Live now
Live now
Masquer
carmencita-film-censure
Sexo

Pourquoi cette vidéo était considérée comme porno en 1894

Il y a quelques siècles, montrer ses chevilles c’était très très coquin… pour une femme.

À l’heure où la censure d’Instagram autour des tétons féminins frise le ridicule, rappelons-nous que le corps des femmes dans l’art revient de loin…

Carmencita, 1ère vidéo censurée des États-Unis

Emily F. Rothman, professeure à l’Université de Boston, travaille en particulier sur les médias sexuellement explicites et leur impact sur les adolescents

Au cours de ses recherches, elle est tombée sur cette archive de 1894 qui est considérée comme le premier film censuré aux États-Unis. 

https://twitter.com/emrothman/status/1214917086729965568?s=12

D’après l’historien C. Musser, cité par la Library of Congress qui a mis l’extrait en ligne sur YouTube, cette danseuse espagnole nommée Carmencita fut la première femme à apparaître devant une caméra Edison.

Et oui, le numéro de cette gente dame qui danse en corset et froufrous a été considéré comme pornographique par certains et a précipité le débat autour de la censure.

Un pasteur de Boston estima notamment qu’elle était immorale et fit interdire sa diffusion dans les cinémas.

Pourquoi Carmencita était jugée porno ?

Dans son livre Straight : Constructions de l’hétérosexualité au cinéma, Wheeler W. Dixon rapporte que ce bref extrait documentaire était jugé comme « hautement sexuel », donnant lieu à de longs articles enthousiastes par des reporters masculins.

À la même époque, cet homme en slip qui contracte ses muscles pour le plaisir de la caméra Edison n’est pas inquiété de son côté.

Sandow

En 1894 comme aujourd’hui, il semble que seul le corps des femmes puisse être accusé de susciter la tentation. Rien de nouveau sous le soleil, donc.

Historiquement, les contenus jugés sexuellement explicites ont été les plus visés par la censure, spécialement lorsqu’ils mettent en scène des femmes, et on peut imaginer les conséquences que cela a eu sur les représentations du plaisir féminin.

Peut-être qu’en 3020, la censure des tétons paraîtra aussi désuète que celle des chevilles de Carmencita…

Et toi, choquée par ce qui était vu comme choquant dans le passé ?

À lire aussi : Porno féministe, queer, sensuel… 6 sites pour changer vos branlettes

Les Commentaires
31

Avatar de Nastja
24 janvier 2020 à 18h01
Nastja
Juste pour la précision, Hedy Lamarr n'a pas inventé le WiFi. Elle et son mari ont trouvé un moyen différent de faire des sauts de fréquence mais les sauts de fréquence existaient déjà et étaient déjà utilisés.
1
Voir les 31 commentaires

Plus de contenus Sexo

Sexo
Sac de courses rempli de sextoys

Ces sextoys tombent sous les 50€ avec le Black Friday, il est temps de vous gâter

Conseils sexe
Couple en crise dans le lit

SOS Docteure Monboule, ma copine ne me désire plus

Conseils sexe
Femme dansant avec deux hommes en boîte de nuit

Les « contrôleurs de consentement » rendent les sex clubs anglais plus safe. À quand ce concept en France ?

Témoignages
corps de femme

Je suis chirurgien, et je « répare » les clitoris des femmes victimes d’excision

Aïda Djoupa

25 nov 2021

10
Évènements
émission sex on air sur la chaîne twitch de Madmoizelle
Sponsorisé

En présence d’une libertine, Sex on Air aura lieu ce mercredi 24 novembre sur la chaîne Twitch de Madmoizelle

Sexo
Sextoys Black Friday

Jusqu’à -70% économisés sur les sextoys pour le Black Friday !

Conseils sexe
Femme serrant fort un oreiller

Connaissez-vous le humping ? Cette méthode de masturbation est aussi tabou que répandue

QueenCamille

23 nov 2021

61
Conseils sexe
Carezza Lora DiCarlo – sextoy – clitoris

Notre test du Carezza de Lora DiCarlo, le sextoy qui mime les caresses sur un clito

Actu sexe
Prune et Carmina, les deux créatrices du documentaire sur le télétravail du sexe

Des travailleuses du sexe en ligne veulent montrer les coulisses de leur métier dans un docu

Bons plans
lelo-sextoy-black-friday
Sponsorisé

Profitez du Black Friday pour vous offrir les sextoys dont vous réviez

La société s'écrit au féminin