Live now
Live now
Masquer
Template site actuelle-13
Cinéma

Dans « Benedetta », Virginie Efira incarne une religieuse lesbienne

En compétition au Festival de Cannes 2021, le film Benedetta raconte l’histoire d’une nonne lesbienne et de son parcours semé d’embûches au sein de l’Eglise catholique. Un film dont on va entendre parler !

OMG ! Pathé vient de dévoiler la bande-annonce de Benedetta qui raconte l’histoire de deux religieuses qui tombent amoureuses l’une de l’autre.

Le film de Paul Verhoeven raconte l’histoire d’une religieuse, Benedetta (incarnée par Virginie Efira), qui tombe amoureuse de Bartholomea (Daphné Patakia), une jeune femme arrivée soudainement dans son couvent. Or, les relations lesbiennes ne sont pas acceptées par l’Église, ce qui causera aux deux amantes bien des soucis. Le film, en compétition à Cannes, sera au cinéma le 9 juillet prochain.

Un film inspiré d’une histoire vraie

Coécrit par David Birke, Benedetta est inspiré de faits réels et adapté de la pièce de Judith C. Brown, Sœur Benedetta entre sainte et lesbienne.

Cette dernière raconte le destin de Benedetta Carlini, figure catholique emblématique du XVe siècle, apparemment capable d’avoir des visions et de faire des miracles. Elle aura fini ostracisée à cause de son homosexualité. C’est donc cette histoire hors du commun que raconte Benedetta.

Dans la bande-annonce dévoilée par Pathé, on comprend que Benedetta est d’abord troublée par ses sentiments et son attirance envers Bartholomea. Elle finit par céder à la tentation, comme nous le montrent des scènes pour le moins caliente (et la scène avec un serpent agressif, d’une immense subtilité, n’est-ce pas ?).

Malheureusement, tout ne peut pas être que bisous enflammés et parties de jambes en l’air épicées lorsqu’on est une nonne au XVe siècle. Dans la bande-annonce, on comprend que les deux religieuses vont devoir lutter pour survivre, leur relation étant un péché aux yeux de l’Église.

Si le film a l’air cool et qu’on apprécie de voir enfin ce genre d’histoire porté à l’écran, on ne peut s’empêcher d’émettre deux bémols.

D’abord, les scènes de sexe ont l’air pas mal imprégnées de male gaze, quand même. Ensuite, à quand un grand film sur une lesbienne jouée par une actrice lesbienne ?

Un film qui s’est fait attendre

https://twitter.com/saidbensaid66/status/1259122061613694977?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1259122061613694977%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.allocine.fr%2Farticle%2Ffichearticle_gen_carticle%3D18689941.html

Avec la sortie de ce film choc sur la sexualité et la religion catholique, c’est une attente de deux ans qui se termine.

En effet, Benedetta aurait dû être projeté au Festival de Cannes de 2019, mais le réalisateur étant malade à cette période, le film avait été gardé au chaud pour l’édition de 2020. Sauf que le Covid s’en est mêlé, et que sa diffusion a encore été repoussée d’un an.

Mais cette fois, c’est la bonne ! Le film sera donc en compétition au Festival de Cannes, et l’on attend la sélection complète pour savoir dans quelle catégorie Benedetta va concourir. Mais, dans tous les cas, on sait qu’il fera parler de lui.

À lire aussi : Entre relations à distance et invisibilisation, les lesbiennes et les bisexuelles galèrent pour draguer à la campagne

Les Commentaires
26

Avatar de ~*Galaxy*~
14 mai 2021 à 06h22
~*Galaxy*~
Effectivement ce qu'on a beaucoup vu, notamment au US, c'est que les acteurs LGBT on tendance à être typecasté(e)s ou juste pas engagés. A partir de là, bah ça a du sens de demander que AU MOINS les rôles LGBT soient attribués à des actrices/eurs LGBT.
Si un(e) actrice/eur ne veut pas faire son coming out, pas de soucis, il y a d'autres actrices/eurs (sans soute moins connus) out qui peuvent prendre le rôle, et une majorité de rôle hétéro à jouer pour celleux qui ne voudraient pas être perçu(e)s autrement.

En ce qui concerne le fait que ce soit centré sur des nones: c'est aussi un fantasme lesbien. Il ne faut pas oublier les lesbiennes / bies ayant grandit dans un milieu catholique ou chrétien qui doivent gérer un rapport à la religion pas évident.
Mais clairement c'est bizarre que ce soit écrit et réalisé par des hommes. Et ce serait mieux de voir des relations LGBT qui sont acceptées et ne finissent pas mal (et ne soient pas toujours une découverte de sexualité/un coming out).

Ceci dit c'est un pas vers plus de représentation. Avec un peu de chance ce film ouvrira la porte à d'autres films à thématiques LGBT plus éthiques.
2
Voir les 26 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Cinéma
the wonder

Netflix : Florence Pugh est confrontée au mystère dans la bande-annonce de The Wonder

Maya Boukella

06 oct 2022

Cinéma
l’origine du mal

Thriller imprévisible, L’Origine du mal est le meilleur film au cinéma cette semaine

Maya Boukella

05 oct 2022

Cinéma
novembre david koskas

Novembre : le film sur les attentats de 2015 avec Jean Dujardin est à l’affiche

Maya Boukella

05 oct 2022

14
Cinéma
incroyable mais vrai gaumont

Quentin Dupieux : la bande-annonce de Fumer fait tousser est aussi délirante que son casting

Maya Boukella

04 oct 2022

Cinéma
film français 5

Critiqué pour sa Une 100% blanche et masculine, Le Film français s’excuse… mais est-ce assez ?

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Cinéma
Sacheen Littlefeather creative commons

Sacheen Littlefeather, voix des amérindiens à Hollywood, est morte à 75 ans

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Cinéma
bones and all

L’horreur monte d’un cran dans la bande-annonce de Bones & All, la romance cannibale avec Timothée Chalamet

Maya Boukella

30 sep 2022

2
Cinéma
rogue harry potter

Alan Rickman révèle pourquoi il a continué Harry Potter malgré la maladie, dans ses mémoires

Maya Boukella

28 sep 2022

7
Interviews cinéma
les cinq diables

« Comment filmer l’invisible ? » entretien avec Léa Mysius, réalisatrice des Cinq Diables avec Adèle Exarchopoulos

Maya Boukella

28 sep 2022

Cinéma
woman king 4

The Woman King prouve que l’afroféminisme rend les films meilleurs

Maya Boukella

27 sep 2022

La pop culture s'écrit au féminin