Live now
Live now
Masquer
image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

Grand donateur de la campagne d’Emmanuel Macron, le président est accusé par son filleul de lui avoir imposé de le masturber ainsi qu’une fellation. Il sera jugé par un tribunal correctionnel le 14 juin 2024.

Vous avez probablement entendu son nom grâce au travail acharné de Judith Godrèche, qui demande son retrait de la présidence du CNC. À 54 ans, Dominique Boutonnat est accusé d’agression sexuelle sur son filleul âgé de 20 ans.

Masturbation et fellation imposée : les accusations contre Dominique Boutonnat

L’affaire n’est pas nouvelle, mais c’est Judith Godrèche qui l’a remise sur le devant de la scène, brisant ainsi l’omerta. À la tête du CNC depuis juillet 2019 et reconduit en juillet 2022 pour trois ans de mandat, Dominique Boutonnat est accusé d’agression sexuelle par son filleul. Le jeune homme, qui n’a pas de lien de parenté avec l’accusé, avait 21 ans au moment des faits.

En octobre 2020, la victime présumée accuse son parrain de l’avoir agressé sexuellement dans la nuit du 3 août 2020. Selon les informations de l’AFP relayées par Le Monde, le filleul a expliqué que Dominique Boutonnat aurait tenté de le masturber, après que le jeune homme se soit baigné nu dans la piscine. « Je le masturbe pour qu’il arrête de me toucher », a-t-il dénoncé. Toujours selon Le Monde, son parrain aurait ensuite tenté de lui imposer une fellation.

Marie Claire rapporte que le filleul de Boutonnat aurait connu une descente aux enfers suite à cette agression, souffrant de « perte de poids, de crises d’angoisse, et de pensées suicidaires »

Le 13 mai, de nombreuses associations, collectifs liées à l’industrie du cinéma ou au militantisme féministe ont manifesté devant le CNC. Dans un post Instagram publié le 16 mai, le collectif 50/50 a partagé une pétition appelant au retrait de Boutonnat à la tête du CNC.

Dominique Boutonnat nie les faits et n’évoque que des « baisers consentis »

Depuis le début de l’affaire, Dominique Boutonnat nie avoir imposé d’attouchement et de pénétration à son filleul. Le producteur et directeur du CNC a cependant admis avoir photographié son filleul nu et avoir échangé avec lui des baisers « en signe d’affection ». Selon le producteur, le jeune homme, de trente ans son cadet, était « entreprenant ». Il a alors déclaré l’avoir « maladroitement smacké afin de le mettre à l’aise. »

Cependant, l’enquête a abouti à des conclusions remettant en question la version du producteur. Parmi les éléments à charge, on compte une conversation téléphonique avec son filleul datant du 9 août. Cette fois, Boutonnat y admet avoir été nu dans le lit du jeune homme et déclare :

« Ça c’est passé parce qu’effectivement on est très proches et que… et que voilà, il s’est passé quelque chose de bizarre à ce moment-là, qui est lié à ta sexualité aussi. Et moi j’ai beaucoup d’amour pour toi et ça s’est concrétisé comme ça parce qu’on était ivres. »

Un proche d’Emmanuel Macron

Dans ce contexte, de nombreuses voix se sont élevées pour demander la destitution du président du CNC, reconduit pour un second mandat en 2022 par Emmanuel Macron, malgré les accusationst. Des voix qui pointaient notamment le fait que le producteur d’Intouchables ou encore de Polisse a été un grand donateur de la campagne du président ainsi qu’un ancien condisciple d’Édouard Philippe à Sciences Po. Le 17 octobre 2022, Boutonnat a également été nommé représentant de l’État au conseil d’administration de France Télévisions sur décret du ministère de la Culture.

Dominique Boutonnat sera jugé par un tribunal correctionnel le 14 juin prochain.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

2
Avatar de Chat-au-Chocolat
17 novembre 2022 à 12h11
Chat-au-Chocolat
Les violences sexuelles, grande cause du quinquennat mais seulement quand ça ne concerne pas les proches de Macron apparemment ?
Il y a aussi l’affaire Bigorgne (Bigorne ? Je sais plus son nom), ce proche du pouvoir qui a versé de la MDMA dans le verre d’une collaboratrice et dont le parquet refuse de considérer qu’il s’agit d’une tentative de viol.
Ils me dégoûtent tous, les agresseurs comme leurs complices silencieux, quelle bande de grosses merdes franchement
4
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Culture

Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Cinéma

Cinéma : ce qui pourrait bientôt changer dans les tournages où il y a des enfants

Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Captive
Culture

Netflix : 5 mini-séries tirées de faits réels littéralement addictives à regarder ce week-end

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Netflix
Culture

 Dans Bridgerton, Nicola Coughlan cloue le bec des grossophobes

Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Maxton Hall // Source : Prime Video
Culture

Cette série cartonne sur Prime Video et détronne Fallout

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-16T102108.308
Culture

Exit le male gaze : Tomb Raider va être adaptée en série par Phoebe Waller-Bridge

Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

Pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

La pop culture s'écrit au féminin