Live now
Live now
Masquer
cher-corps-julie
Culture

Dans « Cher corps », Julie raconte : « pour les autres, quand t’es mince, tout va bien »

Les années n’effacent pas forcément les complexes : elles en créent parfois de nouveaux. Julie, 38 ans, témoigne dans ce nouvel épisode de Cher Corps.

Toutes les semaines, la mirifique Léa Bordier publie sur sa chaîne YouTube un nouveau Cher Corps. À chaque fois, ce sont de nouveaux portraits de femmes qui s’expriment sur (comme le titre l’indique) leur rapport à leur corps.

D’habitude, la sortie se fait tous les dimanche mais ce vendredi 21 juillet, surprise : un nouveau Cher Corps est là !

Découvrez donc Julie, 38 ans, conter l’évolution de ses complexes.

Cher Corps avec Julie : une réflexion sur les complexes à travers les années

Quand elle était petite, Julie ne voulait pas grandir. Pas de chance pour elle, ses seins ont commencé à pousser tôt. Elle pensait qu’elle aurait des formes comme sa mère jeune, mais non, à 13 ans, sa poitrine ne bouge plus.

Elle raconte alors passer son adolescence en se sentant comme une grande asperge plate, essuyant les remarques des autres. Ses ami•es ne comprenaient pas forcément son mal-être :

« Pour eux, quand t’es mince, tout va bien »

Pourtant, les complexes la tiraillent des années encore. Il y a les seins trop petits, mais aussi les épaules trop large, les pieds trop longs ou la bouche trop petite.

Julie rapporte alors qu’elle ne se sentait pas normale au niveau intime mais que c’est le porno qui l’a aidé à se décomplexer. Quand elle était jeune, on pouvait y voir de multiples morphologies et des vulves poilues. Elle le compare avec le porno d’aujourd’hui qu’elle trouve beaucoup plus dur.

Ce Cher Corps est également l’occasion pour elle de parler de la crise de peau qu’elle a connu pendant des années au niveau du visage, sans jamais qu’un médecin ne détermine d’où ça venait.

Mais tout ne va pas mal : Julie aime le fait que son corps n’ait pas été particulièrement marqué par les années. Il n’a pas bougé ou presque.

« Au moins il y a ça, c’est bien. »

Beaucoup d’amour sur toi, Julie !

À lire aussi : « Ne vous compliquez pas la vie, vivez ! » : Marie-Paule, 71 ans, nous parle de son cher corps


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

4
Avatar de GeorgiaGeorginette
22 juillet 2017 à 20h07
GeorgiaGeorginette
Sinon j'aime bien cette série de vidéos, elles sont apaisantes et dégagent de la bienveillance

Julie est très belle et j'aime sa façon de parler (et son soutif, je le veux!).
1
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Culture

netflix-selection-films-feministes
Cinéma

Les 7 meilleurs films et séries féministes à voir sur Netflix

3
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Cinéma

Cinéma : ce qui pourrait bientôt changer dans les tournages où il y a des enfants

Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Captive
Culture

Netflix : 5 mini-séries tirées de faits réels littéralement addictives à regarder ce week-end

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Netflix
Culture

 Dans Bridgerton, Nicola Coughlan cloue le bec des grossophobes

Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Maxton Hall // Source : Prime Video
Culture

Cette série cartonne sur Prime Video et détronne Fallout

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

2

La pop culture s'écrit au féminin