Verre, papier, poubelle jaune ou verte… comment bien recycler vos déchets

Poubelle jaune ou bleue ? Consignes de tri qui varient selon les villes ? Pictogrammes mensongers et compost en ville.... Voici un guide pour mieux trier ses déchets et éviter d'alourdir son impact sur l'environnement.

Verre, papier, poubelle jaune ou verte… comment bien recycler vos déchetsPolina Tankilevitch / Pexels

En partenariat avec Lamazuna (notre Manifeste)

En 2020, sur madmoiZelle, j’ai décidé de partager des astuces, recettes et conseils pour rendre sa vie plus clean et limiter son impact sur la planète en réduisant nos déchets.

L’idéal vers lequel j’essaye de tendre étant d’avoir un mode vie le plus « zéro déchet » possible.

Si c’est un bel idéal, il est loin d’être simple, surtout dans une société qui tourne encore essentiellement autour du faste et du fast…

Fast fashion, fast food, j’ai parfois du mal à ralentir… J’aimerais pouvoir clamer que j’arrive à faire tenir l’intégralité de mes déchets annuels dans un petit pot en verre et que oui, j’ai toujours un tupperware sur moi pour refuser les emballages à l’extérieur mais ça serait mentir.

Au fond de ma cuisine, ma poubelle que je vois grossir de jour en jour est là pour me le rappeler.

Alors quitte à générer des déchets (même si l’idéal reste de les limiter pour ne rien avoir à jeter) autant au moins bien les trier et éviter d’alourdir encore plus son impact sur la planète.

Une main qui ripe et qui se trompe de bac de tri : c’est rien, c’est anecdotique. L’action a duré une seconde… Et pourtant, un déchet plastique qui ne va pas dans le bac à recyclage va se retrouver enfoui ou incinéré avec les déchets ménagers. L’action d’une seconde aura donc des conséquences pendant des centaines d’années.

Il y a deux semaines, je vous invitais à participer à l’événement des 10 ans de Lamazuna, une marque zéro déchet spécialiste de la cosmétique solide et que j’adore. J’ai même eu la chance de pouvoir y passer la journée avec certaines d’entre vous autour d’ateliers portant sur l’écologie, le mieux-consommer…

En plus de proposer des produits zéro déchet, Lamazuna tend aussi de plus en plus à éduquer les consommateurs à travers ce genre d’ateliers.

C’est à l’un de ces ateliers que j’ai découvert La Petite Madeleine, une association lilloise qui milite, sensibilise et agit depuis 2018 pour réinventer nos modes de consommation dans le but de diminuer notre impact sur l’environnement.

Au fur et à mesure que l’atelier sur la gestion des déchets proposé par La Petite Madeleine se déroulait, j’ai pu me rendre compte que j’étais loin de bien trier… Coup dur pour une zero waste wannabe !

Heureusement, après cette heure passée en compagnie de l’association et une présentation aussi complète que passionnante par l’intervenante, j’étais prête à faire mieux et à rectifier le tir.

Je ne pensais pas pouvoir me prendre de passion pour un sujet comme celui des poubelles. Mais une fois que l’on découvre le parcours de vie d’une poubelle et l’impact sur la planète que peut avoir une erreur de tri, il m’a été dur de rester indifférente.

Pourquoi est-il important de bien trier ses déchets ?

On pourrait penser qu’une poubelle est une poubelle et que l’essentiel réside surtout dans le fait de l’utiliser et de ne pas jeter ses déchets partout dans la nature.

Oui, mais non ! Alors pourquoi est-il important d’envoyer ses déchets vers une filière appropriée ?

Je vous propose une rapide chronologie de la vie de vos différentes poubelles pour y voir plus clair !

Les déchets ménagers

Ma plus grande surprise lors de cet atelier avec Lamazuna autour de la bonne utilisation de nos poubelles concernait la vie de nos déchets ménagers (entendre ici, la poubelle dite « normale »).

Je suis tombée des nues en découvrant que ces déchets-là étaient enfouis ou brûlés.

Les ordures ménagères non recyclables (restes de repas, emballages et papiers souillés, sacs en plastique…) sont envoyées dans un centre d’incinération où elles sont brûlées à plus de 1 000°C, une pratique qui consomme énormément d’énergie.

Le recyclage

Verre, métal, papier ou plastiques sont des matériaux qui peuvent être recyclés en de nouveaux produits.

Une fois collectés et déposés au centre de tri, les déchets sont triés par matière pour être compactés. Ils sont ensuite envoyés dans l’usine de recyclage adaptée pour être transformées en matière première.

Si vous mettez une bouteille en plastique dans la poubelle à déchets ménagers, votre bouteille ne sera pas valorisée, elle sera mélangée aux autres déchets, à savoir enfouie ou incinérée.

Voilà pourquoi c’est un geste simple mais essentiel !

Comment bien trier, que mettre où ?

Le tri des déchets quotidiens concerne en particulier les emballages, le verre, le papier et autres déchets alimentaires.

À chaque type de déchet une poubelle et un mode de traitement qui lui correspond.

