Live now
Live now
Masquer
carmilla-webserie-critique
Culture

Carmilla, la web-série inspirée du roman de Joseph Sheridan Le Fanu

Pandawna vous explique son crush pour Carmilla, cette web-série qui s’inspire d’un roman de Joseph Sheridan Le Fanu. Eh oui, ça parle de vampire !

Article initialement publié le 28 décembre 2014

Carmilla, la nouvelle série de ma vie

En tant que jeune femme de 19 ans qui a pour seules passions les Ferrero Rocher, mon chien et Tumblr, c’est sur ce dernier que j’ai découvert cette web-série. J’arrêtais pas de voir des gifs, encore et encore.

Alors un jour où j’avais une disserte et 3 commentaires de texte à faire, j’ai bien entendu décider de faire complètement autre chose et j’ai été voir ce que c’était que « Carmilla ».

ET BORDEL MA VIE A CHANGÉ.

Je sais, on dit souvent ça quand on découvre une nouvelle série (qui a chuchoté obsession ?!) mais vraiment, là c’est autre chose.

Carmilla, c’est l’adaptation en web-série de la nouvelle du même nom de Joseph Sheridan Le Fanu. Si comme moi vous détestez les spoils autant que les chocolats mon Chéri, je vous conseille de ne pas vous renseigner sur la nouvelle, vous connaîtrez une partie de l’histoire et c’est moins drôle.

Le topo — spoilers-free de Carmilla

Laura Hollis est une étudiante geek (mais qui arrive à être canon quand même) qui se rend compte de la disparition de sa coloc après une soirée. Étrange. Encore plus étrange quand personne n’en a rien à carrer et que ce n’est pas la première fois que ça arrive. Mais quand en plus débarque la plus horrible(ment sexy) des colocataires-remplaçantes, alors là c’est encore plus nul.

Une romance se profile…

Filmés comme des podcasts, les épisodes durent entre 3 et 8 minutes. La saison 1 vient de se terminer (après 36 merveilleux épisodes) mais le magnifique staff a confirmé une saison 2 pour 2015 et a également offert aux fans un épisode spécial de Noël pour patienter. [Edit 17 février 2017 : il y a même une saison 3 et un film qui arrive !]

Précision : pour ceux qui détestent l’anglais, vous êtes un peu dans le caca, les épisodes sont en anglais et les sous-titres en français mettent du temps à sortir…

À lire aussi : « Her Story », une websérie à découvrir sur la transidentité

3 bonnes raisons de regarder Carmilla

Bon maintenant je vais vous dire pourquoi vous devriez aller regarder cette web-série IMMÉDIATEMENT.

  • Déjà, le concept. Absolument pas au courant de ce dont parle la nouvelle, je ne m’attendais pas du tout à la tournure que prennent les événements. Enfin je n’y croyais pas vraiment. Et quand on sait que les 36 épisodes qui forment la première saison ont été tournés en seulement 4 jours, alors que toi en 4 jours tu as toujours la même paire de chaussettes, ça inspire le respect. En plus les scénaristes et acteurs arrivent à nous faire rire ou pleurer en 2 minutes, les cons.
  • Ensuite, le fandom. Puisque la série n’est pas extrêmement connue, le fandom est très solidaire et communique beaucoup. Mais le fandom a une vraie place au sein de la série puisque c’est nous qui permettons à la série de se poursuivre. En plus, le surnom des fans est Creampuffs (choux à la crème). Y a-t-il surnom plus cute ?
  • Enfin, le cast. Okay, je vous donne quelques noms et je vous laisse voir par vous-mêmes : Elise Bauman, Natasha Negovanlis, Kaitlyn Alexander, Sharon Belle, Annie Briggs, Matt O’Connor. Bon y’a quelques autres persos mais on les voit moins. Non seulement les acteurs sont très bons, ils ont également décidé d’être les personnes les plus adorables et les plus drôles de ce monde. (Sérieusement, les comptes twitter de Natasha Negovanlis et Kaitlyn Alexander sont à mourir de rire.) Ils participent autant qu’ils le peuvent aux délires des fans et ça, ÇA FAIT ZIZIR.

Sérieusement, la série traite beaucoup de sujets d’une façon simple, claire et je ne savais pas à quel point j’avais besoin de cette série avant de la commencer.

1 saison, 36 épisodes + 1 épisode de Noël, tu peux tout boucler en 2h40. Bah alors, qu’est-ce que t’attends ?


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

12
Avatar de Silaene
4 janvier 2015 à 15h01
Silaene

ME TOO.




(Juste en voyant les gifs, ça devrait être une raison supplémentaire pour regarder Carmilla )
1
Voir les 12 commentaires

Plus de contenus Culture

Captive
Culture

Netflix : 5 mini-séries tirées de faits réels littéralement addictives à regarder ce week-end

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Netflix
Culture

 Dans Bridgerton, Nicola Coughlan cloue le bec des grossophobes

Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Maxton Hall // Source : Prime Video
Culture

Cette série cartonne sur Prime Video et détronne Fallout

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

2
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-16T102108.308
Culture

Exit le male gaze : Tomb Raider va être adaptée en série par Phoebe Waller-Bridge

Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

Pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-15T143917.275
Culture

Ce film culte aura droit à son spin-off en série sur prime video

1

La pop culture s'écrit au féminin