce qu’elle promet, à savoir s’assurer qu’on fera de nos enfants des adultes heureux, solides et épanouis. Où est-ce que ça coince ? Qu’est-ce que l’on fait mal ? En interrogeant des spécialistes et en disséquant pour les auditeurices sa propre vie de famille, elle en vient à un constat : on peut tout à fait être le meilleur parent possible pour ses enfants tout en renonçant à être un parent parfait.

L’épisode est disponible ici.

Faites des gosses – Éducation positive : pourquoi vous n’y comprenez plus rien ? et Á l’épreuve du lancer de coquillettes 

Un podcast qui veut décomplexer les parents : il n’en fallait pas plus pour que je me jette, dès son lancement, sur « Faites des gosses ». Produit par Louie Media, ce podcast animé par Marine Revol propose de faire un pas de côté pour mieux analyser la parentalité. De la peur de transmettre ses traumas à ses enfants à à l’épineuse (et épuisante) question du sommeil des tout-petits, elle s’attaque chaque semaine à une problématique que rencontrent bon nombre de parents sans toujours oser l’aborder en public. 

Dans ce double volet consacré à l’éducation positive, la journaliste se demande, elle aussi, si ces principes sont applicables dans la vie de tous les jours, lorsque son enfant hurle en sortant de la crèche ou balance à terre son assiette de coquillettes au gruyère. L’éducation positive est-elle laxiste, comme l’accusent ses détracteurs ? Ou est-elle, au contraire, la seule éducation capable d’assurer l’épanouissement maximal de l’enfant ? Pour le savoir, elle confronte les arguments de Catherine Gueguen, pédiatre et autrice de l’ouvrage star Pour une enfance heureuse (éd. Pocket) et ceux de Marie Chetrit, immunologiste et autrice de Éducation positive, une question d’équilibre ? (éd. Solar).

Les deux épisodes de « Faites des gosses » sont disponibles .

Cool parents make happy kids – Je m’en veux de crier

Si vos enfants ont (comme les miens) fait un « terrible two » carabiné, il est fort probable que vous soyez familier.ère de la spécialiste ès éducation positive Charlotte Ducharme et de « Cool parents make happy kids », nom donné à la fois à son livre et au programme de coaching parental qu’elle a développé.  

Également sur le terrain du podcast, elle répond chaque semaine aux interrogations de parents désespérés dans un format d’une dizaine de minutes, pour le coup hyper centré sur les problématiques du quotidien et sur l’application concrète de ses méthodes. Dans ce petit épisode de 9 minutes, Charlotte Ducharme répond à une maman qui culpabilise de parfois perdre son sang froid face aux colères monstre de sa fille. En plus de déculpabiliser, la coach lui donne des conseils à appliquer au quotidien, mais aussi des clés pour mieux contrôler ses propres émotions. Ça fait du bien. 

Vous pouvez retrouver cet épisode ici.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

13
Avatar de Legitime Immature
16 octobre 2023 à 00h10
Legitime Immature
Pardon, je me rends compte que j'ai survolé les derniers messages, qui parlent d'un sujet grave et important. Je réagissais surtout sur l'article, qui parle encore une fois du time-out.
J'en ai marre de ces discus sur le time-out, c'est caricatural. C'est comme si on me parlait de fleurs et de papillons alors que la vraie merde se trouve ailleurs.
1
Voir les 13 commentaires

Plus de contenus Daronne

« creche-cout-garde-enfant »
Daronne

Le système des crèches est « à bout de souffle » selon la commission d’enquête

Source : olharomaniuk
Parentalité

Le mois de juin est le pire pour les parents (et surtout pour les mères)

Source : Pexels
Daronne

Votre ado enregistre vos conseils, même s’il n’en a pas l’air, c’est une étude qui le dit

femme enceinte avec une main sur son ventre
Daronne

« On dit aux personnes grosses qu’elles sont infertiles, alors que c’est complètement faux »

2
Source : Jupiterimages / Photo Images
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

Lettre à mon ex : « Être avec toi, c’est être avec un lâche »

8
Source : Syda Productions
Lifestyle

Sophie dépense 1200 € de courses par mois : « Je regarde davantage le prix au kilo pour ne pas me faire arnaquer »

3
famille marche rue // Source : Pexels
Daronne

Chronique d’une daronne : J’ai arrêté de forcer mes enfants à sortir

10
Source :  Ira Taskova
Food

La recette (facile) des galettes de courgettes

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T162641.100
Daronne

On n’aimerait pas les avoir sur le dos : voilà les pires daronnes de fiction

26
Source : Emmanuelle Mayer
Couple

Emmanuelle, en célicouple : « Nous n’avons ni le courage ni l’envie de passer à la famille recomposée »

1

Pour les meufs qui gèrent