Trier ses emballages dans la poubelle jaune

Les bouteilles (et leur bouchons), et flacons en plastique, boîtes de conserve et emballages en aluminium sont concernés.

Nul besoin de nettoyer vos emballages, le nettoyage est réalisé de manière industrielle pour tous les contenants dans le processus de recyclage.

À Paris et dans certaines communes de France, les consignes de tri ont changé pour se simplifier.

Depuis janvier 2019, il est devenu beaucoup plus simple de trier en mettant tous les emballages plastique et métal dans la même poubelle avec les bouteilles, papiers et conserves. Ce process tend à être généralisé à l’intégralité de la France d’ici 2022.

View this post on Instagram

– Moi, quand je recycle mes déchets de tri sélectif- Même si je me suis bien amusée à m'apprêter en blogueuse mode pour participer à #sapépourtrier , en vrai, je ressemble plus à la seconde photo, pose "naturelle" comprise. Même si pour moi, trier mes déchets est un réflexe acquis il y a des années, je me rends compte que ce n'est pas le cas de tout le monde… et le truc étonnant, c'est qu'au final, ce sont les citadins qui trient le moins. Peut-être par manque de place dans nos appartements ? ou par manque d'info ? … flemme ? inconscience ?… Nous, à Toulouse, nous avons clairement la tâche simplifiée. Une seule poubelle pour accueillir les emballages à recycler (sauf le verre qui se dépose dans des collecteurs de rue) et une autre, pour les déchets ménagers non recyclables Le tri et la collecte changent en fonction des villes. Une bonne solution pour savoir ce qu'il se passe chez soi, c'est de découvrir le site internet triercestdonner.fr ou l'application "Guide du tri" proposée par @citeofrance . En plus de petits tips de tri, on peut directement chercher comment trier un déchet et savoir s'il est recyclable . Je vous donne rdv en story si vous êtes curieux d'en découvrir plus. #recyclage #triercestdonner #tri Publication en collaboration avec #citeofrance

A post shared by morgane (@morganours) on

Trier le verre

Bouteilles, pots, bocaux, ces emballages en verre sont à déposer dans le bac de tri, et se recyclent à l’infini.

Attention, les objets comme la vaisselle ou les plats en verre ne sont pas recyclables. De même, le verre cassé est à mettre avec les ordures ménagères.

Trier le papier dans la poubelle bleue.

Boîtes de céréales, boîtes de pizza, briques, journaux, suremballages des packs, papiers et autres cartons sont à recycler dans le bac bleu pour ensuite être recyclés.

Les déchets ménagers

La poubelle ordinaire contient tout ce qui n’est pas recyclable : pots de yaourts, couches, serviettes hygiéniques, mouchoirs, restes de repas, la vaisselle…

Éliminer ses déchets compostables (même en ville)

Composter ses restes alimentaires n’est pas uniquement réservé au propriétaires de jardins !

Et si vous vous lanciez ?

Dans sa dernière vidéo, Swann Périssé vous montre comment faire son propre lombricomposteur ou encore comment construire un bac à composte.

Avec différentes techniques, elle propose des options très simples, économiques et accessibles.

Si vous êtes en ville et que vous ne vous sentez pas de réaliser votre lombricomposteur, vous pouvez très certainement retrouver des points de composte collectif vers chez vous (ou être à l’initiative d’une pareille demande auprès de votre mairie si ce n’est pas le cas).

Pour se débarrasser d’objets autres que les déchets classiques du quotidien, il faut se rapprocher de sa déchèterie locale, services d’encombrants ou autre centres de collecte.

Si vous n’êtes pas en capacité de vous rendre à la déchèterie, vous pouvez utiliser le covoiturage Waster. Dans certaines villes, il existe même des services de déchèterie mobile.

Connaître les consignes de tri de sa ville

Les consignes de tri varient selon les villes. Pour bien trier, il est donc impératif de se renseigner sur les règles et pratiques en vigueur sur le site internet de votre municipalité.

Le site consignesdetri.fr aussi disponible en application mobile est le parfait allié pour trier rapidement sans trop se prendre la tête.

Il suffit d’indiquer le code postal de la ville où vous vous situez ainsi que le type de déchet que vous voulez jeter, et la plateforme s’occupe de vous indiquer dans quelle poubelle disposer le déchet en question selon les consignes locales.

Ce guide du tri est donc un super outil pour les vacances quand on se retrouve perdue loin des habitudes de tri de sa ville.

Bien lire les étiquettes pour catégoriser les déchets

Pour bien trier, encore faut il savoir lire les étiquettes et les informations que contiennent leurs logos les principaux pictogrammes à connaître pour mieux pouvoir les reconnaître

Le ruban de Möbius

Ce logo signifie partout dans le monde que votre produit est techniquement recyclable et qu’il est a disposé dans le bac du recyclage.

Le Point Vert

Alerte greenwashing ! Contrairement à ce qu’il peut laisser penser, ce logo ne garantit pas que votre déchet sera recyclé ni qu’il a été fabriqué à partir de matériaux recyclés. Il indique seulement que l’industriel qui a fabriqué l’objet verse une contribution pour piloter le tri et le recyclage en France.

Le Triman

Ce logo est notre meilleur allié, il indique qu’un produit est bien recyclable !

C’est un pictogramme que tu peux retrouver sur les emballages des produits Lamazuna car leur boîte en carton est 100% recyclable !

La marque recycle d’ailleurs ses têtes et manches de brosses à dents usagées, Oriculis cassés ou encore leurs lingettes démaquillantes avec TerraCycle.

C’est une entreprise qui détourne des déchets de l’enfouissement et de l’incinération pour donner une seconde vie aux matériaux.

Les produits cités ci-dessus ne peuvent pas être traités en filière de recyclage classique, voilà pourquoi la marque s’est procurée une boîte TerraCycle pour s’assurer du bon traitement de leur déchets.

Vous pouvez retrouver ici la marche à suivre pour renvoyer gratuitement ce genre de déchets à Lamazuna qui les acheminera ensuite vers un recycleur approprié.

Le Tidy Man

Ce logo sert uniquement à vous encourager à ne pas jeter vos déchets n’importe où et à juste à utiliser une poubelle (useless donc !).

La poubelle barrée

Ce pictogramme indique qu’il ne faut pas jeter votre objet dans une poubelle conventionnelle. Celui-ci nécessite  un point de collecte précis. C’est notamment le cas pour les  ampoules, les équipements électriques et électroniques ou les produits dangereux.

Malheureusement, toutes les communes ne sont pas aussi bien équipées les unes que les autres… J’espère cependant que ce petit guide pourra répondre à quelques unes de vos interrogations autour du tri, l’idéal restant de limiter ses déchets pour ne rien avoir à jeter.

C’est d’ailleurs dans cette optique que Lamazuna propose d’acheter leur produits avec packaging ou en vrac et suggérer d’acheter plutôt en vrac pour éviter les emballages.

Recycler, c’est bien. Upcycler, c’est mieux !

Avant de jeter, avez-vous pensé à donner une deuxième vie à vos objets ?

 L’upcycling, c’est valoriser les objets ou produits usagés en leur donnant une nouvelle vie. Le but : les faire rentrer dans une économie circulaire et ainsi d’allonger leur durée de vie pour rentabiliser leur impact sur la planète.

Si votre paire de chaussures, votre perceuse ou votre vieux meuble télé ne vous apportent plus de bonheur (coucou Marie Kondo), peut-être qu’ils pourraient trouver leur place chez quelqu’un d’autre ou que certaines pièces détachées pourraient être réutilisables.

Point de collectes pour le textile, ressourceries, lieux de réparation pour les vélos, outils ou appareils technologiques… Il existe tout un tas d’options pour vos objets avant de passer par la case déchèterie.

Je vous conseille de vous renseigner autour de chez vous pour trouver une recyclerie, une ressourcerie ou un bon vieux Emmaüs.

Lamazuna valorise de plus en plus l’upcycling avec leurs pochettes en tissu upcyclé et autres furoshikis (jolis emballages zéro déchet) en tissu upcyclé.

À partir du 19 octobre prochain, la marque va aussi proposer son Trio Démêli-Mêlo (un shampoing solide vanille-coco ou pin sylvestre, un après-shampoing solide et un peigne en bois de chêne) dans des Bunny bags faits à partir de tissu upcyclé).

J’espère que ce petit guide vous aidera à mieux jeter. La priorité restant de mieux consommer et de réduire nos déchets, je vous propose de découvrir ce dossier thématique

Le meilleur déchet est encore celui qu’on ne produit pas, Lamazuna vous propose des produits qui vous évitent de remplir votre poubelle.

La Rédaction

La Rédaction


Tous ses articles

Commentaires

Sweetroll

@El Condor : Je ne sais pas si je peux dire que je m'y connais vraiment, mais en tout cas chez moi c'est plutôt le fonctionnement que tu donnes dans ton message :
- tous les emballages (plastique, carton, boîtes de conserve etc.) ou presque vont dans un sac jaune fourni par la commune, qui fait l'objet d'un ramassage toutes les 2 semaines (le sac, pas la commune :yawn: )
- tous les déchets organiques (y compris "serviettes et nappes en papier, assiettes en carton, essuie-tout, cendres froides et papiers déchiquetés") vont dans la poubelle "compost", ramassée toutes les semaines
- le verre ainsi que tous les papiers vont dans des containers séparés (on les y apporte nous-mêmes)
- le reste (pour citer le document fourni par la commune : "couches-culottes, pots de fleurs en terre cuite, balayures et poussières, jouets cassés, papiers plastifiés alimentaires, filets de fruits et légumes, litières à granulés minéraux") va dans la poubelle "classique", ramassée toutes les 2 semaines en alternance avec le sac jaune

Mais ça dépend des endroits... dans la commune où mes parents ont habité pendant près de 15 ans jusqu'à l'an dernier, les cartons allaient dans le container avec les papiers (cela dit, c'était en train de changer quand ils ont déménagé).
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!